Sur scène [pv Nathanael]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Ven 11 Oct 2013 - 20:10

L'insulte suprême? Sérieusement? Siray avait lancé une blague terriblement mauvaise, Gardien des Salades? Vraiment?
Cependant, cela semblait avoir eu de l'effet sur Nocturnos, qui semblait avoir pris "l'insulte" très au sérieux, il délaissa les deux humains dans le champs, déplia ses ailes noires et s'envola en tourbillonnant dans les airs, c'est vrai qu'il était vraiment effrayant, de là où V&S étaient, ils n'entendaient qu'à peine les cris de fureur de l'Ombre Noire (en voilà un nom, bien plus de charisme que Nocturnos, peuh!). Ils fonçaient à toute vitesse vers La Stèle. Pourvu que les deux humains puissent survivre sans eux, il s'était attaché à ce "Nathanael" avec le temps.
D'ailleurs eux, comment volaient-ils? Des ailes, il pouvait comprendre, mais ils n'en possédaient pas ?!
En regardant ses pieds, il s’aperçut que ceux-ci allaient à une vitesse inimaginable. Ils fendaient l'air, littéralement. Non, mieux, ils marchaient sur l'air. Sky Walk, ça sonne bien!. V&S n'étaient même pas un poil essoufflés alors que la quantité d'énergie dépensée devait être phénoménale. Quelles étaient-donc les limites de ce corps?

Nocturnos les rattrapait petit à petit, V&S décidèrent de passer une vitesse supplémentaire, sinon ils se feraient rattraper avait La Stèle.
BAOUM! Bang supersonique! Ils venaient de dépasser le mur du son sans difficulté, "340 mètres par seconde, soit 1 224 km/h" recevait Violay, qui avait activé son pouvoir des données. Sky Walk Alpha. Ils accélérèrent jusqu'à 2000 km/h.
Ils n'entendirent pas un second "BOUM" montrant que Nocturnos avait lui aussi franchi la vitesse du son car de toute façon ils allaient trop vite pour entendre le son, qui ne se propageait pas assez vite.
Très vite, ils virent se dessiner les contours d'une forteresse loin à l'horizon, La Stèle, ils y étaient presque!

Ils arrivèrent enfin au camp de réfugiés le plus grand au monde, aussi appelé La Stèle.
Avant d'arriver, ils ralentirent pour éviter de creuser un énorme cratère en atterrissant et se déposèrent à côté d'une stèle de près de 20 mètres de haut, centre du camps de réfugiés. Autour d'eux, des gens criaient et essayaient de fuir le lieu. On entendait les femmes crier et les enfants pleurer.
Nocturnos atterrit quelques secondes plus tard et creusa un bon cratère d'une dizaine de mètres de largeur, il hurla de fureur une nouvelle fois.
Certains hommes essayèrent de s'attaquer à lui, il les découpa en morceaux, emporté par la rage.

- LE... LE GARDIEN DES... DES SALADES? COMMENT OSEZ-VOUS DIRE UNE TELLE CHOSE AU GARDIEN LE PLUS... LE PLUS PUISSANT DE TOUS ! VOUS ALLEZ MOURIR ET TOUT DE SUITE, JE VAIS RASER CET ENDROIT!
Il semblait essoufflé, par l'effort requis par le voyage ou bien par la colère?

Tout était prêt, il ne restait plus qu'à agir.
Début du Plan Emy #01: La Stèle.

Ça allait envoyer du lourd!
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Jeu 17 Oct 2013 - 10:46

Bon, la suite du plan... Quelle était-elle ? Siray jeta un regard vers son coéquipier. Enfin... façon de parler. Disons qu'elle l'interrogea mentalement sur la marche à suivre à présent. Sauf qu'il n'en avait pas la moindre idée. Et décoder les pensée de son ancienne hôte, Emi, allait probablement lui prendre un peu de temps. Bon. Il fallait repenser à toutes ces années dans ce corps. Enfermée. A rêver de vengeance. Quoi de plus réjouissant ?

Donc... Le Nord, la Stèle... Que disait la prophétie déjà ? Le Gardien semblait unique chez celle-ci. Unique, promis à un grand avenir. Mais aussi à mourir tôt malheureusement. Quelle était sa mort déjà ? Longue, atroce... Mais encore ?! Elle eut une vision. Une stèle. Cette stèle oui... Un ciel noir. Un éclair rouge. Un lourd grondement. N'importe quoi ! Ca c'était la naissance du Gardien ! Attend... Non, c'était censé être sur les terres blanches, sous les trois lunes, patati patata... Tout cela n'avait aucun sens ! Malgré les années d'Emi passé à travailler sur cette prophétie, elle n'avait su qu'embrouiller tout cela !

Une naissance. Une mort. Un gardien unique. Mais oui, tout s'éclairait ! Aujourd'hui, à la Stèle, se profilait la mort et la naissance d'un gardien unique ! Ce grotesque Nocturnos périrait et, ainsi combiné dans le même corps, naîtrait le Gardien unique, le Véritable ! L’Élu ! Ainsi il-s pourrai-ent mettre fin à l'Apocalypse, aux carnages, aux Chasseurs et aux Lumineux ! Tout semblait alors évident. Ne restait qu'à... Faire.

Voyons. Un ciel noir. La Stèle. Un éclair rouge. Une mort. Pour une naissance. Il fallait tout replacer dans l'ordre à présent. Et ne pas se tromper... Oui, parce que, à vrai dire, cela ne la tentait pas trop de mourir alors qu'ils avaient fait tout ce chemin. Restait donc à tout faire. Et survivre aux événements qu'ils allaient provoquer.

