Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]

Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Jeu 26 Mar 2015 - 21:13


HK-777 avait donc réécouter les explications nouvelles de WK, car en effet décrire une intuition, ce n’était pas la chose la plus aisée à réaliser. Elle acquiesçât à ses dires, comme d’habitude en fait… avant de reprendre :

« Je n’avais pas pensé à cet aspect de la chose. Pour moi la technologie est assez performante pour fonctionner toute seule. Sinon nous serions mort à l’heure qu’il est j’imagine, puisque tes équipes ne sont nulle part… enfin c’est vrai que, admettons il y ait un souci en dehors du vaisseau… enfin bref.
Après… Que la perte de mémoire soit volontaire est aussi possible, cela fait partie des nombreux scénarios imaginables. Je crois que, quand on sera sorti de cette pagaille, on va pouvoir devenir écrivain, tant on en aura imaginé… »


Arrivant à l’ascenseur, le traducteur dit qu’il était d’accord pour retourner à la salle de réveil en appelant la machine. Ils y rentrèrent tous les deux et Himiko appuya sur le bouton du niveau C.
L’asiatique resta silencieuse, dans ses pensées. Ils n’allaient pas se diriger de suite vers la salle de réveil, sinon, leur but premier serait mis de côté : l’exploration du vaisseau. Enfin, il était vrai qu’ils n’avaient surement pas visité cette salle en long en large et en travers ! Toujours était-il qu’il pouvait visiter la moindre salle sur le chemin.
HK ne voulait pas que le silence s’installe trop longtemps aussi elle préféra poser une question :


« Est-ce que cela t’arrive à toi aussi d’imaginer qui tu es vraiment ? D’essayer de deviner qui tu pouvais bien être avant d’embarquer ici ? Je trouve ça amusant, même si je peux paraitre idiote. Si ça se trouve, je suis une Rockstar ! » Dit-elle en riant. « Enfin bon… Je crois que le plus étrange c’est d’imaginer qu’en apprenant ce que nous étions, nous ne soyons pas fier, ou bien qu’on ait à présent un avis totalement différent sur tout, comme si nous étions une nouvelle personne. Je trouve ça effrayant si je voulais rester celle que j’étais… hum… C’est philosophique tout ça… »

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent sur un nouveau couloir blanc du vaisseau. Himiko s’y engagea à pas moyen, un peu tendue mais attendant tout de même la réponse de WK et continuant à discuter avec lui. Bien qu’elle veuille aider au mieux les gens qui venaient de se réveiller, elle espérait ne pas en croiser dans l’immédiat, car ce n’était pas la raison de sa venue au niveau C.
Elle suivait des chemins, en demandant l’avis de son compagnon explorateur, en pensant pouvoir retrouver le chemin de mémoire. Hélas, après avoir pris virage sur virage, ils ne tombèrent pas sur la salle de réveil mais sur une porte de métal, munie d’une commande située à sa droite. Ils avaient marché plutôt longtemps, mais s’en étaient pas vraiment rendu compte.


« Bon… Voyons voir ça – dit-elle en s’approchant de la commande- Oui je me fiche de savoir les répercussions que cela aura, je suis curieuse. Et puis si c’était vraiment très important ou dangereux, la porte serait protégée un peu plus non ? »

C’était une commande plutôt simple, aussi n’eut-elle pas vraiment de mal à ouvrir la porte. Le petit temps qu’elle avait mis à trouver, c’est parce que sa mémoire lui jouer des tours et qu’elle devait retrouver comme une grande comment on faisait…
La porte s’ouvrit sur une immense salle, la salle d’embarquement.


_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 29 Mar 2015 - 15:21

Plus il essayait de la formuler à haute voix, plus cette image lui paraissait stupide. Il allait falloir qu'il range ça dans sa boîte à n'importe quoi dans le fond de son cerveau. Peut-être que plus tard il aurait une idée de quoi en faire, ou d'autres éléments pour lui permettre de mettre tout ça dans l'ordre, mais pour le moment... l'image s'était délitée. Tant pis. Il avait déjà amassé une jolie collection d'images de cet ordre-là, des éclats de parano, ou au contraire de rêverie. Tout dépendait de l'humeur du moment. Il commençait à s'y habituer. Il n'avait juste pas l'habitude de les partager. Il fut cependant rassuré qu'Himiko ne lui en tienne pas rigueur.

Elle semblait avoir une aversion toute particulière pour le silence. Ce qu'il pouvait tout à fait comprendre... Ce lieu devenait vite incroyablement pesant.

Je ne trouve pas ça stupide. Personnellement, je n'aime pas trop cette course aux souvenirs. Peut-être que ce n'est pas plus mal d'avoir oublié... Si nous n'étions pas enfermés constamment sans aucune explication, on pourrait plutôt prendre ça pour un agréable nouveau départ. C'est peut-être la raison pour laquelle nous avons joué à cette fameuse loterie d'ailleurs. Et si tu avais été une rock star, qu'est-ce que tu aurais chanté comme chansons ?

Pourquoi fallait-il que ces couloirs soient tous aussi monochromes ? Quand ce n'était pas bleu, c'était blanc. Le bleu au moins était moins agressif. Il ne reconnaissait pas l'endroit où ils étaient. Lorsqu'il avait été à vider les cadavres, il était de l'autre côté de la salle de réveil. Ce n'était pas plus mal, il n'avait pas spécialement envie de retourner là bas. On ne peut pas dire que ça ait été le moment le plus agréable de son séjour ici.

Ils arrivèrent enfin à une porte qu'Himiko s'empressa d'ouvrir, non sans se justifier au passage. Ce qui, dans le fond, était étrange, après tout ils étaient venus explorer, alors s'ils se contentaient de regarder les murs ça n'avait pas grand intérêt. Mais passons.

La porte s'ouvrir, révélant ainsi... un immense espace vide. Mais vraiment, immense. Une salle gigantesque. La salle d'embarquement. Mais affreusement vide.

Nous devons être sacrément nombreux pour que la salle d'embarquement soit aussi grande... Bon, qu'est-ce qu'on peut espérer trouver là dedans ?

[HRP : je manque un peu d'inspiration, désolée...]

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Lun 30 Mar 2015 - 18:19


« Une Rockstar chante… Du Rock non ? » Avait-elle répondu quelques temps auparavant, avant qu’ils n’ouvrent la porte.

WK avait observé la pièce, un peu perdu, surement peut être se sentant petit. Himiko ressentait la même chose. Une si grande salle, si vide. Et pourtant il s’agissait bien d’une salle d’embarquement. Ou… de débarquement au choix
.

« Tu ne crois pas si bien dire, nous sommes un million… Un million de personne à avoir participé à cette gigantesque tombola… »

L’asiatique continuait d’observer ce qu’elle voyait devant elle afin de voir quelques détails par ci ou par là. Il y avait un bon nombre de véhicule un peu plus loin dans le hangar. Tiens tiens, peut être que l’équipe de surveillance, dont le traducteur subodorait l’existence, s’était barré avec l’un d’eux, vu qu’ils ne les avaient pas vu.
Toujours était-il qu’il y avait un « moyen » de sortir. Il ne manquait plus que les outils pour que ce soit réalisable.


