Mission de reconnaissance [PV Jilian]

Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Jeu 19 Fév 2015 - 14:01


Himiko se réveilla en sursaut, suante. Elle inspira et expira plusieurs fois, s’asseyant sur son lit et essayant de se calmer. Elle refaisait sans cesse les mêmes rêves depuis tous les évènements récents qui s’étaient produits. Elle vérifia que son blaster à énergie se trouvait sous son oreiller et elle fut soulagée lorsque ses doigts touchèrent une surface métallique. La jeune femme se laissa tomber contre son oreiller, sur le dos et vint mettre ses cheveux en arrière, fixant le plafond de sa cabine.
Le jour où elle avait récupérer ses affaires, c’est comme si elle avait eu un flash, un souvenir éclair. Elle avait été prisonnière, elle avait découvert quelque chose qu’il ne fallait pas. Cependant elle ne se rappelait pas quoi. Quand elle tentait de creuser les images qu’elle avait vues, cela lui faisait plus mal à la tête qu’autre chose. Juste un gigantesque chantier…
HK-777 soupira. Elle prit la chaine qui pendait à son cou et l’observa un moment. « SM ». Il y avait quelque chose de gênant dans ces initiaux… Mais c’était sans doute les siens, elle n’avait pas eu de chance il fallait croire.

Elle finit par se lever, ne pouvant se rendormir à cause de toutes ses pensées. Elle enfila sa combinaison grise, qui lui appartenait aussi, et y cacha au mieux son arme. Cela la gênait beaucoup d’en être si attaché, mais elle se sentait plus en sécurité avec. C’était stupide, puisqu’on pouvait blesser quelqu’un avec sans faire attention. Même si elle savait s’en servir, tout accident n’était pas à écarter. Elle prit le reste de ses affaires : une paire de lunette et un badge. De bien maigres effets personnels, néanmoins elle y tenait beaucoup. Tout ce qui pouvait la lier à son passé était important à ses yeux, comme si elle ne voulait pas en perdre une miette.

Himiko se dirigea vers le réfectoire pour aller manger quelque chose. Auraient-ils assez de vivre pour tenir jusqu’à destination ?
Elle fit tout le nécessaire pour se servir et partit voir où s’installer. Il n’y avait pas beaucoup de monde à cette heure-ci. Elle reconnut néanmoins un visage familier et décida d’aller faire connaissance. Cet homme, qui devait avoir à peu près le même âge qu’elle, possédait un grand pouvoir. En effet il pouvait parler plusieurs langues, et c’était un gros avantage dans ces conditions. Et tant qu’à faire, il valait mieux qu’il devienne son allié.


« Salut, WK c’est ça ? » l’interpela-t-elle en anglais.

Il fallait qu’elle lui demande s’il parlait sa langue natale parce que celle-ci n’était pas son fort.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Sam 21 Fév 2015 - 17:25

Cela faisait décidément beaucoup de choses en peu de temps. Ce qui l'embêtait vraiment c'est qu'il ne voyait pas encore comment relier tout ça. Après la grosse réunion, il avait erré quelque peu au hasard. Du métal partout. Les couloirs étaient tous affreusement identiques, pourtant, il commençait à s'y retrouver. Il était retourné là où il avait trouvé ses vêtements avec dans l'idée de piquer un somme.
A la réunion, il lui avait semblé que certaines avaient beaucoup avancé dans leur recherche de souvenirs. Avancer... comme s'il s'agissait d'une course. La question n'était pas tant qui ils étaient mais plutôt pourquoi ils étaient là et où ils allaient. Puisqu'il avait aidé à sortir des cadavres, la possibilité de mourir n'était pas nulle. L'amnésie ne le dérangeait pas outre mesure. Ca ne changerait rien au problème. Foutue boîte de métal, il tournait en rond, y compris dans sa tête. S'il voulait bien être honnête avec lui-même, il était forcé de constater que depuis qu'il s'était rappelé de cette scène de travaux en plein soleil, il en était obsédé. Et agacé. Ca lui faisait une belle jambe tiens ! Foutu cerveau.