Un éclair rouge et un ciel noir. Ca pouvait être un Appel au Divin. Ou une Demoniac Action. Les deux provoquaient des choses terribles et n'étaient invoqué que par des êtres suprêmes. A cette heure, elle ne connaissait aucun Bleu ayant tenté mais surtout réussi pareille arcane. Il fallait tenter de toute façon. Elle ignorait les conséquences. Aucun grimoire ne les renseignait. Maintenant leur fallait choisir... Divin ou Demoniac ? Sans s'expliquer pourquoi, elle se irrémédiablement attirée par la Demoniac Action. Elle la sentait plus puissante. Mais aussi plus occulte. Tant qu'à faire un truc fou, autant faire un truc complètement fou !

Elle consulta Siray. Et ils étaient bien d'accord. Leur aura démoniaque était certes plus fluctuante mais aussi largement plus puissante. Bien. Alors il leur fallait attacher le présumé Gardien sur la Stèle. Et la cérémonie allait pouvoir commencer...
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Jeu 24 Oct 2013 - 15:45

Le Gardien sentit une vague de folie le submerger d'un coup, c'était comme si Violay avait ouvert les vannes d'un barrage hydraulique. La sensation était intense et il se sentait bien, très bien, trop bien. Il sentait la puissance de son corps augmenter mais il savait également que ce serait une mauvaise idée sombrer du côté obscur. Un Gardien ne devait-il pas être du côté du Bien, de l'Acte Divin?
Contrairement à Violay, cette impulsion d'énergie ne le plaisait pas du tout et il était assuré que cette énergie démoniaque détruirait leur corps.
Un gardien ne se devait pas d'être du côté du Bien, non, il devait être impartial, neutre, équilibré.
Il devait accepter l'Appel Divin. Les deux énergies se libéreraient dans ce corps et produiraient une incroyable puissance,e tout en étant équilibré.
Le dosage exact 50% Demoniac 50% Divine était très dur à doser étant donner que Violay n'arrêtait pas de déverser son Demoniac Action, Siray fit de même.
Les deux flux se mélangèrent avec fureur. S&V fût obligé de mettre le genou à terre tellement la puissante était intense.
Le dosage exact, il fallait l'atteindre.
49.5%, 49.8%, 49.9, 49.95%, presque!
Puis enfin, le mélange fût parfait, la moitié Demoniac et la Moitié Divine se complétaient, comme le Ying et le Yang.
Leur pouvoir avait atteint un tel niveau qu'il n'arrivait pas à le mesurer.

S&V eût le temps de voir deux bambins en joie accourir sur le terrain de combat, un garçon et une fillette, un frère et une sœur? Les deux têtes blondes s'exclamaient, non, criaient dans un vieux dialecte oublié il y a longtemps. Mais il arrivait à reconnaître ce dialecte, il l'avait parlé dans sa vie antérieure.
Ces enfants parlaient anglais?
Nocturnos en profita pour les prendre en otage, il s'approcha d'eux avec la dextérité d'un serpent et leur prit la tête. Il ne pouvait s'empêcher de rire, il allait atteindre une phase de Folie Meurtrière, il allait activer son arcane de Berserker, guerrier sanguinaire.
Les deux gamins se mirent à crier.
"- BROOOOOOOOO !
- SIIIIIIIIS'! THIS MAN KIDNAPPED US!
- WE JUST WANTED TO DIG ! FREE US OR I WILL SAY IT TO THE FOX!
- SIIIIS' ! IT'S REALLY SURPRISING IF YOU KNOW WHAT I MEAN !
-YAAY ! I KNOW WHAT YOU MEAN !"

Il fallait absolument sauver ces deux gamins.
Pourtant, il sentait que l'aura de ses enfants se modifiait peu à peu.
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Dim 27 Oct 2013 - 10:02

[ HRP : BROOOO ! I THING WE ECHANGE OUR NAMES BETWEEN VIOLAY AND SIRAY IN THE TWO LAST POSTS ! AWESOME !]

L'aura des deux enfants semblait de plus en plus puissante. Mais aussi terriblement fluctuante. Comme si, sur le moindre coup de colère, ils allaient déchaîner leur flux sur n'importe qui. Les sauver, oui. C'était impensable de ne pas le faire. Surtout qu'ils se retrouvaient en danger par leur faute. Cependant, il ne fallait pas agir n'importe comment. Le moindre faux pas pourrait effrayer les gosses et l'on aurait alors en tout retour une énergie dévastatrice dans la gueule. Le choix de Nocturnos n'était sans doute pas dû au hasard... Peut-être même ces enfants avaient-ils un rôle à jouer dans toute cette prophétie. Rien n'était aléatoire à présent.

Le double Gardien se matérialisa aux côtés de son rival, sans même savoir d'où provenait cet nouvelle compétence. Puis il plongea la main dans son corps constitué d'énergie et s'empoigna du coeur de son flux. C'est alors qu'il serra, serra... Dans un mouvement brusque, il voulut l'arracher de son hôte mais ce dernier s'évapora pour réapparaître, le souffle coupé, quelques mètres plus loin.