« C’est simple, nous avons affaire à une salle d’embarquement. Donc, nous pouvons théoriquement pouvoir sortir du vaisseau par ici. Vu qu’on ne sait pas où on est, et que pour l’instant nous n’avons rien pour le faire tout en sécurité, ce serait suicidaire je te l’accorde… Alors nous pouvons espérer trouver ce dont nous avons besoin pour que cela se passe au mieux. C’est-à-dire, des gens qui savent piloter ces machins ou des combis spéciales.
C’est bon à savoir parce que si nous avions, d’ici huit mois, des soucis techniques… Ou que l’on apprend que l’on va se faire charcuter à Anthares… Enfin tu vois ce que je veux dire, ça pourrait être utile. »


Oui, elle avait remarqué qu’elle avait un certain pessimisme puisqu’elle n’arrivait pas à s’enlever de la tête que leur voyage allait les emmener tout droit dans un guet-apens, qu’ils auraient forcément des ennuis là-bas.

HK-777 commença alors à longer les murs, à la recherche des recoins où il pouvait y avoir des choses particulières. Comme des caisses, des rangements… Vu qu’il était assez clair qu’il n’y avait rien au centre de la salle à part le vide et des passerelles. Sauf si jamais il y avait l’une de ces vieilles trappes que l’on trouvait dans ces vieilles scènes au théâtre. La jeune femme avait le sentiment que ce souvenir était étrange…


« Tu m’aides à fouiller s’il te plait ? C’est tellement grand que l’on va en avoir pour plus d’une journée… »

Himiko venait de trouver des armoires et rangements et commençait à fouiller. Il n’y avait rien d’intéressant pour l’instant. Mais elle ne perdait pas espoir, au contraire ! Cela la mettait plutôt en joie pour le moment.

« Est-ce que tu sais conduire ce genre de chose toi ? » demanda-t-elle en parlant des véhicules.


_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Mer 1 Avr 2015 - 17:26

Chaque question semblait menait à encore plus de question. Un million à avoir joué ou un million à avoir gagné ? Ce n'était pas tout à fait la même chose. Mais il n'avait pas envie de rentrer dans les détails. L'asiatique était déjà en train de s'afférer à fouiller, lui demandant de l'aider. Il ne voyait pas très bien par où commencer. Plusieurs petits vaisseaux étaient stockés ici. De quoi patrouiller, de quoi procéder à diverses réparations en extérieur. La technologie des appareils semblaient plutôt similaires à celle du vaisseau. Des boutons qu'ils suffisaient d'effleurer pour les ouvrir.

Non, je ne sais pas piloter un de ces trucs-là... Enfin à première vue. Peut-être que ça s'apprend ? Tu sais toi ?

Tandis qu'Himiko ouvrait les placards, il se dirigea vers un des engins pour monter dans ce qui devait tenir lieu de cockpit. Il plaça sa main sur le mécanisme la porte, comme l'asiatique avait pu le faire à l'entrer du hangar, et celle-ci s'ouvrit sans plus de prière. À l'intérieur, un siège, un tableau de bord, toujours plus de bouton. Il tâcha de voir s'il n'y avait pas un rangement quelque part. Des mécanismes ressemblant à celui de la porte étaient situés un peu partout, mais ils ne réagirent pas au contact de sa main. Il devait falloir une sorte de clé, un code ou quelque chose du genre pour pouvoir aller plus loin. Dans un monde parfait il aurait sans doute trouver un mode d'emploi de l'engin mais il ne fallait pas trop rêver.

Non, la seule chose qu'il trouva, sous un siège, fut une paire de gants ainsi qu'une boîte ayant sans doute servi à transporter un repas, vue l'odeur et les quelques vieilles miettes. Rien qui ne les fasse beaucoup avancer. Il accrocha la paie de gants à sa ceinture, laissa la boîte et redescendit de l'appareil.

Rien à signaler là dedans. On peut les ouvrir et rentrer, mais rien ne démarre l'intérieur, ou alors je ne sais pas les faire démarrer. J'ai trouvé une paire de gants, ça peut toujours dépanner... Plus de succès de ton côté ?

Dans le même temps, il commença aussitôt à fouiner dans les placards aux côtés des appareils. La tâche commençait déjà à l'agacer quelque peu. Le hangar était immense, les rangements multiples. S'ils devaient tous les ouvrir les uns après les autres pour ne rien trouver, c'était beaucoup d'efforts pour pas grand chose. Il soupira un coup, et se remit à fouiller les rangements. On ne pouvait jamais savoir, il finirait peut-être pas sortir quelque chose de tout ce fatras.

Je vais finir par penser que le monde entier nous a oublié depuis des milliers d'années. Finalement on ne nous a peut-être pas pris nos souvenirs, ils ont fané et c'est tout. Tout ici semble endormi...

Himiko n'était déjà pas du genre à sourire naturellement, alors s'il en rajoutait une couche ils n'allaient pas avancer. Il faudrait qu'il garde ce genre de pensées pour lui par la suite. Aussi WK se tourna vers et il lui adressa le sourire le plus franc qu'il pouvait.

Désolée, trop de vide, plus de questions que de réponse, ça me rend nerveux. C'est tout. Au moins, tout ça a l'air en bon état, quand on aura compris comment ça marche, ça sera toujours utile.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 5 Avr 2015 - 14:21


Himiko continuait de farfouiller et répondit à WK sans même se retourner parlant assez fort pour qu’il puisse entendre.

« Je ne sais pas non plus piloter ce genre de chose. Enfin je crois. Il faudrait essayer non ? Mais on va quand même éviter, sinon on risque d’endommager le vaisseau. Et si c’est le bordel… On va avoir de gros problèmes. »

La jeune femme était très occupée par la tâche, aussi n’avait-elle pas vu le traducteur monter dans le cockpit d’un des véhicules. Elle avait dû se retourner un peu dans tous les sens pour pouvoir le regarder, avec tous les sons qui résonnaient.

« Une paire de gants ? Dépanner pour quoi ? Le froid ? Rien de mon côté encore. Mais si tu as trouvé quelque chose dans l’un des vaisseaux, on devrait pouvoir trouver d’autres chose dans leurs cockpits ! »

Elle finissait ce coin là et ensuite elle irait fouiller les appareils ! Elle entendit soupirer son compagnon et se dit qu’il allait l’abandonner rapidement si cela continuait.

« Tu sais, on est pas obligé de tout fouiller aujourd’hui. Je pourrais même revenir seule demain ou un autre jour… Parce que bon « demain » n’a plus vraiment de sens à mes yeux ici. On peut chercher quelques heures tout de même par contre. Imagine que l’on trouve quelque chose d’exceptionnel ? »

Quelques instants plus tard, quand le silence était revenu, WK reprit la parole, sur des pensées bien sombres. Elles n’étaient pas vides de sens, aussi l’asiatique resta silencieuse pour réfléchir à ce qu’il venait de dire. Himiko sentit ensuite le regard de l’homme sur elle ce qui la fit se retourner vers lui. Elle vit un sourire franc fleurir sur son visage, et la jeune femme ne réagit pas pendant un instant. Elle avait vu très peu de gens sourire sur l’Eléonor. Elle aurait aimé pouvoir prendre une photo pour l’encadrer dans le réfectoire, sous laquelle il serait écrit « Prenez exemple, souriez, la vie est belle (normalement) ». Ensuite il s’excusa.
Alors HK-777 lui rendit un radieux sourire, sincère lui aussi. Cela faisait du bien de sourire ! Elle nota dans sa tête : A faire plus souvent !


« Ce n’est pas grave, on est tous dans le même état ici. Mais grâce à nos petites découvertes je vois le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Essaye de faire de même ! Aller je vais voir si j’arrive à faire fonctionner ces machins.»

