Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]

Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]   Jeu 16 Oct 2014 - 15:12

Suite de: http://eleonor.forumactif.org/t263-let-s-dance-pv-nath


Primo? Voilà qui sonnait très bien, il aimait vraiment, il faut dire que certains passagers lui avaient donné d'autres noms moins flatteurs et celui-ci était parfait. Ils sortirent de la salle de réveil en laissant les autres nouveaux venus fraîchement réveillés et perdus sans vraiment de remords, au moins pour "Primo". Sans vraiment parler, les 2 acolytes avaient traversé tout d'abord le couloir à l'entrée de la salle de réveil. C'était à cette même entrée qu'il avait vu son propre "guide" mourir écrasé par une météorite, c'était tellement difficile à imaginer maintenant que le vaisseau avait été réparé, souvenirs si lointain...
Ils étaient ensuite passé devant une grande fenêtre vitrée où la jeune femme avait pu se rendre compte par ses propres yeux qu'ils étaient bien dans l'espace. Nathanael pris lui-même quelques instants pour observer la scène qui se dressait devant lui, il posa même sa main sur la paroi froide de la vitre, tout semblait si irréel depuis qu'il s'était réveillé, comme un long rêve...

Ils avaient ainsi continué de marcher dans les dédales que formaient les couloirs tout en suivant le trait de couleur dont il avait expliqué le système à sa chère amie, pour arriver enfin dans les appartements du vaisseau. L'orientation catastrophique de Corbat n'aidant pas, avec ou sans traits de couleurs, ils s'étaient perdus 1 ou 2 fois... Bon peut-être bien 3 mais ils avaient réussi à trouver la porte tant attendue. Il avait entendu qu'il s'agissait de grands appartements personnels de luxe, il avait de toute évidence été bien leurré par ses traîtres de compagnons, les quartiers de l'équipage étaient simplement une suite de petits chambres: lit, bureau, chaise, armoire, le plus vital en sorte. Il y avait même des hublots pour leur signaler que oui, ils étaient toujours dans l'espace. Tendre attention.

Le casier le long du mur était bien là, on ne lui avait pas menti à son sujet... Il devait y avoir des vêtements dedans, sans aucun doute! Ils avaient pris le soin d'ouvrir une chambre inoccupée, il ne pouvait pas en être autrement.
Hésitant à toucher le mécanisme servant à ouvrir le casier comme on hésite à ouvrir des cadeaux à Noël, le jeune homme, en réalité pas si jeune que ça eut la lumineuse idée de laisser cet honneur à la personne qu'il venait tout juste de rencontrer.

- Allez-y, je vous laisse ouvrir le casier, vous devrez trouver des vêtements pour nous deux normalement. dit-il en souriant.

La vérité est qu'il avait peur de ne trouver aucun vêtements dans le casier et de s'être totalement trompé d'endroit.

[HRP]J'ai demandé à Erwin de lancer un jet pour la découverte de ce qu'il y a dans le casier, je t'envoie en MP la réponse dès que je l'ai[/HRP]
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Lazarev [HV-258]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]   Ven 24 Oct 2014 - 15:15



« Aventure spatiale »

Le flair mon ami, le flair.


Il y a bel et bien l'espace, derrière ces plusieurs mètres supposés de métal. Rassurant et terrifiant, cet espace. Signe de protection et d'espoir, symbole de prison et d'infinité. Je bloque quelques secondes sur le noir profond. Je me sens si petite, face à cette grande vitre. Comme si je n'étais rien. Après tout, c'est peut-être le cas? Je n'en sais rien. Je ne peux pas me poser la question, c'est trop difficile. Je dois me concentrer, rassembler, analyser, conclure, et trouver un objectif. Pour continuer d'avance sans me poser la moindre question dérivante. Pas besoin, je me ralentirai, et je ne dois pas ralentir. Je secoue la tête, revenant à la réalité. Nous continuons notre chemin. Long chemin. Bien trop long chemin. Je crois qu'il se perd, qu'on se perd tous les deux. Je pousse quelque soupires pendant le trajet, mes jambes sont lourdes et ont du mal à me porter. Je me retiens parfois au mur afin de ne pas m'écraser au sol et je refuse toute aide. Primo m'a déjà aidé une fois, je n'ai aucune raison de lui demander cela encore une fois. Je continue donc, fièrement, le menton levé, droite comme un i dès que je le peux. Je ne peux m'en empêcher. Je ne me demande pas pourquoi, ce serait une erreur. Quoiqu'il en soit, même avec des lumières, il a réussi à se perdre. J'aurais pu prendre les devants, mais j'aurais été bien insolente de prétendre connaitre le chemin alors que ce n'est pas le cas. Il est un peu mon supérieur, je ne désobéirai pas à cela.

Nous entrons finalement au bon endroit. Meublé aussi pauvrement qu'attendu, toutes les cabines étaient identiques, pauvres, moches pour le dire franchement. Néanmoins elles étaient pratiques et elles me convenaient. J'espérais retrouver mon chemin pour pouvoir  y dormir, au moins. Ce serait déjà un bon début. Cependant, l'heure n'est pas à trouver son chemin mais à trouver ses affaires. Je constate qu'aucune chambre ne porte de nom, et j'en viens à douter que les casiers contiennent des affaires, ou en contiennent encore. En quelle position suis-je arrivée? Centième? Troisième? Que je stoppe ces foutues questions! Elles doivent cesser. Je ferme les poings pour me contrôler. Tout va bien, tout va parfaitement bien. Je jette un œil à Primo ainsi nommé pour voir où il en est. Il m'a regardé aussi, j'espère qu'il n'a pas vraiment vu ma réaction quelque peu étrange. Je garde mon air neutre et légèrement froid habituel, comme si il s'agissait de mon expression normale, d'ailleurs je crois qu'il s'agit bien, de mon expression normale. Il se trouvait près d'un casier. Un grand casier, long et spécieux. Peut-être notre délivrance à tous les deux, mais moi en premier, de préférence. Il s'agissait de mon objectif après tout. Celui du moment, je ne devais penser qu'à ça et le réussir le plus vite possible. Je m'approche aussi, j'effleure le casier.