Voilà. Nous avions désormais une prise sur lui. Avec cette faiblesse découverte, il suffisait maintenant de le maintenir en place sur la Stèle et déclencher l'arcane suprême. Sauf, que pendant ce temps de transmission de pensées, l'autre avait recouvert un semblant de force et était passé en phase de Folie Meurtrière. Par ailleurs, les enfants tétanisés regardaient les deux s'affronter, réfléchissant à qui il était bon de suivre et faire confiance. Du moins, c'est ce que Siray pensait... Jusqu'à ce que :

- SIS', HAVE YOU GOT YOUR SCARF ?
- OF COURSE BRO' ! WHAT ABOUT YOU ? DID YOU TAKE YOUR SHOVEL ?
- YAY !
- AWESOME !
- LET'S DIG TWO HOLES FOR THIS PRETTY MICES !
- LET'S HAVE FUN MY DEAREST BROTHER !

Ils se mirent alors à creuser. Creuser dans du béton. Sans la moindre difficulté. Stupéfiant... Nocturnos lui-même avait marqué un temps d'arrête devant le phénomène. Mais il se reprit rapidement et fonça sur eux dans un rire effroyable, ponctué de cris sanguinaires. V&S n'eurent le temps de réagir. Ils se retrouvèrent alors au sol, emprisonné dans un carcan d'énergie verte. Ils s'écrièrent ensemble "Ah du vert !" avant de finalement ne plus pouvoir communiquer. La transmission de pensée était interrompue. Il fallait qu'ils se sortent de là au plus vite et ce, sans pouvoir se coordonner. En effet, pendant ce temps, cette barrière leur pompait toutes forces qui se manifestaient. Ils finiraient par mourir sans même s'en rendre compte, juste en s'endormant.
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 28 Oct 2013 - 18:56

C'était donc sa faiblesse! Nocturnos absorbait les flux mais alors que les flux classiques restaient insaisissables pour le commun des mortels, le sien pouvait être saisi. Du moins, pouvait-on dire qu'ils faisaient partis du commun des mortels? Qu'importe.

Il ne leur restait plus qu'à se téléporter à nouveau, saisir le flux de Nocturnos, le déplacer jusqu'à la Stèle et déclencher l'Arcane Suprême, ce n'allait pas être facile mais c'était loin d'être impossible. Le seul petit problème était la folie meurtrière de Nocturnos, sinon, tout allait bien.

Tout allait bien, hein?
Grave erreur de jugement !
Les enfants commencèrent à creuser au sol, le pouvoir de Violay lui dévoila que l'aura des enfants s'était déplacée jusqu'à leur pelle, ce qui était impensable, on ne pouvait pas transmettre une aura à un objet inanimé, ils étaient dotés d'un don hors du commun. Hors du commun et horriblement effrayant!

Nocturnos fonça vers les enfants. Avait-il pris conscience du danger qu'ils représentaient ou avait-il seulement un seul mot en tête: "Tuer"?
Nul ne le sût, ils furent immédiatement transportés dans le trou que les enfants avaient si rapidement creusés.
Vous avez déjà essayé de faire une course dans un sac à patate? Ou bien une jambe liée avec un partenaire? Oui? Vous vous souvenez peut-être que cela demandait de la coordination et un effort constant? Cette coordination était naturelle chez V&S depuis leur transformation mais subitement il avait été beaucoup plus dur de le faire. Une jambe, c'est dur, alors imaginez un corps entier!

Des anglais des temps anciens, ça lui disait quelque chose, les anglais, qu'avaient-ils fait il y a de ça 700 ans? C'était tellement loin derrière lui. Des auras vertes et dangereuses, des auras dans des armes, des auras affaiblissantes...
Des Exorcistes! C'est ça! Ces enfants étaient des descendants d'Exorcistes, et cette caste n'avait pas faibli, c'étaient eux qui étaient plus faibles ou les exorcistes qui étaient plus forts? Bonne question.
La situation était critique, ils étaient tombés dans le piège d'Exorciste et il n'avait aucune idée de comment s'en sortir..
Les Exorcistes, les Tueurs de Dieux, les Aposeurs de Sceaux. Étaient-ils perdus?

L'énergie! C'était peut-être ça la solution! Les Sceaux étaient conçus pour sceller un type d'énergie. Ils avaient la chance d'avoir choisis deux types d'Energie différente! Peut-être qu'alterner Demoniac Energy et Divine Energy les libéreraient du Sceaux de ces enfants.
Le Gardien commença à faire fluctuer son énergie de 0% à 100%, il espérait que Siray comprendrait son message étant donné qu'ils n'avaient que cette alternative, du moins selon lui.
Capte mon énergie, Siray, comprend-moi!

Pendant ce temps, il entendait encore les enfants parler, mais il les entendait de moins en moins et commençait à voir flou. Ses sens le lâchaient. Ils n'avaient plus beaucoup de temps...

- OH! WE DID IT! IT WAS AWESOME SIS'!
- YEAH! OH LOOK! I THINK THEY ARE DYING! LIKE MOMMY AND THE CAT!
- AAAAW... EEESOOOME !

Déjà, Violay se sentait fatigué.
Plus... Beaucoup.. de.. t..temps...
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 28 Oct 2013 - 19:43

...Les voix devenait de plus en plus faible...  

DAAAD !
YES ! WE CAME BACK !
ARE YOU OKAY IF WE DIG YOU ?
YOU WANT TO DIG US FIRST ?
WHAT DO YOU WANT TO SAY BY THIS ?
SIIIIIS' ? I'M SCARED !

...Son esprit s'embrumait délicieusement...