Elle prit appuie sur ses cuisses pour se relever et partir dans le véhicule en face de celui que WK avait visité. Elle grimpa sur le véhicule, plutôt aisément… et cela l’étonna un peu. Ensuite elle passa sa main sur le mécanisme pour ouvrir le cockpit et y rentrer. Elle s’assit à l’intérieur et une sensation étrange l’envahit. Elle passa ses doigts doucement sur les commandes, elle avait une impression de déjà-vu.
Himiko reprit ensuite ses esprits pour fouiller le matériel. Il n’y avait pas grand-chose à part une simple tablette. Il n’y avait aucun mot de passe à fournir, et le seul document qui y était disponible était écrit dans une langue qu’elle ne connaissait pas. Il ne pouvait pas l’écrire en anglais ? Comme ce que faisait tout le monde ? pour que ce soit compréhensible quoi…
Néanmoins, le traducteur pouvait sans doute l’aider !


« Hey, WK ! J’ai trouvé quelque chose dans une langue bizarre, tu peux peut être venir voir ce que ça veut dire ? »

[Le message est écrit en russe, et dit où sont les combinaisons o/ vala comme ça c’est toi qui les trouve]

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 12 Avr 2015 - 17:29

Pour les gants, il ne savait pas trop à quoi ça pourrait servir. Mais il aurait apprécié les avoir au moment de sortir les cadavres. Même s'il avait finalement accepté de le faire, il n'aimait pas trop avoir à toucher des morts. Pour le coup, ce devait être un sentiment assez partagé. Toujours est-il qu'on ne savait pas ce que pouvait réserver ce vaisseau. Trouver des morts était plus aisé qu'il n'y paraissait, d'ailleurs il avait failli y passer lui-même.

Il l'aimait bien. Un brin lunatique sur les bords, mais Himiko restait une personne agréable. Disons qu'elle essayait vraiment de faire bouger les choses, ce qui était plutôt encourageant en soit. Elle avait un chouette sourire, c'était dommage qu'on ne le voit pas plus souvent. Son air renfrogné lui donnait une allure de brute alors que finalement, elle pouvait être extrêmement sympathique, voire rassurante.

Il s'était donc remis à fouiller. C'était épuisant, les brûlures cicatrisaient correctement mais lentement. S'il oubliait ce nouvel état et qu'il bougeait trop vite, la douleur lui transperçait le cerveau. La peau était encore très loin d'avoir retrouvé la moindre souplesse. Il avait mis deux pantalons l'un sur l'autre, espérant ainsi protéger un peu plus sa jambe, mais ceci le ralentissait aussi. Son dos encore sensible l'empêchait de se pencher comme il le voulait. En résumé, il ne pouvait faire que quelques petits mouvements lents. Entre ça et son oeil aveugle, il avait vraiment l'impression de traîner le côté gauche de son corps comme un boulet. Suivre Himiko jusque là avait été compliqué, mais il n'en pouvait plus de ne rien faire et d'attendre. Toujours est-il qu'il n'aurait peut-être pas dû faire le malin et monter dans ce vaisseau. Et voilà qu'elle l'appelait dans un autre...

Il se releva et se dirigea vers le cockpit d'où venait la voix de l'asiatique. Alors qu'elle n'avait eu aucun mal à y grimper, il se hissa à grand peine à ses côtés. Une fois à l'intérieur, il s'assit un peu et reprit son souffle. Quand sa peau arrêta enfin de lui tirer sur le cerveau, il saisit la tablette que lui tendait Himiko.

Au début, les gribouillis ne lui parlèrent pas. Il allait pour dire qu'il n'y comprenait rien quand les pièces du puzzle se mirent en place. Inconsciemment, sa main droite se mit à retracer sur sa jambe les lettres qu'il voyait. Dans sa tête, les mots se mirent à résonner en suivant le rythme de sa main. Un sourire de gosse émerveillé se traça un chemin sur son visage : il était en terrain connu. Enfin quelque chose qu'il maîtrisait ! C'était du russe. Les mots se mirent à danser dans sa tête, laissant la place à leurs congénères anglais. Il fut presque attristé de se voir arriver aussi vite à la fin du document. C'était la première fois qu'il prenait plaisir à quelque chose sur cette foutue coque de noix.

C'est du russe. Pour chaque appareil, il y a un casier d'attribué où on peut ranger le matériel correspondant à chaque vaisseau. Celui-ci porte le numéro #257, ça correspond à un casier sur la droite de l'appareil, près du réservoir. Il y a aussi un inventaire qui indique ce qui y a été entreposé. Dans notre cas, on pourra y trouver des combinaisons. Apparemment, il n'y a pas spécialement de code ou de clé avoir. Il s'ouvrira tout simplement.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Mar 21 Avr 2015 - 13:05


Et en effet le traducteur portait bien son nom puisqu’il réussit à traduire le message. De plus l’information était alléchante ! Des combinaisons, ça pourrait leur servir, il ne restait plus qu’à voir quelle sorte de combinaison c’était…
Soudainement, elle se rappela de plein de choses, comme si les engrenages de sa mémoire s’étaient remis en marche. Heureusement qu’elle n’avait fait qu’effleurer les boutons du tableau de bord avec ses doigts, ou bien elle aurait pu créer un trou béant dans la coque du vaisseau…
Sous les yeux de WK, elle commença à saisir une sorte de bague lumineuse et l’approcha de son oreille pour l’y accrocher. Mais il manquait quelque chose, elle n’était pas percée… Elle laissa alors sa main en l’air pour que la bague touche son oreille. C’est alors qu’une miniaturisation de l’IA apparu sur le tableau de bord, pour l’informer d’un message :


« Major Maemune. Tension régulière. Trouble du sommeil. Possible hypersomnie. Statut physique opérationnel. Prévoir test psychique. Autorisation validé. Heure de vol moyenne en entrainement 325. Vous pouvez décoller. Bonne chance Major. »

L’IA disparait alors, et les boutons s’allument, l’appareil est en marche… Le Major Maemune n’en revint pas alors, un peu perdue, elle n’osa pas regarder WK… Elle fixe, la vitre du cockpit et c’est là que se déclenche autre chose, cette fois ci dans son esprit. Devant ses yeux défilent des images en flash. L’espace, le froid, la solitude et la guerre emplissent ses sentiments et ses sensations. Des chocs, des débris et des épaves…

«- Non… non ! » cria-t-elle alors glissant ses mains dans ses cheveux, de part et d’autre de sa tête.

Les images s’arrêtent sur quelque chose, une sorte de vérité, étrange : 2068. Himiko revient donc à elle, haletante, elle a un haut le cœur.

« Ok… ok… c’est bon… mais c’est horrible, je n’ai plus envie de rester là-dedans… »

Elle posa la bague, se leva, un peu chancelante avant de revenir au sol. Elle soupira et passa une main sur son visage, toujours un peu choquée par les images. Et pourtant elle l’avait surement vécu, il fallait s’y faire…
Une fois ce constat fait, elle vit un peu plus le bon côté des choses. Elle savait dorénavant qu’elle était Major et que son nom était « Maemune ». Ce qui devait bien correspondre à sa plaque « SM ». Elle ne connaissait toujours pas son prénom mais s’en était inventé un donc…
De plus elle savait à présent qu’elle pouvait conduire des vaisseaux, ou celui-là du moins.
Par contre il y avait une autre donnée à traiter…


« Je suis pourtant certaine que mon oreille était percée pour pouvoir y accrocher la bague… Il faut ses deux mains pour piloter. Depuis combien de temps sommes-nous là pour que le perçage ait eu le temps de se reboucher ? » Dit-elle en s’adressant à l’homme aux cheveux blancs.