Son sommeil était sans rêve, mais bref, ce qui lui laissait d'autant plus de temps pour apprécier l'effroyable longueur des journées. Enfin, si tant est qu'on puisse parler de journée quand rien ne change d'heure en heure. D'ailleurs, quelle heure était-il vraiment ? Voilà une question à laquelle il était plus urgent de répondre. Plutôt que de savoir quel était son nom, il aurait préféré savoir quelle heure il était. Et d'où sortait ces foutus travaux !
Histoire de sortir de cette boucle infernale qu'avait fini par former ses pensées, il passait une bonne partie de son temps au réfectoire. Il portait toujours son pull aux manches trop grandes, à ceci près qu'il avait fait des trous dans les manches avec un couteau pour pouvoir y passer les doigts en cas de froid. Ce n'était pas très élégant, ni très bien fait, mais ce pull avait quelque chose de rassurant. Il faudrait qu'il pense à remercier son propriétaire si jamais il le croisait.
Il aimait bien le réfectoire, un véritable carrefour de gens. Aucun ne se ressemblait, si ce n'est en un point : tous semblaient chercher quelque chose. Tandis qu'il mangeait ses pommes, il se plaisait à imaginer ce que cela pouvait être. Il inventait toutes sortes d'histoires et ces fantaisies le sortait de la boucle dans sa tête. Parfois même, elles arrivaient à lui faire oublier qu'il était coincé dans ce vaisseau.

Ce jour-là, il fut interrompu par une voix féminine le saluant. Il reconnut aussitôt la jeune femme qui avait parlé lors de la réunion. Elle semblait toujours très peu sûre d'elle. S'il fut surpris qu'elle vienne lui parler directement, il le fut encore plus de voir qu'elle se souvenait son "nom". Il sourit donc à la jeune femme en lui répondant :

"Oui c'est bien cela, bonne mémoire ! Par contre, il faudra m'excuser, la mienne semble moins performante. Avec toutes ces lettres dans tous les sens, je ne me rappelle plus celles qui t'appartiennent... Si tu veux bien me les redonner, cela serait fort aimable. A moins que tu n'aies retrouvé ton nom et que tu préfères t'en servir."

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Mar 24 Fév 2015 - 8:55


Le compliment de l’homme la mit mal à l’aise. Non pas parce que c’était flatteur de recevoir un compliment, mais parce qu’il avait raison. La jeune femme avait surement bonne mémoire. Elle se rappelait de quasi toutes les lettres des gens avec lesquels elle avait parlé. Cela lui donna un instant le vertige, heureusement, elle s’était assise entre temps. C’était plutôt un comble d’avoir bonne mémoire dans la situation dans laquelle ils se trouvaient tous…
Malgré la réunion qui avait eu lieu quelques temps auparavant, tout le monde semblait encore perdu, et cela déplaisait fortement HK. Le traducteur en face d’elle en faisait partie. Si rien n’était fait elle se bougerait les miches…


« Inutile que je te donne mes lettres, elles ne me servent plus à rien. J’ai retrouvé une chaine qui m’appartient, où les initiales sont « SM »… Oui sans commentaire. Mais de toute façon je me suis rebaptisée « Himiko ». Cela peut paraitre un peu hautain de se rebaptiser ainsi, mais je pense que tout le monde devrait faire pareil, s’ils n’ont pas retrouvé leur véritable identité. Cela fait plus humain que deux lettres sorties d’on ne sait où. Tu ne trouves pas ? »

Himiko commença donc à manger tout en écoutant son interlocuteur et en observant les gens passer. Elle voyait bien qu’un bon nombre de gens ressemblaient à des larves, sans motivation, lassés… Cependant pour la jeune femme, c’est comme si un feu brulait à l’intérieur de son corps, elle ne pouvait pas ne rien faire. Elle reposa son regard sur WK. Il était inutile de lui demander s'il faisait quelque chose de concret sur ce vaisseau. Personne n'avait trouvé de but. Par contre elle voulait apprendre autre chose de lui :

« Dis-moi… Te rappelles-tu de quelque chose ? »

Elle n’avait encore jamais osé poser cette question à quelqu’un, car cette personne pourrait lui poser la question en retour et cela la gênait un peu de raconter sa vision. Mais il était fort possible que les souvenirs des gens les aident à appréhender le futur. Ils pourraient surement reformer le passé avec eux. « Comme les pièces d’un puzzle » se répétait-elle souvent.
Elle ne quitta donc plus WK des yeux, même pour regarder son repas, attendant sa réponse. Peut-être ne se souvenait-il de rien et qu’elle attendait pour rien…