I'LL PROTECT YOU, EVEN IF MY LIFE IS IN DANGER BRO' !
DADDY, LOOK AT ME
NO !
INTO MY EYES, NOT ON MY BOOBS !
I TOOK A SHOWER WITH THE FOX, YOU KNOW ?
EXACTLY, YOU'RE NOT THE ONLY ONE IN MY LIFE

...Partir, elle voulait juste partir...

BY THE WAY, SHE IS PREGNANT !
THE BABY WILL BE CALLED "PATRICK", LIKE OUR DEAD-FUTURE LITTLE BROTHER !

Siray sentait de l'énergie fluctuée près d'elle. En elle ? Elle n'en savait rien. C'était une énergie pure, divine. Mais elle se sentait parasitée par celle-ci, quand avait-elle virée démone ? Pourquoi ne se sentait-elle que fureur et haine ? Comme cela était agréable... Il lui semblait chuter. Sans jamais tomber au fond du gouffre. Chuter ? N'était-ce pas là...?

Emi eut un sursaut avant de s'emplir les poumons d'un air qui lui avait été bien trop longtemps privé. De longues ailes se déployèrent derrière elle, tandis que griffes et crocs lui revenaient. Son véritable corps à nouveau lui appartenait. Elle était parvenu à redevenir maîtresse de ses pensées, de ses actes. A force d'essayer. Elle était désormais persuadée que les gardiens ne s'en sortiraient pas. Elle seule, démone, pouvait régler la situation. Le Sceau des enfants n'avait aucune prise sur son énergie. Pourtant, elle ne parvenait par à se lever. Qu'est-ce que...

Ah. Elle était bloquée dans le même corps que le dénommé Violay. Son prétendu sauveur. Quel idiot ! S'être fait avoir par ce Nocturnos, par les Exorcistes et maintenant resté pris au piège par son arcane. Par sa faute, impossible de s'extraire du sceau des gosses. A moins de... Oui. Elle l'enferma dans son véritable corps, effaçant par là-même son énergie. Sans attendre, elle sauta aussitôt à terre. Face aux enfants.

- Maman est rentrée...

Sa voix était voluptueuse, sensuelle. Elle eut un sourire amusée avant de ramasser une faux et de s'avancer vers les enfants. Cependant, elle n'avait pas remarqué l'homme qui se trouvait juste derrière elle, celui qu'ils prénommaient "Daddy"...
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 28 Oct 2013 - 20:42

Ça ne s'était pas vraiment goupillé comme prévu. Le Gardien avait senti une brûlure intense le traverser de part en part, puis il s'était senti dépossédé de ce corps pour revenir un peu plus loin.
Bon, "Un peu plus loin" était un euphémisme, il était revenu à l'endroit où ils avaient laissés Nate et Emy.
Bon, "il était revenu à l'endroit où ils avaient laissés Nate et Emy" était un euphémisme puisqu'il était revenu dans le corps d'Emy.
Bloqué, à l'état de veille, il n'avait pas d'autre alternative que d'attendre. L'extraction avait ébranlé Violay. Comment Siray avait-elle osée? Elle s'était laissé submergée par l'énergie démoniaque et l'avait profondément entravé. De plus,son énergie démoniaque semblait encore avoir changé. La comparaison entre Siray et un serpent s'imposait, elle ne cessait de changer de forme, de se déposséder d'une ancienne peau pour devenir encore plus forte. Violay n'avait pas cette chance. Il n'avait pas la chance de savoir qui il était au fond, Gardien Anonyme, ça le définissait bien.
Le flux circulant dans Emy détourna son attention, il saisit un flux en particulier, celui du savoir.
Les informations qu'il apprit le stupéfia.


Siray, ou plutôt "Mom" avançait lentement vers ses enfants, elle se souvenait de tout. La dynastie des Exorcistes, la passation de pouvoirs par le meurtre de la mère, comme chez les araignées. L'éducation par le Daddy, tout cela. Ses enfants lui avaient volés son énergie, son pouvoir. Elle DEVAIT le récupérer.
D'un coup, elle eût du mal à bouger sa jambe droite et elle s'aperçut que quelque chose l'attachait au sol.
Un Nocturos en pleurs.

- Mom! C'est moi! Noctu.. Je veux dire Patrick! Ton enfant!

Une haine pure s'empara de Mom et elle envoya sa faux droit sur Nocturnos. Celui-ci eût à peine le temps de reculer. Son bras fût découpé sur le coup. Du sang noir coula au sol.
C'était lui qui avait tout commencé! Il avait attaqué sa propre mère avec ses deux autres enfants et lui avait volé son pouvoir. Il avait hérité de la plus grande partie de son pouvoir et était ainsi devenu Gardien. Jamais elle ne l'oublierais. Elle allait le tuer. Puis ce serait le tour aux deux autres. Elle était la SEULE Gardienne. Il faudrait ensuite s'occuper du dernier Gardien, qui était un Gardien d'un... autre genre.
Derrière elle, elle sentit une aura puissante se libérer. Elle l'avait oublié...

-Papa est là les enfants, ne vous inquiétez pas, je vais vous débarrasser de Mom.


La Stèle, la Prophétie! Tout semblait clair!
La bataille des Trois Gardiens! La Stèle n'était pas qu'un simple autel de sacrifice pour éliminer un Gardien, c'était un autel pour invoquer le Saint Graal, l'artefact qui pouvait réaliser n'importe quel voeu. Emy avait idéalisé la chose et en avait décrété que le seul voeu possible serait celui de la fin de la fin du monde mais on pouvait souhaiter n'importe quoi, Le Saint Graal était une Arme Antique, capable de guérir ou de détruire le monde.
Il fallait qu'il agisse, mais il n'arrivait même pas à prendre possession du corps d'Emy.
Celle-ci était toujours accompagné de Nate, son hôte originelle. Ils avaient pris camp non loin de là où ils s'étaient écrasés avec la moto. C'était la nuit ici et ils avaient fait un feu. Ils parlaient d'un air inquiet sur les récents événements. Ils ne semblaient pas remis des blessures que leur avait infligé Nocturnos.
Il fallait qu'il communique avec Nate!