Elle attendit sa réponse, avant de partir vers le fameux casier, continuant de rebondir sur ce qu’il pouvait dire. Cet instant avait été difficile pour Himiko, mais il fallait continuer d’avancer. Elle savait aussi que ce ne serait pas le dernier de ses souvenirs « sympathique ».

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Sam 25 Avr 2015 - 9:20

La mémoire d'Himiko s'était soudain mise en branle. Sans hésitation, elle avait saisi une bague qu'elle avait approché de son oreille, faisait apparaître une réplique de l'IA, qui se mit à débit tout un tas de blabla. En gros, elle était en bonne santé, quoiqu'un peu sur les nerfs, elle était major, s'appelait Maemune et était autorisé à piloter l'engin. Elle qui tenait tellement à retrouver un nom, cette information devait lui faire plaisir. Major... elle faisait donc parti de l'armée. Bon, il n'était pas trop sûr de savoir à quel grade cela correspondait mais... et bien c'était toujours un grade.

Les choses s'emballèrent soudain. La jeune femme se replia sur elle-même en gémissant. Il pensa d'abord à une attaque, un truc du genre, mais ça n'avait aucun sens, l'IA venait d'expliquer qu'elle allait très bien... Il finit par comprendre de quoi il retournait : l'asiatique venait de récupérer un souvenir, et semble-t-il ce n'était pas une histoire gaie. Le traducteur ne savait pas très bien quoi faire. Fallait-il la rassurer ? Un contact physique ? Une blague ? Se faire tout petit et attendre que ça passe ? Dans le doute, il opta pour cette dernière solution. Il lui laissa le temps de reprendre ses esprits, de respirer, et de décider quoi faire pour la suite.

Quand elle reprit la parole, c'était pour déclarer qu'elle ne pouvait plus rester là. Là où ? Dans le cockpit ? Elle descendit rapidement. Il descendit à sa suite, toujours maladroitement. Elle semblait avoir récupéré et s'inquiétait du trou dans son oreille. Il étira doucement ses bras, histoire de détendre son dos et laissa ses mains sur sa nuque, le nez au plafond, comme cherchant la réponse. À nouveau son cerveau calculait, pesait les différents scénarios et leur probabilité. Il savait qu'elle aurait préféré une réponse claire, mais il n'en avait pas à donner.

Plusieurs possibilités... On a déjà pas mal évoqué toutes les raisons qui prouveraient que nous sommes là depuis très longtemps. Ceci dit... le lobe de l'oreille, c'est une zone du corps qui cicatrise très vite. Chez certaines personnes, trois jours suffisent. Qui plus est, s'il y a eu un soucis avec la cryogénisation, l'IA a très bien pu voir ça comme une plaie à soigner pendant ton sommeil. Mais de toute façon, je pense qu'on peut supposer sans une grande marge d'erreur que tu es en très bonne condition physique. Ton corps doit sans doute pouvoir récupérer très vite, un piercing à l'oreille ça ne doit pas l'impressionner, chère Major Maemune.

Il lui sourit à nouveau.

Aussi, si tu me le permets, vu ton soudain état de nerf, je ne mettrai pas ce détail dans la case des arguments qui nous indiquent un très long séjour en ces lieux. Je pense qu'il y a eu assez de mauvaises nouvelles pour aujourd'hui sans que l'on s'embarrasse d'une boucle d'oreille... Mais tu as bien sûr le droit de ne pas être d'accord. Après tout c'est ton oreille.

Il préféra ne pas lui demander ce qu'elle avait vu. Le souvenir l'avait suffisamment secouée comme ça. D'autant que vu son envie de partager les informations, si elle voulait parler, elle le ferait sans qu'on l'y pousse. Et puis chacun avait le droit à son jardin secret.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Ven 1 Mai 2015 - 15:08


Le traducteur avait raison. Il était inutile de rajouter des pseudo-preuves sur la longueur de leur voyage sur le vaisseau alors qu’ils en avaient déjà une tonne. Himiko était un peu moins certaine quant à la réparation du lobe d’oreille, mais n’en fit pas part à son coéquipier de fortune.
Et si l’I.A pouvait réparer les blessures des uns et des autres pendant la cryogénisation, il était donc sur qu’elle ne pouvait pas rendre la vue… La jeune femme observa l’œil de son camarade mais là non plus ne dit rien.
Il l’avait appelé Major, en souriant. Elle lui rendit un petit sourire, mais en vérité elle ne comprenait pas très bien non plus ce que représentait ce genre de titre au bord d’un vaisseau où tout le monde avait perdu la mémoire… Bon au moins elle était autorisée à piloter ces machins. Elle pourrait peut-être faire un essai seule avant d’inviter des gens plus tard à faire un tour autour de l’Eléonor.

A vrai dire elle ne comprit pas la dernière remarque de WK… En tout cas elle saisit qu’il ne valait mieux pas continuer à discuter de ce sujet tout simplement. Et elle ne voyait pas les mauvaises nouvelles du jour. Pour une fois, ça allait pour tout le monde, sauf pour quelques secondes de souvenirs que la jeune femme venait de subir.


« Oui tu as raison, passons passons. »

En tout cas, elle était soulagée. Elle qui avait craint depuis son réveil de ne pas apprécier ce qu’elle était dans le passé. Major, cela sonnait plutôt bien, pas négatif en tout cas. De plus le vaisseau la reconnaissait, et on ne mettait pas n’importe qui aux commandes de vaisseaux spatiales… enfin, normalement.

D’ailleurs cette idée était étrange en fait. Il y avait des vaisseaux mais comment étaient-ils sur d’avoir des pilotes ? Ils avaient des cliniques, mais comment être sur d’avoir des médecins ? Bon, il fallait dire que la chance d’avoir UN médecin ou UN pilote sur un million de personnes, était plutôt grande. Donc le souci était réglé hum…

Himiko soupira sur ses pensées sans queue ni tête avant d’ouvrir le casier. A l’intérieur se trouvait deux combinaisons spatiales, pour pouvoir aller à l’extérieur « à pied ». Elle se doutait bien qu’il n’y avait pas de porte pour sortir directement de cette façon. Ou alors il faudrait des salles spéciales comme des genres de SAS. D’où elle sortait ce truc ? Elle réfléchit un instant avant de laisser tomber, elle en avait marre de réfléchir toujours, sans arrêt. Il ne fallait pas s’arrêter de réfléchir pour autant, certes.


« Et voilà de quoi faire de jolies balades dans l’espace… ça te plairait toi ? Moi je trouve ça effrayant, se retrouver dans ce noir et ce silence infini. A l’intérieur d’un vaisseau, on se sent toujours beaucoup plus à l’aise, je trouve. »

La jeune femme observa les combinaisons pendant un moment avant de reprendre :

« Dis, on parle toujours de ce qui DOIT arriver, la vérité. Mais toi, qu’est-ce que tu AIMERAIS qui nous arrive, qu’est-ce que tu voudrais qu’on trouve à Anthares ? »

C’était une question compliquée car personnellement pour le Major, elle ne savait pas ce qu’elle voulait à part connaitre la vérité sur elle et les événements. Ce qui était arrivé à la Terre et ce qu’ils allaient véritablement trouver à Anthares. Elle était comme vide de tout autre but, d’autre envie. Elle ne rêvait à rien à part cela. Elle ne savait même pas qui elle était alors elle ne voyait pas comment elle pourrait avoir des rêves ou des ambitions.