_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Mar 24 Fév 2015 - 21:31

La jeune femme lui rappelait du lait sur le feu. Ca chauffe, ça frémit, et avant qu'on s'en soit rendu compte, ça débordait. Il sentait bien qu'elle voulait agir, tout en étant incapable de le faire dans le même temps. Et pour cause : pour faire quoi ? Il avait eu le même sentiment lors de la réunion : elle voulait faire, mais ne sachant pas quoi, elle paniquait et se ravisait. Elle retombait comme un soufflet. Il faut vraiment que j'arête les métaphores alimentaires. Ce qui le perturbait plus, c'est qu'il avait entraperçu l'arme qu'elle dissimulait lors de la réunion. Il n'en avait rien montré, mais il n'aimait pas ça. Ils étaient enfermés dans ce foutu panier de crabes pour une durée indéterminée, des gens étaient déjà morts, et l'inaction et l'enfermement rendraient tout le monde fous à plus ou moins long terme. Ce n'était donc pas une bonne idée. En résumé, cette femme était capable du meilleure comme du pire. Tout dépendrait du côté pour lequel pencherait la balance : son enthousiasme et sa volonté de bien faire, ou sa peur de ne pas y arriver.

Dans l'immédiat, il ne voyait pas de danger. N'ayant rien de mieux à faire, il prit plaisir à la conversation.

Un nom n'est jamais qu'un nom. WK c'est deux lettres, Himiko six lettres. Au final, il te faut juste un plus grand badge. Mais je comprends ton point de vue. Un badge de six lettres, c'est toujours une branche plus large à laquelle s'accrocher qu'un badge de deux. Pour ce qui est de se sentir humain, finalement tout est relatif. Certains ont besoin d'un nom, d'autres d'être importants, d'autres de faire avancer les choses. Il y autant de façon de sentir humain que d'humain, le plus important c'est peut-être plutôt d'avoir le choix.

Le voilà parti à parler philosophie de comptoir... Un jour il faudrait qu'il apprenne à répondre simplement aux questions qu'on lui pose. En même temps, tu parles d'une question à poser. Il croquait tranquillement dans sa pomme quand Himiko lui demanda s'il se souvenait de quelque chose. Il poussa un soupir, lui qui espérait pouvoir éviter la boucle, voilà qu'elle l'y précipitait à nouveau d'un grand coup de pied. Elle avait à présent le regard rivé sur lui, attendant sa réponse, ce qui était d'autant plus surprenant que jusque là elle avait observé tout le reste de la salle. La balance commençait à pencher semble-t-il. Un sourire s'étira sur son visage, il aimait bien voir le déclic se faire sur le visage des gens. Peut-être qu'une autre sortie à la boucle était envisageable.

Pas grand chose, en tout cas rien qui te soit bien utile. Je me souviens d'un chantier. Il fait très beau, et je regarde le ballet formé par les engins et les ouvriers. C'est beau à voir, le seul soucis, c'est que c'est affreusement bruyant. Apparemment, ça ne m'a pas empêcher d'y rester longtemps. A moins que ce souvenir ne soit une sorte de photo. Mais sinon, impossible de savoir où et quand ni pourquoi. Agaçant non ? C'est comme avoir un mot sur le bout de la langue mais ne jamais le retrouver. Et de ton côté ?

Il posait la question par simple curiosité. De son point de vue, ici le passé ne servait pas à grand chose à part à brouiller les cartes. Toutefois, il était curieux de voir sa réaction.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Mer 25 Fév 2015 - 8:00


Himiko ne s’attendait pas du tout à ce type de réponse de la part de l’homme. C’était comme s’il était indifférent, qu’il était au-dessus de tout ça, psychiquement parlant. A croire qu’il était capable de faire de la haute méditation… Son point de vue était totalement différent, à la fois matérialiste et philosophique. La jeune femme ne put s’empêcher de répondre à WK.

« Je me fiche bien d’avoir un plus gros badge… Ton point de vue est intéressant, avoir le choix, oui… Et pour ceux qui veulent avoir le tout en même temps alors ? »

Un prénom était déjà assez suffisant pour l’asiatique. Même si en effet… Non elle ne voulait pas être importante sur l’Eleonor, juste être utile. Si elle devenait importante tant pis pour elle…
Cela énerva un peu Himiko qu’il répète encore une fois que ce qu’il disait ne lui servirait à rien. Elle n’était pas une espionne, enfin peut être pas, qui sait ? D’accord, elle posait beaucoup de question, néanmoins elle trouvait cela normal vu la situation dans laquelle ils se trouvaient tous.
Dès que le traducteur prononça le mot « chantier » son comportement changea tout à coup. Elle revit les images un instant dans son esprit, mais elle continua à le regarder, c’était intéressant.


