- Bad Dream - [PV Jilian]

Énora Sullivan [JS-033]
avatar


Votre personnage
Âge: Vingt-six ans.
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: - Bad Dream - [PV Jilian]   Sam 12 Juil 2014 - 15:47




Une alarme retenti, te réveille. Tu ouvres péniblement les yeux alors qu'un son strident te perce les oreilles et provoque une de tes terribles migraines. Là, tu es confrontée à un visage, ton reflet. Tiens, visiblement quelque chose te gêne. Tu regarde ce visage d'un air perdu, inquiet. Serais-tu donc incapable de te reconnaître ? Pauvre fille, tu vois déjà arriver les emmerdes.

Tu effleures ta joue du bout des doigts, geste bien évidement reproduit à l’identique par « l'autre femme ». Pas de doute donc, c'est bien toi. Tu soupir. Ceci étant dit … Qu'est-ce que tu fous là ?! Mieux encore, t'es où là ?! Tu réfléchis, entretient ton mal de crâne. Rien ne te vient. Pas étonnant tu me diras. Déjà que tu peinais à imprimer ton propre visage. Oui, pour le coup, cette situation te dépasse. Mais tu n'es pas con à ce point et entreprend de te sortir de là. Tu entends une voix. Pré-programmée et toujours secondée par l'autre put*** d'alarme. Si je suis vulgaire ? Je m'exprime !


Fin de la cryogénisation. Scan détaillé de l'individu JS – 033 … début de la procédure. -


Tiens, elle parle de toi là. Bon d'accord t'es réduit à un simple numéro de matricule, mais avoues que c'est mieux que rien. Second soupir alors que l'on procède au scan. Tout va bien. Enfin, si on oublie ton léger pet au casque … Des bras mécaniques se placent d'un côté et de l'autre de ta capsule de verre. Ils te libèrent et, non sans peine, tu te redresses. Tu as beau eu faire montre de prudence et y aller doucement, ta tête tourne et te donne des hauts le cœur pas très engageants.


Bon retour parmi nous JS – 033. Dit à nouveau cette voix tandis que les bras mécaniques, eux, s'écartent. -



Tu marques une pause et t'inspecte dans le même temps - Sait-on jamais. Déjà que pour l'I.A ton amnésie n'est pas un problème « flagrant » … - Tu es en blouse blanche. Peut-être que tu te trouves dans un hôpital, ou quelque chose s'en approchant. Tu n'as pas spécialement chaud, se dit en passant. Tu te serres contre toi-même pour tenter de te réchauffer, mais l'essai n'est visiblement pas très concluant. ... ... On peut savoir pourquoi tu rougies maintenant ?! Oh. « Ça ». J'admets que tu es moyennement vêtue dans cet accoutrement, mais ce n'est pas comme si tu avais « beaucoup de choses » à cacher finalement …

Tu te sens lourdes et désorientée. Tu glisses mollement tes jambes sur le côté et tente de te lever. Raté. À peine as-tu posé tes pieds au sol que tes jambes te laisse littéralement tomber. Heureusement tu te tenais encore à la capsule, mais tu comprends qu'il te faut encore patienter. Peu importe, tu n'es plus à ça près.Tu te laisse glisser au sol et t'adosse au mur. Tu replies tes genoux contre ton buste et roule tes bras autours. À cet instant, tu oblitères tout ce qui t'entoure. Tu aurais préféré que tout ceci ne soit qu'un mauvais rêve après tout …


Procédure d'accueil de WK – 911 engagée


Et bien. On dirait que tu ne seras pas seule dans ton malheur, c'est toujours ça. Peut-être même que ce nouvel arrivant sera un peu mieux informé que toi - ce qui, vu la situation, est à ses yeux probable -. Tu relèves la tête alors que cette seconde capsule est délicatement installée dans la pièce. La voix fait à nouveau parler d'elle. Toi, tu restes où tu es, encore trop faible.

Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Dim 13 Juil 2014 - 9:24

Le réveil est tellement violent qu'il en est presque douloureux. Il a l'impression d'avoir été projeté et écrasé contre un mur. Une vague te panique le traverse, mais disparaît aussi vite qu'elle est apparue. Son corps essaie de l'informer de la situation. Pas de mur, ni personne cherchant à l'écraser. Juste un long sommeil, un sommeil tellement profond qu'il en avait oublié qu'il dormait. C'est ça qui est douloureux : revenir de si loin ne se fait pas d'un claquement de doigt. Il y a un son dans le fond, une alarme. C'est ça qui a dû le réveiller.

Bon...