Maemune observa l’immense salle, et elle était à la fois impatiente de découvrir d’autres choses, mais aussi de remettre les recherches au lendemain. Peut-être qu’elle continuerait de chercher un peu avant de repartir vers les niveaux supérieurs du vaisseau.


_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 3 Mai 2015 - 16:58

Elle avait l'air de cogiter pas mal sur ce qu'elle venait de voir, les conclusions qu'elle devait en tirer, les implications... tout en voulant continuer de maîtriser la situation. Il lui laissait la main sur ce coup-là. De toute façon, il n'y croyait pas vraiment à cette fouille.

Himiko mit la main sur les deux combinaisons indiqués dans l'espèce de manuel qu'elle avait trouvé quelques instants plus tôt. Quand elle avait parlé de combinaison, il avait pensé à quelque chose permettant de maintenir la température du corps, la circulation de l'oxygène, ce genre de chose. Mais il s'agissait plutôt de combinaisons complètements pour d'éventuelles promenades dans l'espace. Rien ne lui aurait fait plus plaisir que de sortir de là, mais certainement pas dans ces conditions...

Je n'irai pas jusqu'à dire que je me sente vraiment à l'aise dans ce vaisseau... Mais l'idée d'aller me promener dans l'espace comme ça ne me fait pas non plus spécialement envie. J'aime bien la sensation du sol sous mes pieds. Et bon, de ce que j'ai vu de l'espace, ça manque cruellement de sol qui s'accroche à tes pieds...

Et puis, elle lui demanda ce qu'il aimerait...
C'est vrai que la question avait rarement été posée en ces termes. Il y avait des choses à faire. Plus ou moins urgentes. Plus ou moins vitales. Il y avait des choses à ne pas faire. Des choses qu'il pourrait être intéressantes de faire, comme fouiller ce foutu garage pour géant. Depuis qu'il s'était réveillé, il ne s'était pas vraiment posé cette question. Il avait essayé de garder autant de légèreté que possible, c'était la seule solution qu'il avait pour ne pas devenir fou. Prendre les choses à la légère quand c'était possible. Rester éloigné des drames le plus possibles, surtout que ceux-ci avaient toujours une facheuse tendance à s'imposer à vous quand vous n'aviez rien demandé. Alors ce qu'il aimerait...

Il avait aimé les mots où il avait dû mélanger les mots pour que les gens se comprennent, ou pour lire des documents. Ça c'était des moments agréables. Même si les discours à traduire étaient d'un ennui mortel, le puzzle géant qu'ils représentaient le passionnaient.

J'aimerais qu'il y ait un vrai "nous". Pour le moment, ça n'existe pas. Il y a un nous de fortune, on est ensemble parce que. Mais on ne fonctionne pas ensemble. Comme un nous. Comme un corps qui essaie d'aller dans la bonne direction. Il y en a toujours qui essaie de manger les autres. J'aimerais bien qu'on soit un vrai nous, mais je crois que ce n'est pas possible, les humains ne savent pas faire ça je crois. Du coup, quitte à fonctionner tout seul... j'aimerais des histoires. Ce vaisseau en manque cruellement. Mais c'est normal. Avec un truc aussi fermé et aussi unicolore, on ne peut pas faire de bonnes histoires. Tout ça manque de verdure. Et toi alors ?

Il jeta un nouveau regard alentour...

Mais dis moi, il semblerait que tu saches, ou ais su, piloté un de ces engins. Est-ce que tu te souviens de ce que ça fait la sensation de voler ?

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Lun 4 Mai 2015 - 18:08


WK lui apprit donc que lui non plus ce n'était pas son trip de se retrouver dans l'espace les pieds dans un vide immense. Himiko se demandait si les gens qui avaient peur du vide, avait aussi le vertige dans l'espace… Décidément, elle était trop curieuse comme fille.
Quant à la réponse à son autre question, à vrai dire elle ne s'attendait pas vraiment à ce genre là. Mais c'était une vision assez intéressante et même logique de la situation dans laquelle ils étaient. Les passagers étaient tous divisés, et avec ce qui s'était produit dans le réfectoire, c'était limite pire encore. HK qui avait l'habitude de se méfier de quiconque depuis qu'elle s'était réveillée, avait du mal à faire confiance à d'autres personnes…
Pour le moment en fait, elle n'avait confiance qu'en cet innocent petit garçon qui l'avait aidé à son réveil, ainsi que le traducteur qui était en face d'elle en ce moment même. Peut être aussi cette femme aux cheveux blonds qu'elle n'avait vu qu'une fois… Et, elle se rappelait bien de LV. Ce type qui lui avait montré comment se nourrir à elle et à la blonde, mais qui ensuite avait tenté d'imposer une tyrannie à la barbe de tous avec son autre pote. Comme quoi, la première impression n'était pas toujours la bonne, sauf si dans le futur, un événement lui prouve le contraire.


« De verdure hum ? J'espère au moins qu'il y en aura à Anthares. Je crois que j'ai déjà le mal du pays. Mais en tout cas, je suis assez d'accord avec toi. J'aimerai bien que nous fonctionnions comme un corps moi aussi. Cependant, tout le monde n'est pas d'accord sur quoi faire, quoi dire, ou même quoi penser. Tout le monde est un peu… dans le brouillard. Certains n'ont quasiment plus d'espoir. Pour eux nous allons vers une mort certaine. D'autres tentent de s'emparer du pouvoir. -elle soupira- Tant qu'une guerre « civil » n'éclate pas.
Le soucis, c'est que la dernière fois que j'ai tenté de raisonner les gens, cela a donné un bordel monstre, je ne m'étais pas préparé comme il fallait. J'étais partie de l'avant, fonçant dans le tas sans un plan. Il faudrait savoir ce qui est la meilleure chose à faire, mais comme je l'ai déjà dit, cela change en fonction des gens… Qui sommes nous pour dire que telle ou telle chose est bien ou mauvaise ? Parce qu'il y a justice ? Mais qu'est ce que la justice ? Qui fait les choses biens ?
Mais bref, assez philosophé... »


L'asiatique sortit une combinaison pour regarder si c'était sa taille ou non. A priori cela ne l'était pas, c'était plutôt taillé pour les hommes. Elle le tendit alors à WK pour qu'il voit à peu prés si cela lui allait ou pas.

« Moi je ne rêve pas de grand-chose. Comme je ne me souviens de rien, ou presque, je ne sais pas ce que je veux. Peut être que je raffole de chocolat et que j'en veux tout de suite, mais ce n'est pas le cas ou du moins je ne m'en souviens probablement pas. Alors à quoi bon ? »

La jeune femme regarda le vaisseau qui était juste à coté d'eux.

« Bon, il y a peut être quelque chose que je veux maintenant. M'envoler d'ici, faire un petit tour avant de revenir.
J'aimerai aussi m'allonger sur de l'herbe et y dormir. Hum, ça doit être ça, j'ai envie de retourner sur terre, quelque part je m'en veux d'avoir participé à cette tombola. Enfin, ça revient au même, on l'a peut être tous fait parce que c'était nécessaire, parce qu'il y avait catastrophe. »


Elle haussa les épaules, ce n'était pas le moment de repartir dans les hypothèses. En fait comme tout le monde elle ne voulait plus être dans ce maudit vaisseau qui errait dans l'espace.