« Je… J’ai vu un chantier moi aussi, immense, gigantesque. J’ai cette sensation qu’il ne s’arrêtait jamais… Toujours vivant 24h/24 et 7/7 jours. Mais j’avais l’impression d’être une esclave… On me malmenait. Je n’avais pas à être à cet endroit à priori… »

Elle préférait rester vague, elle ne voulait pas dire mot pour mot qu’elle s’était vu les yeux bandés, les mains attachées dans le dos. Que les types qui la tiraient par les bras lui avait dit que c’était top secret… Surtout si WK était sur le même chantier. Peut-être étaient-ils ennemis tous les deux sans le savoir. Non il fallait arrêter de faire des conclusions hâtives sur tout ce qu’elle découvrait. Il fallait tout de même se méfier. Ils ne savaient pas avec qui ils se trouvaient dans le vaisseau, et puis d’ailleurs les gens ne savaient même pas qui ils étaient eux-mêmes.

« Je pense qu’on peut découvrir des choses intéressantes pour nous tous qui sommes coincés ici avec les souvenirs des gens. Regarde… Nous avons peut-être le souvenir de la même chose. Nous étions peut être au même endroit. Je suis du genre à faire des suppositions sur tout ce que je vois et entends mais… Peut-être que ce chantier a servi à créer ce vaisseau ? C’est la première idée qui me vient à l’esprit. Et je n’ai pas assez d’autres informations pour faire poser d’autres hypothèses… »

Himiko avait bien envie de continuer de partager ses informations avec WK, il fallait s’entraider pour le moment. Et pour ne pas se répéter il fallait qu’elle lui demande ce qu’il savait.

« Je suis désolée de te poser tant de questions, de toute façon tu n’es pas obligé d’y répondre à toute. Je suis plutôt curieuse… Qu’est-ce que tu sais concrètement sur notre situation ici, dans ce vaisseau ? »

[HRP : la dernière question on en parlera surement déjà dans l’event mais vu qu’il n’avance pas de toute façon, au pire cela fera doublon :p]

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Ven 27 Fév 2015 - 10:42

Il faudrait vraiment qu'il apprenne à se taire. Il avait voulu faire le malin et la jeune femme l'avait mal pris, ce qui pouvait s'entendre. Vraiment, du lait sur le feu... La peur le disputait à la fierté qui le disputait à une force qui ne demandait qu'à servir.

Désolé, il ne faut pas prendre tout ce que je dis au sérieux, j'aime bien jouer avec les mots, c'est tout. Et c'est à peu près tout ce que l'on peut faire ici... Ceci dit, je pense qu'on ne peut jamais tout avoir. Après, je peux me tromper.

Il remarqua le changement d'attitude d'Himiko lorsqu'il racontait son souvenir. Il n'aurait su dire quoi, mais quelque chose avait bougé. Peut-être qu'elle s'était crispée, un frisson, ou quelque chose de cet ordre... Cela avait été trop bref pour qu'il puisse y réfléchir plus avant. En tout cas l'agacement avait cédé la place à ce qui lui semblait être un intérêt sincère, et il comprit bientôt pourquoi.

Elle aussi avait souvenir d'un chantier. Il crut sentir dans sa voix qu'il y avait plus à dire que ce qu'elle racontait. Il n'avait pas l'intention de lui d'insister. S'il y avait plus, c'était son droit de le garder pour elle. Chacun avait ses secrets, lui y compris. Il fronça les sourcils, replaça ses cheveux sur son oeil gauche et réfléchit. Quelque chose clochait. Il était possible que cela soit le même chantier. Les chances pour ça étaient maigres, pas inexistantes. Et si on considérait qu'ils étaient tous embarqués ici, qu'ils étaient des "gagnants", il y avait forcément des connexions entre eux. Au moins une, quelque part dans leur passé. Sa logique ne manquait donc pas de cohérence.

Il est possible qu'il s'agisse du même chantier oui... Il faut bien que quelque chose nous relie tous puisque nous nous retrouvons tous à voyager dans cette boîte de conserve. Maintenant... que tu ais été malmenée n'indique rien de bon. Les chantiers sont en général interdit au public, donc il pourrait être logique que tu ais été éjectée sans aucune délicatesse, mais de là à te être malmenée, il y a une marge... Quant à ton sentiment d'être esclave... Peut-être y travaillais-tu ? On pourrait supposer que la gestion n'était pas des plus propre dans ce cas...