D'autant que les auras inquiétantes au Nord ne semblaient pas de bonne augure...
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 28 Oct 2013 - 21:16

Cet idiot de Patrick n'avait rien d'un Gardien. Il lui avait usurpé le titre en agitant son énergie à elle devant des crédules ! Sa haine décupla à sa vue pitoyable. Au moins Hans et Gritzelle avaient-ils la dignité d'Exorcistes. Ils ne paieraient pas pour autant moins cher... L'heure de la vengeance avait sonné. Trop tard pour les pleurs et les suppliques. Même si elle se ferait un plaisir de les écouter glouglouter dans leur sang. Mom, un sourire pervers aux lèvres, se retourna vers le Daddy.

- What's up Darling ? Did you miss me ?

A ces mots susurrés, elle s'élança dans une dance avec sa faux à bout de bras. A chaque fois que la lame heurtait le sol, la terre sous leurs pieds s'ébranlait comme secouée de spasmes. A chaque fois qu'elle esquissait un pas de plus, un puissant souffle s'émanait d'elle. Sa valse endiablée la mena jusqu'à son tendre mari. Elle dessina rapidement des limites autour d'eux puis, abattant son arme à terre, déchargea une énergie impériale. Un vent puissant l'enveloppa alors, s'éleva autour d'elle, de plus en plus vite, avant d'aller ravager le paysage. Ne restait qu'eux deux, les enfants, et ce gardien désamorcé en elle. Le reste n'était que ruines et désert de désolation. Hormis la Stèle qui les surplombait encore.

Elle eut un sourire doux vers l'homme qui se tenait devant elle, lui prit la main puis... Son regard se brouilla. Aveuglée par la haine et la douleur, elle s'élança dans le ciel, emportant Daddy à sa suite. Ayant pris enfin de la hauteur, elle le lâcha sur le haut de la Stèle et décréta son arrêt de mort. Il était responsable du vol impardonnable commis par ses enfants. Ceux là même qu'elle avait enfanté. C'était sa faute, oui... Il était responsable. Et coupable. Il allait en payer le prix à présent.
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Mer 28 Mai 2014 - 18:56

Pendant ce temps, très loin d'ici, le jeune Joshua prenait son déjeuner. Il faisait un temps toujours aussi spécial mais il régnait aussi dans l'air une sorte d'énergie brute, d'électricité qui donnait à la pièce dans laquelle il se trouvait une atmosphère presque surréelle, il ne pouvait pas dire quoi, mais il y avait quelque chose de spécial ici. Oui, c'était le mot "spécial".

Il mangea sa nourriture sans bruit, seulement le tintement de ses couverts sur son assiette en guise de compagnie. Cela faisait bien quelques heures que son amie était partie de cette maison qu'il aimait appeler son "Chez soi" et depuis, plus rien, il arrivait bien qu'elle quitte la maison durant plusieurs heures mais là, il ne savait pas pourquoi, il avait comme un mauvais pressentiment, comme si rien n'allait jamais être comme avant, mais peut-être se trompait-il, peut-être la vie allait reprendre son cours, qu'il allait vivre avec elle, encore et encore, les mêmes jours qui se ressemblent tous.
Il reprit encore une portion de cet infâme repas pour le plaisir de mâcher quelque chose et retourna dans sa chambre. Auparavant, elle avait dû appartenir à un jeune enfant au vu du papier peint qui se décollait. Il se demanda comment s'appelait cet enfant, si il était mort à l'heure actuelle, si il avait une vie heureuse. Il se remit à rêver en s'allongeant sur le lit.

Pendant ce temps, V&S étaient bien dans la merde, collés dans cette énergie verte, peut-être devraient-ils arrêter et se laisser aller dans les bras de la Mort?
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Sam 31 Mai 2014 - 20:37

Trois coups. Encore ces trois coups à l'horloge. Cela restait un grand mystère pour Amandine. Pourquoi continuait-elle à sonner ? Et surtout, pourquoi trois coups ? Toujours et encore : trois coups. Avec une extrême régularité. Cela n'avait pas de sens. Mais... Pourquoi pensait-elle à cela maintenant ?! Ce n'était clairement pas le moment !

Elle se tenait bien droite, plaquée contre un mur par un homme de deux têtes de plus qu'elle. Sa petite bande lui avait sauté dessus à la sortie de la ville et l'avait dépossédé de tous ses biens : ses vivres, son couteau, sa besace et sa montre. Tout. Un peu de sang continuait de couler de son arcade sourcière. Ils n'avaient pas la main morte, c'est le moins qu'on puisse dire... Il devait être quatre ou cinq. Peut-être plus. Sans doute plus : il y en avait certainement postés à l'extérieur de cette usine désaffectée. Ses chances de survie étaient moindres... Il lui était difficilement envisageable de compter sur son ami, Joshua. Il ne savait probablement pas où elle était. Et encore moins dans quel pétrin...