Il soupire. Cette simple action a un côté rassurant, l'air passe bien dans ses poumons. Malgré l'engourdissement quasi maladif de son corps, il respire toujours sans encombre. C'est bon signe. A partir de là, il essaie de mobiliser toutes les parties de son corps. Il ne sait pas où il est, ni depuis combien de temps il est dans cet état, il faut vérifier que tout fonctionne. A travers le brouillard qui lui tient lieu de conscience à l'heure actuelle, il parvient à entendre une voix mécanique. Il y est question de cryogénisation, de scan et de WK - 911. Il suppose qu'on parle de lui, ça l'arrangerait en fait. Ca lui donnerait déjà un début de réponse ainsi qu'un semblant de nom. Ca serait vraiment très arrangeant.

Il se décide enfin à ouvrir les yeux. L'homme dans la vitre doit être lui, ça paraîtrait logique. Il a une salle gueule. Il a la peau blanchâtre, voire translucide, et les traits du visage tellement figés qu'on dirait une statue de cire. Ca l'amuse, de sorte qu'un sourire se fraie timidement un chemin sur sa peau. La blouse blanche dont il est affublé accentue encore plus cet effet.

Bonjour toi

Il tente de bouger le reste de son corps. C'est compliqué. Ces muscles sont engourdis. S'il va trop vite, soit ils ne répondent pas, soit une vive douleur lui traverse le cerveau. Il faut donc qu'il procède étape par étape. D'abord bouger les orteils, puis la cheville, le genou, et faire la même chose avec les bras. Petit à petit il réussit à reprendre contact avec toutes les parties de son corps, ce qui tombe bien puisque la capsule s'est ouverte.
Ne sachant toujours pas où il est, il reste méfiant. Il se redresse doucement et cherche à prendre appui sur le rebord de la capsule afin d'aider son corps à regagner une position d'homo sapiens. Mais en cherchant à se hisser hors de là, sa main glisse vers l'extérieur, l'entraînant dans une chute tête la première en bas de la capsule. Heureusement pour lui, ce n'était pas très haut. Il ajoute le choc reçu à la tête à la liste des petites douleurs du réveil. Il se frotte, s'époussette, vérifie qu'il n'a pas trouvé le moyen de se blesser en tombant. Tout semble fonctionner, pas de dégâts...

Mais il ne souhaite pas réitérer l'expérience de suite. S'il faut attendre encore un peu que tous ses muscles soient parfaitement réveillés, soit. Ca l'agace un peu, mais il ne peut rien faire d'autre que d'attendre. Il rajuste sa blouse et commence à frictionner ses membres endoloris, espérant que cela les rende plus vite coopératifs. L'engourdissement de son corps le préoccupe tellement qu'il met un moment avant de regarder autour de lui. Et ce n'est que là qu'il découvre, prostrée contre une autre capsule, une jeune femme, elle aussi en blouse blanche.

Pour ce qui est de réussir ma première impression c'est raté...

Il hésite. Il ne sait pas très bien comment faire pour entrer en contact avec elle. Au premier abord, elle n'a pas l'air dangereuse. Elle semble aussi perdue que lui. Après il se trompe peut-être, mais pour le moment, il ne dispose d'aucun moyen d'informations autre. Il tente donc un petit signe de la main ainsi qu'un sourire qu'il espère amical...

Voir le profil de l'utilisateur
Énora Sullivan [JS-033]
avatar


Votre personnage
Âge: Vingt-six ans.
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Dim 13 Juil 2014 - 11:07



Tu regardes l'inconnu qui vient de royalement se vautrer. Tu aurais peut-être du le dissuader de se lever, mais il ne t'avait pas encore remarqué. Tu te lèves péniblement et tente au moins de l'aider. Tu te saisis de son bras droit et tente de le relever. Peine perdue. Dans ton état actuel tu es bien incapable de le soulever et, comme il fallait s'y attendre, tu finis toi-même par retomber. Tu grognes, grimasse. Apparemment tu détestes ne pas être en pleine possession de tes moyens. Il faut dire que ton petit gabarit n'arrange rien. On aurait presque peur que tu te casses. Tu passes à autre chose et regarde ton compagnon d'infortune.