Il soupira. Si la boucle s'était un tant soit peu ouverte en parlant avec elle, il n'en avait pas obtenu plus de réponses pour autant. Juste plus de scénarios plausibles sans réelle possibilité de faire pencher la balance. Si Himiko semblait éprouver un certain soulagement en reliant les points, cela l'agaçait plus qu'autre chose. Il détestait les entre-deux, l'imprécision et les raisonnements sans conclusion prouvée. Comment pouvait-on se contenter d'un début de réponse sans preuve ni fondement ? Vu le nombre de personnes présentes sur le vaisseau, on aurait pu multiplier ces suppositions à l'infini (ou presque). Il aurait pu mettre fin à la conversation. Mais malgré tout l'agacement et la lassitude, c'était le premier début de fil auquel s'accrocher depuis quelques temps. Aussi lorsqu'elle lui demanda ce qu'il avait pu apprendre ici, il tâcha de rassembler ces souvenirs récents afin de voir ce qui pouvait être d'une certaine utilité.

Tu sembles avoir une longueur d'avance sur moi, mais je te laisse juger de ce qui peut t'être utile. Je sais que les affaires avec lesquelles nous avons embarquées sont disponibles quelque part. Possiblement un moyen de récupérer nos noms par la même occasion. Je sais qu'il y a eu des morts, un accident ou quelque chose du genre. Les cadavres étaient calcinés. Enfin, je ne sais plus quand j'ai entendu l'IA dire ça, mais il semble que nous ayons gagné le droit d'être ici, ou plutôt le droit de voyager vers une destination dont je ne me rappelle pas. Deux scénarios s'offrent donc à nous : en tant que gagnant, on nous a offert un voyage et on souhaite nous garder vivant, l'amnésie serait dû à un accident technique, une erreur imprévue, et ce ne serait pas la seule conséquence. Ou bien, nous sommes les gagnants d'un pseudo jeu, l'amnésie était planifiée et nous faisons partis d'une sorte d'expérimentation géante. Si on suppose que le chantier que tu as vu soit celui du vaisseau, qu'on y ajoute le fait que tu ais été malmenée sur ces lieux, on pencherait plutôt pour la deuxième hypothèse. Mais encore une fois, tout cela ne sont que des hypothèses de ma part.

Il plongea son regard dans celui de la jeune femme. Pour une raison étrange, rassembler le peu d'informations à sa disposition l'avait fatigué l'espace d'un instant. Il voulait voir ce qu'elle pouvait en faire maintenant. Puisqu'elle voulait tant savoir...

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Lun 2 Mar 2015 - 15:30


WK n’avait pas l’air de rejeter totalement les hypothèses de la jeune femme. Il abondait même plutôt dans son sens. S’ils étaient tous là, ils devaient tous avoir un point en commun quelque part dans le passé. Himiko était d’accord. L’élément central était le gain de cette loterie. A présent il fallait savoir comment ils l’avaient gagné ou mérité, bien que l’I.A lui ait dit que tout le monde sans exception avait pu y participer… Son avis sur la situation dans le chantier n’était pas très rassurant. En simple civile, elle avait vraiment été soit trop idiote soit trop curieuse, ou les deux d’ailleurs, pour s’y aventurer. Mais tout était trop flou pour s’aventurer sur des sentiments et des sensations précis. Et puis qui sait si tous ces souvenirs n’étaient pas faux ? Oui on pouvait à priori tous s’imaginer, le lavage de cerveau en faisait partie. Rhaaa, et elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer des choses plus saugrenues ou catastrophique les unes que les autres. On ne pouvait que fabuler dans ces conditions. Mais elle ne pouvait pas attendre d’autres informations pour avancer, elle était quelque peu pressée. Elle serra les poings un instant. Himiko inspira avant de se détendre.
Elle finissait son repas quand WK lui dictait ce qu’il connaissait de la situation.
Comme elle s’en doutait, le traducteur savait peu de choses. Cependant, il lui avait appris que des cadavres avaient été retrouvés calcinés, et un frisson la parcouru. Elle tenta de garder son sang-froid pour lui transmettre des informations supplémentaires. Elle avait hoché la tête à la fin de son discours, avant de se perdre plus amplement dans ses pensées. La perte des souvenirs, une erreur « imprévue » ? Un effet secondaire de la cryogénisation ? Mouais… C’était aussi possible que ce soit voulu, surtout que n’importe qui est sur ce vaisseau… Et voilà qu’elle recommençait avec ses scénarios… Elle finit par lui répondre :