Et en parlant de s'envoler, le jeune homme lui posa une question à ce propos :

« Pour tout te dire… J'en ai une mauvaise sensation, avec ce que je viens de voir. -elle fit un sourire gêné- Mais au fond de moi j'ai l'impression que j'en ai envie, comme si cela me donnerait une sensation de liberté, au moins l'infime impression que je suis libre et que je peux faire ce que je veux.
Bientôt j'essaierai de repiloter ce machin, et je t'en dirai des nouvelles… Si je suis toujours en un seul morceau... »


Elle fait une grimace en pensant à ce cas de figure, celui où elle ne revenait pas. Cela la fit frissonner.
Himiko secoua la tête et sortit la deuxième combinaison qui n'était pas à sa taille non plus.


« J'ai peut être ma propre machin en fait quelque part dans ce hangar… » Dit-elle plus pour elle même que pour le blondinet.

Encore une fois elle soupira, ça ne devait pas être agréable à entendre pour WK une personne qui soupirait tout le temps. Mais bon, elle était tellement blasée et déconcertée par la situation. Elle eut soudain l'envie de dire ce qu'elle avait sur le coeur :

« Tu sais, WK, je crois que je peux te faire confiance. Tu as l'air d'être quelqu'un de bien, et j'espère ne pas me tromper. Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, viens me voir et je t'aiderai. »

Le major hocha la tête pour appuyer ses propos. Sûr qu'elle l'aiderait bien, elle avait un bon pressentiment.

« Bon, alors tu as peut être une idée sur comment on pourrait organiser les choses sur ce bâtiment non ? Si on propose un plan tout fait aux autres et justes, ils nous écouteront peut être ? »

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Ven 15 Mai 2015 - 10:31

Non décidément, quand elle était lancée, il était difficile de l'écouter. WK l'écoutait patiemment sans rien dire. Il n'arrivait pas à savoir s'il s'agissait d'un monologue ou d'un dialogue. La jeune femme semblait de plus en plus désemparée par la situation. La visite du garage ne semblait pas avoir apporté les réponses qu'elle cherchait. Ça plus son souvenir... En vrai, il n'avait pas l'impression de servir à grand chose, si ce n'est de dévidoir à pensées. Cela lui allait très bien. Pour être honnête, il avait accepté plus pour échapper à la solitude que par réel espoir de trouver quoique ce soit d'aidant. Il n'était donc pas déprimé devant le peu de résultat de leur quête. Ça ne semblait pas être le cas de la jeune femme.

En vérité, il se retenait de rire... Cela aurait été mal venu, il le savait. Mais pour lui, c'était la seule façon de ne pas devenir fou. Qu'une guerre civile n'éclate pas ? On avait déjà fait sauter les premières bombes, le tout accompagné d'un discours auquel il ne voyait ni queue ni tête. Effectivement, elle avait foncé tête baissée sans réfléchir, mais elle voulait proposer des solutions, c'était tout. Il n'avait vu là rien de mal lors de la réunion. Le plus absurde était que tout le monde avait répété la même chose en boucle, seul le charisme et le calme des gens avaient fait la différence entre les discours. Mais pour ce qui était du fond, c'était du pareil au même. Il était bien placé pour s'en rendre compte puisqu'il avait aidé certains présents à comprendre de quoi il retournait.

Ce qui l'étonna le plus c'était de l'entendre parler de mal du pays. Pour ça, il faudrait se souvenir du pays en question non ? Peut-être qu'elle avait plus de souvenirs qu'elle ne le disait, ou plus dont elle ne se souvenait consciemment. Ou tout simplement, ici c'était insupportable, là-bas, on savait pas, alors bon, revenir à avant quand on était amnésique, c'était forcément tentant.

Tout en parlant de chocolat et d'hypothétiques souvenirs, l'asiatique dégagea les combinaisons de la trappe. Après avoir vérifié la première, elle lui tendit. Au début, il s'en trouva bien encombré. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de truc, le tissue était étrange au toucher. Plutôt désagréable en fait. Comme si une fois enfilée, la combinaison allait d'une manière ou d'une autre trouver le moyen de vous absorber la peau. L'idée le fit trembler, vue la situation, il ne savait pas très bien à quel point cette idée était absurde.

Le chocolat c'est super ! Il y en a si tu veux y goûter, histoire de voir si tu aimes ça. Moi j'avais oublié à quel point c'était bon jusqu'à en remanger. Très honnêtement, c'est sans doute une des meilleures choses sur ce vaisseau. Enfin de mon point de vue. LV utilisait ça pour ses dessins. Du gâchis... mais il faut bien reconnaître que c'était inventif de sa part.

Bon. On aurait pu rêver mieux comme interruption de monologue. Quoique. Le chocolat, c'était vraiment super. Il n'en avait pas encore remis dans ses poches, et maintenant qu'ils en parlaient cela lui manquait. Ça en disait long sur les perspectives d'avenir qui s'était présentées depuis son réveil. Il haussa les épaules. Du chocolat, c'était toujours mieux à prendre que cette combinaison pourrie. Même l'odeur le gênait maintenant. Il la reposa à côté de lui, espérant qu'on ne lui demanderait pas de l'enfiler... d'autant que cela risquerait de lui prendre du temps ! Himiko soupira à nouveau. Il avait perdu le compte, il espéra juste que l'air était renouvelé correctement dans ce vaisseau. Elle se demanda si elle n'avait pas sa propre combinaison quelque part là dedans. Il ne répondit rien, mais cela lui paraissait logique. L'IA la reconnaissait, elle savait vraisemblablement piloter ces engins, elle avait cette espèce de bague qui réveillait tout (c'était assez impressionnant d'ailleurs), elle était major... même s'il n'avait aucune idée de sa position dans la hiérarchie militaire, ça restait une gradée. Ça paraissait donc logique.

Il fut plus surpris de sa déclaration suivante. Elle lui faisait confiance semble-t-il. Cela lui paraissait un bien grand mot. Lui ne savait pas. Dans l'instant, il lui faisait confiance. Et puis elle lui avait quand même évité la traversée du réfectoire en rampant. Il lui en était reconnaissant, malgré tous ses efforts, il n'était pas sûr qu'il aurait réussi à arriver au bout. C'était d'ailleurs étonnant qu'elle ait réussi à le soulever tandis que lui se traînait, drôle de mise en perspective. Mais il restait cette pensée très loin. Il ne savait pas qui ils avaient été. Le souvenir qu'il partageait du chantier n'était pas du tout le même. Elle ne disait pas tout, mais clairement, le sien était mauvais, comme celui qu'elle venait de récupérer, à croire qu'elle ferait mieux d'arrêter de courir après les souvenirs au risque d'une sévère dépression. De son côté, le souvenir du chantier était plus mitigé. Certes il y avait ce foutu bruit qui l'avait réveillé. Mais il y avait aussi le ballet harmonieux des machines dans la lumière. Peut-être qu'il n'était que de passage, peut-être qu'il était "de l'autre côté". Après, de l'autre côté de quoi, va savoir. Il garda néanmoins ses doutes pour lui. Cela risquerait simplement d'arracher un énième soupir à l'asiatique, et à ce rythme-là, elle allait finir par faire de l'aérophagie. Sans compte que ça augmenterait sa paranoïa sans raison : il n'avait aucune preuve de rien, et quand bien même, quelle valeur avait le passé maintenant qu'ils étaient là ?

Il sourit à nouveau.