Il est pâle comme un linge, pour lui aussi le réveil a été rude. Ses cheveux décolorés et sa blouse blanche n'arrange pas les choses, d'un certain point de vue. Toujours est-il qu'après vérifications, l'individu sort indemne de sa chute. Il te regarde et, d'un geste de la main, te salue. Il est visiblement comme toi : complètement perdu. Tu soupir et décroche un maigre sourire. Tu as peur, c'est normal. Mais tu préfères garder tout ça pour toi car à tes yeux, ce n'est ni le moment, ni l'endroit. Tu retrouves alors rapidement un semblant de calme. Tiens, tu sais faire montre de sang froid au final. Un trait de caractère ou souvent confrontée à des situations plus ou moins délicates ? Peut-être un peu des deux, tu n'en sais trop rien. Comme pour le reste, tu supposes et essayes de glaner des informations ci et là. Valables ou pas.



Vous devriez attendre un peu avant de vous lever. -


Tu ignores si il te comprend à ce moment-là, mais tu ne parles que l'Anglais alors tu n'as pas vraiment le choix. Tu parles doucement, presque comme un murmure. Tu sembles timide de nature. Tu ponctues ta phrase d'un second sourire, plus rassurant et doux cette fois-ci. Tu as mêlé quelques gestes à la parole en te pensant ainsi plus compréhensible. Tu es ridicule à jouer ainsi les mimes, mais au point où vous en êtes ceci dit … Je pense que, pour l'un comme pour l'autre, c'est le cadet de vos soucis. Tu te masse la nuque et regarde à nouveau la salle, tu voudrais bien sortir d'ici …  D'ailleurs, c'est où la sortie ?! La salle est maculée de blanc, les murs complètement lisses. Il n'y a pas de fenêtre, pas d'accès. Tu fronces les sourcils, t'es quand même pas tombée du ciel alors réfléchis.

Tu laisses Break reprendre tranquillement ses esprits . Inutile de le brusquer, tu te doutes que cette situation est déjà suffisamment inquiétante et pénible. Tu te saisit du bord de la capsule, prend un semblant d’appui et soulève ton corps – heureusement un peu moins endolori -. Tu retourne vers ton cocon et l'inspecte, peut-être as-tu loupé quelque chose à ton réveil. Un dispositif quelconque. Un moyen de communication … Enfin, à défaut d'avoir de vraies réponses, elle pouvait toujours faire travailler son imagination.


J'ignore si vous me comprenez mais si c'est le cas … pouvez-vous me dire comment vous vous appelez ?


Cette question n'a rien d'anodine et tu le sais. Tu veux savoir ce qu'il en est avec Break. Si lui a eu plus de chance que toi et, dans ce cas, sache au moins un minimum quoi faire. Tu te reposes un peu sur lui, il faut l'admettre.


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Dim 13 Juil 2014 - 17:33

L'inconnue essaie de l'aider à se relever mais ne parvient qu'à se déséquilibrer elle-même. Lorsqu'elle tombe il essaie vaguement de la rattraper, mais ses réflexes ne sont pas encore revenus. Vu de l'extérieur, il bat juste l'air. Elle répond timidement à son salut. Il en déduit qu'il peut définitivement éliminer la thèse de l'ennemi. Ou alors c'est un ennemi très très rusé qui ferait croire à une certaine faiblesse pour mieux attaquer par la suite. Mais vu son état, ça serait complètement stupide. Surtout qu'il ne voit pas ce qu'on pourrait lui prendre. A l'heure actuelle, à part une blouse blanche informe et un corps défectueux, il n'a rien en sa possession. Il décide donc de considérer la jeune femme comme une "amie", ou en tout cas quelqu'un dans le même bateau.

Peut-être aussi qu'il faudrait que j'arrête les plans sur la comète...

Alors elle parle. Sa voix est un murmure si petit après le raffut de l'alarme qu'il met un moment à comprendre que c'est elle qui a parlé. Le temps que ses oreilles fassent la mise au point nécessaire pour l'entendre, elle a déjà fini sa phrase. Elle double sa phrase de mime. Comme il lui manque le son, il n'est pas bien sûr, mais il suppose qu'elle lui signale que se lever tout de suite n'est pas la meilleure idée qui soit. Il répond par un hochement de tête, ne sachant pas quoi faire d'autre... Il espère ne pas passer complètement pour un rustre en ne lui répondant pas directement. Elle a l'air aussi perdue que lui, il ne veut pas en rajouter une couche. D'autant que, perdu pour perdu, c'est toujours moins compliqué à deux. Et ne sachant toujours pas où il est, ni pourquoi, il vaut mieux ne pas rester seul.

Puis elle se lève, péniblement, et retourne vers sa capsule. Elle semble y chercher quelque chose. Une information sans doute, un indice. Pas bête. Il réessaie alors de se lever. Beaucoup plus doucement cette fois. Il pose un premier pied en appui et ses mains sur le sol, le temps d'intégrer ce nouvel équilibre. Puis, doucement, il se redresse, toujours un bras contre la capsule au cas où. La tête lui tourne mais il réussi cette fois à se relever, et une fois le vertige passé, il a recouvré un équilibre presque sûr.