« C’est bien cela. J’ai eu la chance de pouvoir parler à l’I.A en « personne ». On peut m’insulter de paranoïaque ou que sais-je encore, mais j’ai appris que TOUT LE MONDE avait pu participer à cette « loterie ». Oui, même les prisonniers, les criminels ou encore les psychopathes. Et je trouve cela inquiétant. Surtout après que tu m’aies parlé de cadavres… Mais bref…
Sinon nous allons bien à Upsilon Anthares, et nous serons arrivés dans à peu près 8 mois. Ce qui nous attend là-bas ? Je ne sais pas, mais nous sommes assez loin de la Terre pour que nous soyons obligés d’être cryogénisés de la sorte. Je ne vais pas te faire part de toutes mes hypothèses plus psychédéliques les unes que les autres, mais il faudrait peut-être se méfier un peu de ce qui peut attendre tant de gens dans un endroit inconnu, après un si long voyage. D’ailleurs, on ne sait pas combien de temps nous avons passé dans ces tubes, alors il y a peut-être eut un sacré paquet de génération qui se sont succédées là où on va. Espérons qu’ils se souviennent de nous… Ou pas en fait ça dépend des circonstances…
En tout cas, si on veut nous faire croire à quelque chose je ne suis pas sure que l’IA soit la meilleure « personne » à qui faire confiance. J’ai vu son créateur, je ne connais pas son nom ni son matricule mais je pourrais le reconnaitre. Ce serait bien qu’il retrouve ses souvenirs lui…»


Elle soupira, elle ne pouvait pas aller agresser un homme juste parce qu’il était soi-disant le créateur de la seule chose capable de les renseigner sur ce vaisseau. Cependant il fallait peut être mieux qu’il reste en vie…

Bien qu’elle ait erré longtemps sur L’éléonor, Himiko s’était cantonnée à quelques salles, pour éviter de se perdre loin de tous, bien que son orientation ne soit à priori pas trop mauvaise. Maintenant qu’elle avait de quoi se défendre, et de quoi parler… elle regarda le traducteur… elle pouvait s’aventurer un peu plus. Tout dépendait de sa réponse.


« Je me demande quelles sont les ressources de L’Eléonor. Je ne me suis pas aventurée vraiment très loin, mais si ça te dit, on pourrait faire une promenade ? Je n’arrive pas à rester assise quelque part sans rien faire toute la journée. Et on pourrait continuer à discuter de nos fabuleuses hypothèses en parcourant les limbes de ce vaisseau.»

L’asiatique rangeait son plateau en attendant sa réponse. A vrai dire elle ne savait pas ce qu’elle ferait si sa réponse était négative. Aller faire autre chose, ou aller demander à quelqu’un d’autre de l’accompagner avec son anglais tout pourri.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Ven 6 Mar 2015 - 15:36

Il n'était donc pas le seul à se prêter au jeu de la spéculation. La jeune femme ne pouvait pas tenir en place. Ca se voyait comme le nez au milieu de la figure. Les 10 minutes de conversation qu'ils venaient d'avoir semblaient déjà lui avoir beaucoup coûté. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Si l'IA avait dit vrai et qu'il restait encore 8 mois de chemin, le trajet allait être long. Terriblement long. Jusque là, elle qui avait été si économe de mots devenait intarissable.

Certaines des informations qu'elle lui donné lui rappelait vaguement quelque chose. Quelqu'un qu'il avait croisé avait dû en parler. Ou bien le sujet avait été évoqué lors de la réunion. Il allait sans douté réoublié leur destination... Ce nom ne lui parlait pas vraiment. Soit il n'en avait jamais entendu parlé, avant même la cryogénisation, soit il l'avait oublié aussi. Dans tous les cas, il valait mieux gérer un problème à la fois. Pour ce qu'il y en savait, en 8 mois de voyage, il avait le temps de mourir plusieurs fois avant d'arriver. La jeune femme s'inquiétait qu'on ait embarqué des psychopathes et autres tueurs, mais des humains enfermés pendant aussi longtemps pouvaient tous connaître ce sort. Il ne s'agissait que de basculer de l'autre côté de la raison, et vu les circonstances, ce n'était pas bien compliqué. Une telle situation pouvait entraîner un sentiment d'impunité chez certains. Depuis la réunion, il avait toujours en tête l'image du panier de crabes... On verrait donc quoi faire une fois arrivé.

Plus inquiétant, le créateur de l'IA était à bord. Soit il avait gagné à la loterie lui aussi, soit il était là pour entretenir la dite IA, comme technicien. S'il avait lui aussi perdu la mémoire, ce n'était pas bon du tout. Il fallait espérer qu'il avait encore les réflexes suffisants pour comprendre qu'il pouvait réparer en cas de besoin. Ca ne sentait pas bon. Quelque chose dans tout ça le dérangeait. Quelque chose clochait. Mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. C'était là juste devant ses yeux mais il n'arrivait pas à trouver.