Pour ce qui est de m'aider, je pense que tu en as déjà assez fait. C'est plutôt moi qui espère pouvoir te rendre la pareille un jour prochain. Pour ce qui est d'avoir un plan... Je pense qu'il ne faut pas raisonner en ces termes. Si je puis me permettre, à la réunion, vous disiez tous la même chose, seulement tu avais l'honnêteté de dire que tu n'étais pas sûre, là où d'autre était plus affirmatif. Vous alliez dans la même direction, mais on suivra toujours quelqu'un qui est capable de vous faire croire qu'il sait où il va. Sauf que personne ne sait. La seule chose à faire, c'est de répondre aux besoins urgents : manger, dormir, s'habiller, éventuellement se soigner. Il faudrait faire un inventaire de ce qu'il est possible de faire et d'avoir sur ce vaisseau et de qui a les compétences pour le faire. Le tout afin de mettre en commun les ressources. Il ne faut pas dire "cherchons comment nous organiser", c'est trop flou, trop vaste. La plupart des gens sont trop effrayés pour avoir une vision d'ensemble. Il vaut mieux dire "pour manger, il faut faire ça et ça, qui peut ?". De cette façon, les gens comme toi ou ceux qui ont parlé à la réunion pourront tenir le rôle de leader nécessaire au bon fonctionnement d'une communauté, mais sans non plus se retrouver avec les pleins pouvoirs. Chacun aura une "unité" et aidera les membres de l'unité à atteindre les buts fixés (trouver à manger, des habits, expliquer aux nouveaux réveillés), et chaque unité participera alors au fonctionnement de la communauté, chacun à la hauteur de ses moyens. Mais peut-être que je suis trop naïf et qu'il faut un grand big boss général...

[HRP : désolée pour le temps de réponse ! un peu le bordel ici et vu ta réponse je voulais pouvoir te proposer quelque chose d'équivalent à te mettre sous la dent, j'espère que ça valait l'attente !]

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Jeu 21 Mai 2015 - 10:34


L’épisode avec le chocolat était plutôt un exemple. Elle avait déjà vu LV justement, il avait utilisé la même technique. C’est vrai que cela avait été très inventif de sa part, malheureusement, aujourd’hui elle ne le tenait plus dans son estime, à cause de ce qu’il avait voulu faire à la réunion, ou du moins ce qu’il semblait pour l’asiatique. Il faudrait qu’elle demande l’avis de WK tiens…

Ensuite, il sourit lorsqu’elle avait fait son speech sur la confiance et l’aide qu’elle pouvait apporter, la rassurant en lui disant qu’elle en avait déjà fait assez pour lui. Il voulait lui rendre la pareille, et c’était gentil de sa part, mais en tout cas ce n’était pas pour cela qu’elle l’avait aidé, juste qu’il en avait eu besoin.

Puis il expliqua sa façon de voir les choses à propos de la réunion et de la manière de la mettre en place. Et c’était exactement ce que pensait HK ! Bon… En fait ce n’était pas clair dans sa tête, c’était comme le détail qui lui avait échappé, qu’elle cherchait sans cesse, mais elle n’avait pas réussi à mettre la main dessus. Pourtant c’était simple, logique et efficace !

Bref, en gros, avec ce qu’il s’était passé, les gens étaient un peu divisés, et elle voulait tenter de remettre ça, mais mieux. Ce que disait WK était juste, il fallait tout connaitre pour pouvoir distribuer les taches. Et le vaisseau restait un mystère.
En fait elle voulait partir à l’aventure, aller découvrir tout ce qu’il y avait, et comment on pouvait l’utiliser pour revenir et prendre les choses en mains. Sauf qu’entre temps, il était possible que d’autres tentent de faire n’importe quoi. Et elle n’avait pas vraiment confiance en eux… C’était donc un cruel dilemme.


« Non ce n’est pas naïf je pense de vouloir une répartition des pouvoirs. Par contre, ce doit être utopique, j’ai l’impression les tyrans s’en sortent souvent bien… On peut néanmoins se battre pour que ce ne soit pas le cas !
Bon par contre je ne pense pas avoir le temps de faire le tour du vaisseau pour savoir tout ce qu’il y a à faire avant de répartir les tâches. Comme tu dis, il faudrait s’occuper en premier temps des choses les plus urgentes. Je devrais peut être commencer par ça… Je me sens tellement idiote de ne pas y avoir pensé avant ! Ensuite, les gens décideront d’eux même s’ils veulent ou non me suivre… »


Car, ça, c’était une tout autre histoire. Les passagers pouvaient très bien choisir de la renvoyer bouler ailleurs, et même de choisir ces tyrans qui s’étaient proposés. D’ailleurs…

« Qu’est-ce que tu penses de ce LV dont tu m’as parlé tout à l’heure ? Je le pensais très sympathique et amical, mais à la réunion, il a baissé dans mon estime.»

[HRP : Pas de souci, et écris ce que tu veux ^^]

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Mar 9 Juin 2015 - 16:46

Il avait la sensation qu'on n'en sortirait jamais. Quel que soit le sens dans lequel on prenait le problème, on finissait forcément dans une impasse. Il semblait impossible de faire les choses dans l'ordre. Du moins si on voulait organiser les choses... Sinon, on pouvait tout à fait laisser les choses en plan et laisser les gens se débrouiller au travers du vaisseau. C'est bien ce qu'eux avaient fait. Le soucis, c'est que l'enfermement et l'amnésie en rendait certains fous, on ne pouvait plus le nier. Le vaisseau pouvait virer à la cocotte-minute n'importe quand. Il fallait s'organiser. Mais pour cela, il fallait savoir ce que chacun pouvait faire. Sauf que cela prenait trop de temps. Il aurait fallu quelqu'un d'extérieur qui puisse déjà avoir des éléments de réponse, comme ça il ne serait pas nécessaire d'avoir à sonder chacun et on gagnerait du temps...

L'I.A...

Il avait marmonné, comme pour lui-même. L'entendre prononcer à haute voix lui donna la sensation que l'idée pourrait éventuellement tenir la route.

L'I.A. doit savoir à peu près qui nous sommes. Enfin, on sait déjà qu'elle connaît nos noms, nos jobs, et comme on a pu le voir, notre condition physique. Il doit y avoir un moyen de lui demander les aptitudes de chacun. De cette façon, on aurait pas à sonder chacun pour savoir ce qu'il sait faire de ses dix doigts. Faire des groupes seraient plus facile, les gens auraient la sensation d'être pris en charge et cela leur redonnerait un peu de motivation. On gagnerait du temps sur l'organisation pour pouvoir accueillir les nouveaux ou tout simplement faire ce qui doit être fait. Après, ça laisse le problème de voir sa vie dirigée par une machine, ce qui n'est jamais bien agréable, mais je ne suis pas sûr qu'on ait vraiment le choix dans cette situation. Nous manquons de temps, ou nous en avons trop, ça dépend...

Il fallait être rapide pour limiter, ou mieux éviter, les débordements, et à l'inverse, ils ne savaient pas pour combien de temps ils en avaient encore là-dedans.
Himiko semblait plus inquiet que lui sur une éventuelle dictature. Pour le traducteur, ils étaient dans les conditions parfaites pour un tel régime. Mais il garda ça pour lui. Elle voulait savoir ce qu'il pensait de LV. En vérité, il n'en pensait pas grand chose. Les rares fois où il l'avait croisé, il n'était pas chose aisée de communiquer avec lui... L'homme ne semblait pas très enclin à la conversation, et même s'il l'avait voulu, son anglais était désastreux. Il comprenait bien pourquoi l'asiatique avait une dent contre lui. Mais ce n'était pas forcément celui qui l'inquiétait le plus. Bien qu'étrange et peu bavard, il était plutôt fiable.