Une bonne chose de faite ! Je ne suis pas encore complètement impotent.

Comme elle, il fouine un peu dans la capsule. Mais à part une vague odeur de renfermé et un reste de chaleur humaine, il n'y a pas grand chose. Il était naïf de croire qu'il trouverait une petite lettre disant "Bonjour, vous êtes atteint d'Alzheimer, mais ça va bien se passer, quelqu'un viendra vous servir un cocktail prochainement", mais bon.

Quand il se retourne vers sa compagne d'infortune, elle lui demande dans un anglais parfait quel est son nom. Cette fois-ci il a parfaitement entendu. Il va pour répondre avec le plus grand naturel

Je m'appelle...

puis se rend compte qu'il ne sait pas comment finir cette phrase. Les mots restent donc en suspens et lui reste bloqué la bouche ouverte comme un poisson aspirant l'air.

Evidemment...

Ce n'est pas pratique, mais finalement, la situation l'amuse plus qu'autre chose. Un rire entre l'angoisse et la dérision lui échappe. D'une certaine façon, c'est terrible. Ne pas se souvenir d'une chose aussi élémentaire est certes embêtant, mais ne pas savoir où il est l'inquiète beaucoup plus. Lorsqu'il arrive à arrêter de rire, il se masse la tête et s'adresse directement à la jeune femme :

Je m'excuse pour ce débordement, le manque de repère sans doute. Ne vous inquiétez pas, je comprends parfaitement ce que vous dites. Malheureusement, je ne peux vous donner cette information pour la simple raison que je n'y ai pas accès pour le moment. Même si j'avoue que ce n'est pas ce qui m'inquiète le plus à l'heure actuelle. J'imagine qu'il en va de même pour vous ? Avez-vous trouvé quelque chose dans votre capsule ? Rien de mon côté...
Voir le profil de l'utilisateur
Énora Sullivan [JS-033]
avatar


Votre personnage
Âge: Vingt-six ans.
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Dim 13 Juil 2014 - 19:31





Tu inspectes la capsule sous ses moindres coutures, mais tu trouves juste le moyen de te couper. Tu grimasses et écarte instantanément ta main avant de la porter à tes lèvres. Tu relègues finalement ton idée au placard, t'obstiner ne sert à rien et ne te ressemble apparemment pas. Tu te retournes et prend appuie sur ta capsule. L'inconnu abandonne à son tour ses recherches, visiblement déçu. Tu lui sourit gentiment dés qu'il se tourne vers toi, compatissante. Toi-même tu as vu à quel point ça pouvait être frustrant. Et puis, Jilian sort de son silence.

Il tente toute naturellement de se présenter. À ce moment là tu espères … mais le verdict finit par tomber. Il ne sait plus. Il l'a tout bonnement oublié. Deux amnésiques dans une même pièce. Tu doutes un instant que ce soit le fruit du hasard, ou alors c'est encore plus tordu que tu ne le pensais. Tu le regarde d'un air désolée. Tu es sensible à la détresse des autres on dirait. Peut-être que ton amnésie éveille en toi une certaine fragilité. Ton visage reste de marbre, mais tes yeux te trahissent et tu sembles le deviner.

Passons. Au moins ton compagnon parle Anglais et ne rendra pas la situation plus compliquée qu'elle ne l'est … Il te regarde, visiblement amusé. Il éclate de rire. D'accord …  en fait il a déjà complètement craqué ! Après quoi tu te dis que c'est nerveux, que les « plombs » ont juste sautés. Une attitude faussement désinvolte ? Qui sait. Peut-être veut-il juste aborder la situation avec un peu plus de légèreté. Tu laisses faire, à chacun ses méthodes et tu le comprends tout à fait. En fin de compte vous êtes vivants, et c'est l'essentiel. Break s'excuse, lui même surpris de sa réaction.


Vous n'avez pas à l'être. Je me retiens de hurler depuis mon réveil alors … -


T'as raison, évites de faire ton hystérique vous avez déjà assez de problème. Tu marques une pause, de nouveau victime de ton stress. Tu trembles, triture tes ongles et laisse ton regard vagabondé dans la pièce. Tu inspires et reprend le fil de la conversation.  


Je … ne me souviens de rien non plus. De mon côté je n'ai eu le droit qu'à un matricule. -

Tu dis ça d'un ton faussement désinvolte, lasse. Tu portes à nouveau ta main à tes lèvres et empêche le sang de couler le long de ta plaie. Pouvant difficilement parler la « bouche pleine », tu réponds à la question de ton partenaire par un simple hochement négatif de la tête.