Himiko lui proposa d'aller explorer le vaisseau afin de mieux en connaître les ressources. Il était évident qu'elle ne pouvait plus tenir en place. De son côté il n'était plus très sûr. Il n'avait de toute façon rien de mieux à faire, et avoir un compagnon de route pour ces divagations au travers du vaisseau ne lui ferait pas de mal. Qui plus est, quand elle arrivait à rester calme, Himiko pouvait être de très bonne compagnie et raisonnait de façon plutôt juste. Elle était embêtée avec l'anglais qui ne devait pas être sa langue naturelle, mais elle réussissait toutefois à se faire comprendre. Peut-être que ses difficultés avec cette langue l'obligeait à se concentrer suffisamment pour se calmer... Il se leva à la suite de la jeune femme pour lui emboîter le pas.

J'accepte l'invitation. Ca pourra toujours être utile de savoir ce que contient réellement ce vaisseau.

C'est là qu'il comprit ce qui le gênait. Il se figea quelques secondes, le temps pour son esprit d'assimiler consciemment la nouvelle information et de recalculer les paramètres. Une hypothèse venait soudain de prendre beaucoup de poids et de vraisemblance. Il soupira et formula l'idée à haute voix pour Himiko.

Ce n'était pas une erreur. C'était prévu. Ce n'est qu'une intuition, je n'ai aucune preuve. Peut-être que l'enfermement me rend parano. Mais... si nous devions être cryogénisé pendant toute la durée du voyage, pourquoi se compliquer la vie à concevoir un vaisseau aussi complexe, aussi grand, et disposant d'autant de place, d'autant de ressources ? Le réfectoire est immense et toujours approvisionné en suffisamment de nourriture pour tous les affamés qui y passent, les cabines sont innombrables, tout comme les vêtements qui s'y trouvent. Nous n'aurions jamais dû avoir l'utilité de tout ça. Même si on considère la possibilité d'une équipe technique minimum en cas de problème, ils n'auraient pas eu besoin de tout ça, pas en autant d'abondance. On peut considérer que pour un aussi long voyage, deux équipes aient été prévu afin de reposer les hommes, avec la possibilité de cryogéniser l'équipe au repos. Mais s'il y a vraiment eu une équipe technique minimum, où est-elle passée ? Soit nous sommes restés endormis suffisamment longtemps pour qu'ils meurent, soit nous n'avons dormi que quelques instants et il n'y a jamais eu d'équipe technique, ou bien encore elle est cachée quelque part à surveiller. Bref, on pourrait continuer comme ça longtemps. Mais je crois qu'il est temps que nous allions y voir de plus près.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Mar 10 Mar 2015 - 13:06


Le traducteur accepta de l’accompagner. Elle en fut soulagée, et lui sourit. Elle se leva pour aller mettre le contenu de son plateau à la poubelle puis le ranger. Quand elle se retourna, WK s’était tout à coup arrêté, perdu dans ses pensées, comme si se lever l’avait soudain aidé à réfléchir d’avantage à la situation… Il fit ensuite part de ses réflexions à l’asiatique.
Si au début, son discours semblait des plus intéressants, plus il avançait, moins c’était compréhensible. HK s’était attendu à une démonstration extraordinaire, elle était donc déçue. Ou bien elle n’avait pas bien compris où il voulait en venir… Elle lui fit une petite grimace d’incompréhension avec sa bouche, avant de commencer à avancer et lui faire signe de faire de même. S’ils parlaient ici de la situation, jamais ils ne bougeraient du réfectoire. Et, incroyable, l’être humain pouvait parler en marchant !


« Euh…. Quoi ? Je n’ai pas vraiment saisi où tu voulais en venir je crois… Qu’est ce qui n’est pas une erreur ? Le fait d’avoir été décryogénisé ou bien d’avoir perdu nos souvenirs ?
Pour moi, ça ne me parait pas plus étrange que cela que le vaisseau soit si grand. Imagine que justement il y avait eu un souci de cryogénisation, comme c’est probablement le cas, on serait mort de faim s’il n’y avait pas de quoi sustenter toutes les personnes ayant participé à la loterie. Et je suppose qu’on serait d’abord devenu cannibale dans une guerre sanglante où tout le monde s’entretuerait… - elle frissonna- Non merci, ils ont pensé à cela, Dieu merci. Et je pense qu’on aurait de toute façon était décryogénisé un peu avant l’arrivée à destination pour que tout le monde puisse reprendre ses esprits correctement. Enfin dans le cas où tout irait bien pour nous. Et que nous ne sommes pas prisonniers etc… Il faudrait réussir à savoir pourquoi nous avons été enlevés de nos glaçons avant l’heure… »


Pendant qu’elle parlait, Himiko avait quitté le réfectoire et avait pris directement à gauche. C’était une partie du vaisseau qu’elle ne connaissait pas bien. Et ce n’était certes pas la seule…. Elle avait vu quelques ascenseurs, donc c’est qu’il y avait forcément des plus de deux étages. Jusque-là elle n’avait pas osé s’y aventurer seule.