De plus, son ego l'empêchait d'attendre un sauveur. Il lui fallait s'en sortir seule. Comme elle l'avait toujours fait jusqu'à présent. Ne lui fallait qu'une seconde d'inattention de la part des types... Juste une diversion. Un bruit, un chat qui passe, n'importe quoi...


Pendant ce temps... Trèèèès loin d'ici... V&S suivait la lumière.
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 2 Juin 2014 - 20:01

Joshua resta ainsi sur le lit, apathique, vidé de toute volonté et de toute énergie, non pas qu'il était déprimé, triste ou quoi que ce soit, il était juste... blasé, il attendait encore et encore le retour d'Amandine mais celle-ci était introuvable. Enfin il n'avait pas cherché, de toute façon aller dehors était très risqué, après considération, il aurait peut-être dû l'accompagner, il se sentait bête et inutile.
Il se tourna et se retourna sur ce lit d'enfant, attendant que quelque chose se passe enfin. Après un certain temps, il entendit des bruits dehors, une discussion. C'était probablement Amandine, mais avec qui était-elle? Il entendit le bruit se rapprocher de la maison et cela le rassura, l'endroit était un vrai labyrinthe et il n'y avait qu'une faible probabilité que des intrus trouvent leur cachette aussi facilement. Il entendit la morte s'ouvrir et des bruits de pas, un homme était entrain de parler à Amandine, il se leva du lit et se posa quelques secondes, la tête lui tournait à force d'être resté allongé aussi longtemps. Il se dépoussiéra un peu et marcha vers l'escalier menant au rez-de-chaussée. Il aurait aimé courir et sauter au coup d'amandine mais il voulait faire preuve de retenue, pour ne pas qu'ils s'attachent plus l'un à l'autre. Pour ne pas qu'ils pleurent plus si l'un des deux meurt.
Au milieu de l'escalier, Joshua commença quand-même à parler.

- Tiens, Amandine! T'en as mis tu temps? Tu foutait quoi?

Les discussions se stoppèrent net entre Amandine et son invité et il entendit distinctement "Quelqu'un est là, on s'en occupe, vite!" d'une voix féminine, qui, une fois plus proche, n'avait en rien la voix de son amie. Le jeune homme sentit ses jambes faiblir et son pouls, s'accéléra immédiatement. Il eût l'impression d’atterrir dans un des cauchemars qu'il avait souvent, où il était poursuivi par des personnes, sans pouvoir s'échapper. Le sang glacé, le jeune homme se retourna et remonta illico les escaliers. Ce qui était le plus dangereux n'était pas ce qui rôdait dehors mais bien les autres êtres humains, sans pitié. Il ne pris pas le temps de ramasser ses affaires car ce temps, il ne l'avait pas.
Être au premier étage ne l'arrangeait guère, les sorties étaient plutôt limitées. Seul 2 fenêtres menaient sur le toit. Il emprunta l'une d'elles situé dans les toilettes, un ancien velux qui avait du mal à s'ouvrir. Pourquoi avait-il choisi la sortie la plus difficile. Quand enfin il arriva à ouvrir la fenêtre dans un grand grincement et qu'il fût sur le toit, il vit la femme qu'il avait pris pour Amandine. Des grands yeux de fous vides, un couteau de boucher fabuleusement grand par rapport à la petite taille de la femme. Il recula par réflexe et glissa sur les tuiles, il dégringola du toit et se retrouva par terre, 1 étage plus bas par terre. Sa tête le faisait vraiment souffrir et il sombra dans l'inconscience.

Pendant ce temps là, loin d'ici, V&S avait décidé de se laisser aller doucement et d'abandonner tous ces soucis.
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Jeu 5 Juin 2014 - 14:48

Et il y eu du bruit. Mais comme elle s'en doutait ils étaient bien plus nombreux que ceux qu'elle avait pu compter. Au lieu d'une diversion, cela renforça nettement leur vigilance. Et alors que son ami se mit à parler à voix haute comme pris d'un élan de stupidité pure, plusieurs décidèrent d'aller voir. Décidément, il n'apprendrait jamais...

Le connaissant, il devait avoir pris par le toit. C'était sa seule chance de sortir du bâtiment. Donc, en espérant qu'il fasse du bruit, cela déconcentrera une seconde ce type, lui permettant de se barrer sans plus attendre... Et, en effet, un fracas de tintement se fit entendre de là-haut, puis un bruit sourd. Interpellé, tous levèrent la tête. Ils n'eurent pas le temps de comprendre ce qu'il se passait que Amandine fila à toutes jambes. Elle les entendit hurler et jurer derrière elle.

Plusieurs étaient néanmoins à sa poursuite. Trois à en juger les éclats de voix. Elle parvint à l'entrée du bâtiment et, connaissant parfaitement les alentours, sauta sur une échelle afin de rejoindre le toit quand son regard tomba sur... Joshua. Allongé et inconscient au sol. Merde, merde, merde ! Que faire ? Retourner l'aider ? Ses poursuivants gagnaient du terrain. C'était une cause perdue... Et tant pis.

Elle bondit à terre, l'empoigna sans grande délicatesse et tenta de le réveiller en le secouant violemment. Rien à faire. Elle tomba à côté de lui. Les trois types arrivèrent et les mirent en joue. Foutus pour foutus... Amandine saisit le pendentif de Joshua de sa main droite et cria :

- Si vous approchez, on va tous mourir !