Soudain un sas s'ouvre. Tu sursautes et te tien aux côtés de Break. Vous vous foutez de nous en fait …  Vous pouviez pas faire ça dés le départ ?! Quelle merde. - Ça règle la question de la sortie. Sans blague Énora. Quoi que, sait-on jamais, manquerait plus qu'un Dragon débarque en guise de comité d'accueil et ce sera parfait. Quoi ? Je vous jure il y en a qui ont essayés et ils ont eu des problèmes ! Tu t'en approche prudemment. Arrivée à son pallier tu inspectes l'extérieur et ses alentours. Rien, juste un large couloir tout aussi immaculée que la salle d'où tu venais à l'instant. Tu portes ton attention vers Jilian, décidée à ne pas l'abandonner là maintenant.


Vous vous sentez capable de marcher ? -

Oui, tant qu'à faire autant visité. Peut-être qu'ils trouveront de quoi s'habiller dans la foulée …





_________________



Dernière édition par Énora Sullivan le Lun 14 Juil 2014 - 14:15, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Break [WK-911]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe, Allemand, Français, Italien (bribes)

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Lun 14 Juil 2014 - 13:45

La jeune femme semble s'être coupée en inspectant sa capsule. Par réflexe, il cherche un mouchoir  ou quelque chose de ce genre dans se vêtements mais se rend vite compte que la blouse qu'il porte ne comporte aucune poche. Il ne peut rien faire de plus pour l'aider que ce qu'elle fait déjà, cela le chagrine.

Vous pouvez peut-être essuyer votre main sur votre blouse ? Ca risque de ne pas être très seyant mais au moins vous ne vous étoufferez pas dans votre propre sang... Pour ce qui est de hurler... je comprends bien votre ressenti, mis je suis d'avis qu'il vaut mieux éviter pour le moment.

On ne sait pas qui pourrait entendre...

La jeune femme semble mobiliser beaucoup d'énergie pour paraître à peu près sûre d'elle. Elle prend sur elle pour ne pas céder à la panique. Il le sent. Il aimerait bien pouvoir lui dire quelque chose de rassurant mais il ne voit pas quoi. L'effort lui paraît vain par avance. L'un comme l'autre ne se souviennent de rien. Que pourrait-il lui offrir en réconfort ? A part ne pas s'enfuir en courant il ne voit pas.

Il prend à nouveau le temps de regarder autour de lui. Des murs lisses, pas trace de vie. La panique des premiers instants s'est dissipée maintenant qu'il à nouveau le contrôle de son corps, même si son équilibre reste fragile. Il vaut mieux garder la tête froide, un certain flegmatisme lui permet de prendre un peu de distance. Il se surprend même à trouver la manœuvre facile...

Vue les conditions, s'ils sont encore en vie, c'est qu'il devait en être ainsi. Si on avait voulu leur faire du mal, les tuer ou s'en servir comme cobaye, il aurait été tout aussi simple de le faire quand ils étaient cryogénisés. Il y a donc de fortes chances que la situation actuelle ne corresponde pas au plan d'origine. Bien que ne pouvant pousser plus loin le raisonnement, il suppose qu'ils ne craignent rien. En tout cas pas dans l'immédiat. Alors qu'il voudrait faire part de cette hypothèse à sa compagne d'infortune, une porte s'ouvre.

Si les portes sont cachées dans les murs et s'ouvrent quand ça leur chante, cela risque de quelque peu complexifier les choses...

La jeune femme s'y dirige avec prudence, comme si elle craignait que quelque chose ne lui saute au visage. Finalement elle se tourne vers lui et lui demande s'il peut marcher.

Tant que vous ne me demandez pas de faire un sprint, oui je peux. Il n'y a de toute façon plus rien à voir ici, et il faudrait trouver quelque chose pour votre main.

Il joint aussitôt le geste à la parole et rejoint la jeune femme. Il doit marcher lentement s'il veut éviter les vertiges, mais ses jambes le portent à nouveau sans sourciller.

_________________

Mais avec un seul oeil, il est impossible de tout voir n'est-ce pas ?
Voir le profil de l'utilisateur
Énora Sullivan [JS-033]
avatar


Votre personnage
Âge: Vingt-six ans.
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   Mer 16 Juil 2014 - 10:00


_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: - Bad Dream - [PV Jilian]   

 

- Bad Dream - [PV Jilian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

L'Eléonor ::  :: Mémoire externe :: RP