« Je suppose que l’on pourrait retourner voir la salle de réveil et étudier un peu le tout. Mais personnellement je ne crois pas avoir assez d’expérience dans le domaine de… de ce genre de technologie. Ou bien de toute façon je ne m’en souviens pas. On peut toujours y jeter un œil et il doit aussi y avoir d’autres choses en bas… Je n’y suis jamais retournée, cette salle me donne des frissons. On va dire que j’en ai quelques mauvais souvenirs… Probablement comme tout le monde.»

HK observa le traducteur pour voir si c’était son cas à lui aussi. Ils pouvaient très bien ne pas y retourner, cela ne la dérangeait pas. Cependant il y avait peut-être des indices. Fouiller le point de départ n’était jamais une mauvaise chose, enfin c’est ce que lui disait son instinct.

La jeune femme s’arrêta donc devant un ascenseur avant de se retourner face à WK.

« C’est comme tu le souhaites. Je ne connais pas bien le chemin pour y aller, on pourrait aussi se perdre. Mais personnellement, c’est cet étage que j’ai le moins parcouru, et je suis plutôt curieuse… »

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   Mer 11 Mar 2015 - 17:33

La grimace de l'asiatique lui indiqua qu'il n'était pas très clair. Ça ne le surpris pas outre mesure... Il avait eu une intuition et l'avait un peu formulé au pied levé. Les mots n'allaient pas aussi vite que les pensées dans sa tête et il avait sans doute mélangé toutes les étapes... Il fallait ajouter à ça que l'anglais n'était pas la langue favorite de la jeune femme. Il faudrait qu'il aille moins vite la prochaine fois qu'il voudrait expliquer quelque chose. Il lui sourit d'un air désolé et lui emboîta le pas.

Elle lui expliqua que pour elle il n'y avait rien d'étonnant à ce que le vaisseau soit aussi grand, puis elle se mit à imaginer une catastrophe à base de cannibalisme. Il battit un peu des paupières, fronça les sourcils... c'était peut-être un peu trop d'imagination sur ce coup-là. D'autant qu'il n'y avait pas besoin de l'excuse de la faim pour qu'un humain décide d'en tuer un autre. Mais cette pensée-là, il préféra la garder pour lui, pas la peine de stresser la jeune femme outre mesure.

Ce que je voulais dire... c'est compliqué, c'était une intuition, alors expliquer une intuition avec des mots logiques, ce n'est pas évident. Ça ne t'est jamais arrivé ? Bref, si j'essaie de me souvenir de ça, j'ai eu l'impression que la perte des souvenirs pouvait être volontaire. Même si on considère qu'il peut être logique que le vaisseau soit aussi grand, je n'arrive pas à m'enlever de la tête que quelque chose cloche. Entre autres, il doit forcément y avoir une équipe technique pour la maintenance du vaisseau. Même avec la meilleure intelligence artificielle du monde, on ne laisse pas partir un vaisseau pour un aussi long voyage sans quelques personnes pour l'entretenir pendant ce temps. Mais après, ce sont peut-être seulement mes pensées qui finissent par imaginer des complots partout à force de tourner en rond.

Ils prirent la direction des ascenseurs. Himiko souhaitait retourner à la salle de réveil. Il la sentit se tendre à l'évocation de cet endroit. Il avait déjà vu cette réaction chez d'autres, mais lui ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Certes, il se souvenait des vertiges, des instants de panique et de malaise au moment où il avait réalisé qu'il ne se souvenait de rien, mais finalement, rien de si affreux si on considérait la situation actuelle. Il n'avait pas souvenir d'avoir trouvé quoi que ce soit dans la pièce en question, mais à bien y réfléchir, lui et la jeune femme n'avaient fait que cherché des vêtements ou objets personnels, le tout avec les effets secondaires de la cryogénisation.

Je ne voyais aucun problème à aller y faire un tour. Je doute qu'on trouve grand chose d'intéressant, mais sait-on jamais. Il y a tout un réseau de tuyaux et couloirs par là-bas... Ça me paraît bien.

Il joignit le geste à la parole en appuyant sur le bouton d'appel

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance [PV Jilian]   

 

Mission de reconnaissance [PV Jilian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

L'Eléonor ::  :: Confort :: Réfectoire