Le bluff, ça peut marcher, non ?
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Lun 16 Juin 2014 - 16:59

Les 3 opposants de Joshua et Amandine se regardèrent tous, aucun d'eux ne connaissait les signes inscrits sur le pendentif et ces derniers ne savaient pas vraiment trop comment agir. Leur chef ne se trouvait pas dans le secteur et ils n'avaient pas envie de commettre une erreur leur coûtant la vie non plus. Ils restèrent ainsi à viser les deux individus tout en observant le pendentif, espérant peut-être subitement y trouver une signification mystique leur permettant d'agir en conséquence mais non, rien.

L'homme le plus imposant baissa son arme et arracha le pendentif pour l'observer de plus prêt. Tout en l'arrachant, il poussa la jeune fille en arrière. Il ne croyait pas à son bluff et était persuadé que ce pendentif était des plus classiques, cependant un détail attira son œil. Certainement pas un détail sur une prophétie ancienne et mystérieuse envoyant lui et ses camarades dans une longue quête pour sauver le monde, non, cela n'existait pas mais seulement un détail tout simple. Ce pendentif, il était en or.

Quand le monde eu changé, les monnaies n'eurent plus aucune valeur, de simples bouts de papiers; mis à part le troc, la seule monnaie encore existante était l'or, et ces types en avaient affreusement besoin pour survivre.
Ne sachant trop si la jeune fille avait essayé de les bluffer ou alors avait demandé leur libération contre de l'or, l'homme ne savait comment agir. Il lui posa tout de même une question, peut-être qu'il y avait plus d'or.

- Tu es capable de nous montrer où vous avez trouvé pendentif?

La jeune fille répondit d'un air très confiante qu'évidemment elle le savait mais qu'elle ne le dirait jamais. Tout de suite, comme ça, l'homme eut envie de tuer son ami pour refroidir ses ardeurs mais cela pouvait s'avérer être une erreur, lui aussi devait avoir des informations.

L'homme fit se lever la jeune fille et emmena ses deux nouveaux prisonniers, dont un encore inconscient dans leur base. Il s'imaginait les torturer et il ne pouvait pas être plus heureux.
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Mar 24 Juin 2014 - 15:24

Ok. Le bluff, ça marche que dans les films. Au moins, elle était fixée. Mais... Elle avait néanmoins réussi à réveiller une lueur d'intérêt dans leur regard morne. Bingo ! De l'or. Ils étaient intéressés par l'or. Elle ne comprenait pas trop pourquoi vu l'avancée du monde mais peu importait ! Elle tenta de reprendre un peu son souffle pour l'effet dramatique et se releva dignement.

Gagner du temps...

Joshua n'était toujours pas revenu à lui. Il fallait qu'elle gagne du temps. Sinon ils risquaient fort d'être séparés et... De ne jamais plus se revoir. Cela n'était pas envisageable pour elle. Sans trop savoir pourquoi... Ils se connaissaient peu au final. Mais les situations extrêmes nouent plus vite. Les relations sont sans doute plus intenses quand le danger est partout. Tout est plus intense en vérité... Tout en marchant, Amandine se décida.

Ils arrivèrent enfin devant leur chef visiblement, vu le respect qu'ils leur témoignaient tous. Pourtant, le bonhomme avait plutôt l'air ridicule. Certes imposant, mais le crane dégarni et vêtu d'une espèce de cape royale en fausse fourrure. C'était tellement kitsh et cliché qu'elle ne put réprimer un sourire moqueur. Celui-ci releva un regard interrogateur sur les jeunes gens et elle prit la parole sans attendre que ses sbires expliquent.

- Je sais où trouver de l'or. Et ça semble vous intéresser. Mais, attention, mon prix est non négociable. La liberté pour nous deux. Et il faudra des véhicules pour s'y rendre. Bon pour vous ?

Il y eu un long silence. Très long. Elle hésita à plusieurs reprises à poursuivre, dire quelque chose. N'importe quoi... Elle se prit, à chaque fois, et ne dit pas un mot. D'impatience, elle commençait à trémousser sur place. Pourquoi personne ne disait rien ? C'était inconfortable. Et bizarre... Finalement, le chef hocha lentement la tête et son sbire Ier - celui juste à sa droite - enchaîna quelques ordres aux autres. Bientôt, cinq d'entre eux furent sur des petits bolides style quad et on lui en présenta un. Joshua était déposé comme un sac à patate à l'arrière de l'un des leurs. On lui expliqua rapidement que, si elle déconnait, il y passait. Quel con d'être inconscient comme ça ! COmme s'il était l'heure de dormir, franchement ! Il n'y avais plus de temps pour dormir depuis que tout ça avait commencé...

Elle enjamba son propre véhicule et le démarra. Tous firent alors crisser leur moteur et ils partirent tous, enfumant l'usine derrière eux. Très rapidement, l'escouade s'organisa : deux devant elle, deux derrière et celui portant Joshua un peu plus loin derrière encore. Où allait-elle bien pouvoir les emmener...?
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Mar 21 Oct 2014 - 19:15

La formation des véhicules n’avait rien d’hasardeuse, c’était le chef lui-même qui l’avait imaginé pour gérer les otages, ce qui leur avait permis d’éviter bien des problèmes lors de leurs vadrouilles. Il faut dire qu'ils en avaient de l'expérience avec les gens faibles et seuls comme ça, ce qui était drôle c'est que cela finissait presque toujours soit dans un bain de sang, pas celui de l'équipe, croyez-moi, soit dans d'autres activités plus distrayantes pour les hommes qu'ils étaient.
Ils quittèrent ainsi l’usine, la fille les guidant tant qu’elle pouvait. Le chef l’observait quand elle donnait les indications, sûre d’elle et relativement calme étant donné les circonstances. Soit elle disait la vérité, soit elle était une très bonne menteuse, ce qui était tout aussi possible. Le véhicule dans lequel ils se trouvaient était le plus luxueux et le mieux équipé en termes de protections et d’armes, après tout le bolide du chef se devait bien d’être le meilleur, non ? Tandis qu’un de ses sous-fifre les guidait sous les indications de la petite – il n’allait pas se salir les mains à conduire quand-même – il avait fini par regarder par la fenêtre d’un air pensif, en jetant des coups d’œil à la fille de temps en temps.