Pas grand chose. Il m'a l'air fiable. Il t'aidera même s'il ne comprend pas pourquoi tu tiens absolument à faire quelque chose, du moment qu'il n'y a pas plus urgent à ce moment-là. Il fait ce qu'il peut avec ce qu'il a. Mais il peut être assez ambivalent, je pense...

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 14 Juin 2015 - 13:22


Himiko avait levé un sourcil lorsque son interlocuteur avait marmonné quelque chose de quasi incompréhensible, il reprit ensuite pour dire quelque chose de vraiment intelligent.
Décidément, la jeune femme se disait qu’elle était aveuglée par la précipitation et la peur de ce qu’elle était, ou de ce que les autres étaient. Elle ne voyait donc pas toutes les possibilités qui lui étaient pourtant offertes sur un plateau d’argent. L’I.A pouvait quand même leur donner un minimum d’information, et les compétences de chacun pouvaient clairement les aider. Cependant, pouvait-elle vraiment leur indiquer cela ? Peut-être était-ce sous confidentialité ? De toute façon, le meilleur moyen de le savoir était d’aller lui demander.


« Oui, c’est une idée géniale. Les gens auraient l’impression de ne pas être complétement perdu ou de ne servir à rien. Ça leur ferait une raison de vivre et de s’activer. Par contre comme tu dis, ils n’auront pas tous confiance aux paroles de l’I.A. Ils pourraient avoir des doutes sur leurs propres capacités dictées. « Suis-je vraiment capable de faire ça, ou bien est-ce juste ce que l’IA veut que je fasse et me ment ? ». Mais bon, on pourrait bien pouvoir trouver une preuve quelque part. »

HK observa les alentours et se dit qu’elle ne devait plus perdre de temps ici. Il valait mieux l’optimiser et faire les choses plus importantes. Il y avait bien des gens, qui étaient plus capables que tous les deux, de fouiller les salles du vaisseau. Et puis surtout en plus grand nombre. Ici, ça leur prendrait beaucoup trop de temps. Et Himiko ne voulait plus en perdre, il était précieux et il ne fallait pas le gâcher.

Elle avait bien écouté l’avis de WK à propos de LV, cependant, elle était plutôt têtu et ne voulait pas croire sa version des choses. En gros, il aidait quand ça l’arrangeait ou qu’il s’ennuyait. Il n’y avait que ça à dire.


« Tu penses donc qu’il y a des gens sur ce vaisseau dont il faut plus se méfier que lui ? »

Cela l’intéressait vivement ce que le traducteur avait à dire sur les personnes qu’il connaissait pour le moment. Elle voulait bien savoir de qui il valait mieux se méfier pour ne pas tomber dans le panneau de la naïveté.
Après que WK lui ait répondu, le major partit dans ses pensées. Puis, enfin, elle se reprit, souriant légèrement :


« Bon ! Je te propose qu’on arrête de fouiller, qu’on aille se reposer un peu je ne sais où et qu’ensuite on trouve un moyen d’aller voir l’I.A et de trouver les informations nécessaire à l’élaboration d’une bonne ambiance sur l’Eléonor. Ça te dit ? »

Même si cela ne lui disait pas grand-chose, Himiko irait bien toute seule voir l’I.A. En plus, elle l’avait déjà vu une fois. Elle se souvenait plus bien de la salle mais elle pouvait regarder sur les panneaux de contrôle pour voir un plan plus ou moins détaillé du vaisseau. Elle voulait vraiment savoir si cela était possible de connaitre les capacités de tout le monde. Cela les aiderait beaucoup.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Dim 21 Juin 2015 - 12:48

Cette fille baignait dans la paranoïa. Par défaut, elle se méfiait de tout et tout le monde. Il en arrivait même à se demander comment elle pouvait arriver à la conclusion qu'il était une personne de confiance. D'autant que lui-même n'était pas sûr de l'être. De son point de vue, la méfiance et la peur qu'elle éprouvait était plus dangereuses que les intrigues d'un LV. Il était tout aussi surpris de voir à quel point son avis semblait l'intéresser. Pour quelqu'un guidée par la méfiance, c'était surprenant de s'en remettre autant à l'avis d'un autre.

Je n'en sais rien. Mais il y a des gens capables de faire sauter des bombes sans plus de raison. Dans toutes sociétés, tu auras toujours des gens qui voudront tout contrôler, d'autres qui diront qu'ils veulent le bien de la communauté alors qu'ils s'en foutent, des qui ne voudront que le pouvoir mais réussiront tout de même à faire le meilleur pour les autres là où ceux qui voulaient honnêtement le meilleur pour la communauté se seront plantés, etc etc. Il y a tellement de scénarios possibles. Les sociétés sont des paniers de crabes, tu ne peux jamais vraiment t'en échapper. Qui plus est, les circonstances ici font que c'est difficile de prévoir. Tu peux te méfier de quelqu'un qui s’avérera être le pire en temps de crise et inversement. Personnellement, je préfère ne pas me poser la question. Fais ce qui te paraît le mieux, adapte toi en temps de crise. On aura toujours des surprises.

Il avait l'impression d'être déprimant à écouter. Il avait parfaitement conscience de ne pas répondre à ses questions, du moins pas comme elle l'aurait voulu. Elle cherchait à se faire une image claire et précise de chacun, une image arrêtée, et tout ce qu'il avait, c'était du hasard et un instinct un peu rouillé. Mais il n'était pas du genre à donner des réponses absolues, surtout qu'il considérait qu'au contraire, il valait mieux les éviter...

Son regard se perdit quelques secondes, un sourire vague sur ses lèvres. Ils ne tireraient rien de plus de l'endroit. La visite n'avait pas été vaine : ils avaient appris que ses engins étaient en état de marche et qu'Himiko pouvait les piloter. C'était toujours ça. La vue de ces murs commençait à lui taper sur le système. Il fut plutôt soulagé quand elle proposa d'aller voir ailleurs.

Je pense effectivement qu'on ne trouvera rien d'autre ici. Autant bouger !

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   Mar 23 Juin 2015 - 8:46


Himiko était d’accord avec son camarade pour dire que quelqu’un qui fait exploser une bombe était dangereux. Là n’était pas la question, elle cherchait en fait plutôt à savoir si le traducteur pensait avoir vu des gens faire des petites choses dans leur coin, de manière machiavélique.
D’une manière ou d’une autre, elle savait tout ce que venait de lui dire WK. Et ça n’avait pas vraiment répondu à ses questions, comme d’habitude. Mais, de toute façon personne ne pourrait répondre à ce genre de question à sa place. Bref, elle lui avait juste demandé son ressenti
.

« Oui… Bougeons. »

Elle lui fit un rapide sourire avant de revenir à l’entrée, puis d’aller prendre l’ascenseur. Elle avait un petit creux. HK inspira et expira doucement pour vider son esprit un instant et se concentrer sur son ventre vide uniquement. Elle pensait faire ce genre de choses plus souvent pour éviter de devenir folle…

[Terminé]

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]   

 

Mission de reconnaissance suite [PV Jilian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

L'Eléonor ::  :: Système et fret du vaisseau :: Salle d'embarquement