Cela faisait déjà un bon bout de temps qu’ils roulaient ainsi entre les ruines de l’ancienne civilisation, 30 ou 40 minutes à en croire leur montre et ça n’avait pas l’air de se terminer. Après avoir perdu patience, l’un des gardes pris la gamine par les cheveux et lui demanda à quoi elle jouait, le leader les regardait d’un air neutre mais intéressé, presque entendu. Presque.
La voiture s’arrêta au milieu de ce qu’on aurait pu appeler route des décennies plus tôt et le garde traîna son invitée en dehors du véhicule pour avoir une petite discussion honnête entre gens sérieux. Les yeux du chef commençaient à pétiller et on pouvait clairement voir un air entendu dans son regard.

Que ce soit une chasse au trésor ou une chasse à l’homme, cela leur était bien égal. Ils allaient s’amuser avec ces deux jeunes.
Pendant ce temps-là, Joshua commençait peu à peu à reprendre connaissance dans un véhicule sale et pauvrement équipé, sa tête lui faisait mal mais c'était surtout son épaule qui lui faisait le plus souffrir.
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   Mer 12 Nov 2014 - 8:04

De l’or… Mais putain l’or n’existait plus depuis des temps oubliés ! C’était pure folie que d’avoir balancé ça. Au bout d’une bonne demi-heure, cet idiot n’était toujours pas réveillé. Voilà qui commençait à être inquiétait. Il faisait un coma ou quoi ? Ce n’était pas franchement le moment idéal ! Même carrément mal choisi. Rah, ça lui apprendra à se faire des amis. A vouloir leur sauver la peau. Elle allait juste y laisser la sienne. Et celle de son ami. S’il n’était pas déjà mort tient...

Alors qu’elle ne savait plus où les mener pour continuer à gagner du temps, le type à côté de lui la saisit par les cheveux. L’obligeant à se baisser, il commença à lui crier dessus, demandant des explications, l’insultant gratuitement au passage. Après quoi il la tira hors de la voiture et l’éloigna quelques peu. Qu’est-ce que… Allait-on la tuer ? Ca n’avait aucun sens. Elle était une ressource. La tuer ne leur apporterait rien. Au contraire… A quoi devait-elle s’attendre… Elle tenta de lui faire lâcher prise mais il la tenait fermement.

Un regard circulaire lui apprit qu’elle avait peut-être une chance de s’enfuir. Mais alors que faire de son ami ? … Mieux valait être déloyal que mort. Il n’y avait que les œuvres de fiction pour prétendre le contraire. L’homme finit par la jeter au sol. Toute sa petite tribu les regardait, l’air intéressé. Pas l’air de bouger, de désapprouver. Leur chef restait impassible. Rassurant tient… Elle leva les yeux sur le gorille qui était au-dessus d’elle. Celui-ci venait de sortir un poignard. La plaçant nonchalamment sous sa gorge, il l’obligea à s’écraser au sol.  

- Maintenant tu nous dis où est ton petit trésor ou c’en est fini pour toi.

Il la fixait, droit dans les yeux. Il n’avait pas franchement l’air de déconner. Et elle n’avait pas envie de tester ses dires. C’était assez convaincant, ça lui suffisait. Il ajouta l’air cruel :

- Fini… Ou pire.

Elle eut un hoquet de terreur. Ce qui n’eut pour effet que de faire rentrer un peu la lame dans sa peau. Elle la sentait. Froide. Implacable. Parfaitement aiguisée… Que lui restait-il à espérer… Elle n’avait pas d’or à leur offrir. Qu’avait-elle à offrir…

- Je… J’ai menti.

Son regard devint fou. La lame prit de l’élan…

- Mais ! Mais je connais un campement de réfugiés. Pour en avoir fait partie quelques temps… Et ils ont des vivres, de l’eau, peut-être même encore de l’essence !

Ce qui était vrai. Or l’essence était sans doute ce qui restait de plus précieux pour qui avait un véhicule motorisé. Ce qui déjà n’était pas donné à tout le monde… Toutefois. Les trahir alors qu’il l’avait sauvée ? Valait-il mieux la mort de dizaines de famille plutôt que la sienne ? Cela valait-il vraiment le coup… ? A quoi tenait sa vie ? Pourquoi tant vouloir la poursuivre. L’image de son ami lui revint et elle se convint que c’était pour lui qu’elle avait fait cela. Comme si c’était crédible… L’homme demeurait cependant insatisfait. Il voulait savoir où.

- C’est au cœur de la forêt, là-bas. On en a pour 20 minutes à peine. Mais il faut y aller à pieds.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Sur scène [pv Nathanael]   

 

Sur scène [pv Nathanael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nathanael
» Répétition et Mise en scène - Morgan Ciallmhar (Rp)
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Cavalia
» 2x07 : "Servir ou mourir"

L'Eléonor ::  :: Flood corporation :: RP Troll