« Allez-y, je vous laisse ouvrir le casier, vous devrez trouver des vêtements pour nous deux normalement. »
Il me sourit, je lui rends un mince sourire à peine visible mais également un signe de tête respectueux. Autant le remercier correctement. Je l'ouvre sans plus attendre, à peine le "Merci" eût franchis la frontière de mes lèvres. Celles-ci s'étirent enfin, pour un vrai sourire. Des vêtements, des piles de vêtements bien pliées et à priori assez nombreuses pour deux. Je regarde autour. Deux lits, pas étonnant.

« Bingo. »
Je plonge la main dans le casier avec satisfaction. Quelques recherches m'amènent à choisir un jeans féminin et un débardeur rayé dans les nuances de gris. Une légère hésitation m'incite à prendre le gilet sans manche large. Je me laisse tenter. Il est trop grand pour moi, je crois. Mais je fais avec, comme pour le débardeur. Il y a des chaussures, simples baskets, même pas faites pour la course, noires. Je ne crache pas dessus. Et je m'habille, sans regarder Primo, sans lui demander de se tourner. J'enfile les sous-vêtements de rechange qu'il y avait à disposition, en fourre d'autres dans une chemise inutilisée que je referme pour en faire un baluchon. J'ai pris la peine de me mettre de dos quand même, par réflexe, pour tout enfiler. Je ne suis pas tout à fait dévergondée non plus. Mais je n'éprouve aucune gêner à faire cela. Je ne me pose pas plus de questions, c'est normal, de toute façon. Pourquoi faudrait-il avoir peur, je ne sais pas, il doit penser pareil.

« Et voilà. C'est parfait.   »
Je me retourne une fois bien habillée, un léger sourire aux lèvres, cette fois-ci. Mon objectif est accompli. Maintenant, j'ai une sensation de chaleur en moi. J'aime cette sensation. Je ressens le besoin de me trouver un nouvel objectif, aussi. Plus tard. Plus tard. Je m'approche du casier pour le refermer, mais quelque chose attire mon regard. Une console? Qu'est-ce qu'elle fait là?

« Primo, venez voir, c'est étrange. »
J'observe. Quelque chose manque. Il y a un endroit rectangulaire. Ça me dit quelque chose. Un scanner? Je ne sais pas. J'avance la main. Mon instinct me dicte quelque chose... Soudain, j'appuie mon pouce dessus. Je m'attends à ce que quelque chose se passe. Mais quoi? Je me sens bizarre, d'avoir ce genre d'automatisme..
Codage by TAC

_________________

CornflowerBlue
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Corbat [CO-807]
avatar


Votre personnage
Âge: 35 ans
Langue maternelle: Suédois
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais

MessageSujet: Re: Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]   Jeu 20 Nov 2014 - 19:24

A sa plus grande satisfaction, le casier n’était pas vide, il y avait biens quelques fringues à porter, voilà qui était une bonne nouvelle. Déjà la jeune fille commençait à changer de tenue, embarassé, Corbat se retourna et attendit qu’elle lui donne un quelconque signal lui montrant qu’elle avait terminé. Il resta ainsi un temps indéterminé à écouter les bruits de vêtements qui se froissent et qui s’enfilent, l’air vraiment fasciné par le mur en face du casier. Il faut dire qu’il était beau ce mur, très lisse, très travaillé et surtout une telle… Dès qu’HV-285 (ou 258 ? 256 ? Il ne sait déjà plus) se met à parler en disant qu’elle a terminé, Nathanael se retourne et délaisse le mur en face de lui. Ce mur était d’un ennui. Tous les murs d’ailleurs, non ?  Qui voudrait en fixer un de manière volontaire et appuyée? Hum…

Bonne nouvelle, elle est habillée, bonne nouvelle encore, il reste amplement des vêtements pour lui. La jeune fille lui montra ensuite une sorte de boîtier qui lui dit quelque chose, si seulement il pouvait se rappeler… Elle appuie son pouce dessus, soudain une porte coulissante cachée s’ouvre. Toujours en tenue des plus sommaires, les vêtements ne l’importent plus. C’est comme une chasse aux trésors où 2 enfants découvrent une vieille boîte en métal enterrée dans le jardin, sauf qu’au lieu de contenir les souvenirs d’autres personnes, la boîte contiendrais leurs souvenirs.
Il veut savoir ce qui vient tout juste de s’ouvrir, c’était le matricule de la femme qui venait de s’afficher sur l’écran, non ? Il regarde à l’intérieur du nouvel espace, des babioles. Une arme, une plaque, une tablette et d’autres objets divers. Soudain cette pensée le frappe comme une balle : c’est la première fois qu’il voit des objets un tant soit peu personnel sur ce vaisseau. Le boîtier a-t-il ouvert le casier personnel de la jeune fille. Il saisit un bracelet abîmé qui prône au fond du compartiment, le touche, l’observe. Cela ne lui dit rien du tout à lui, pourtant il aimerait tellement se rappeler de quelque chose…

Il se tourne brusquement vers la jeune fille, un peu excité, un peu effrayé, perdu. Il la regarde, regarde le bracelet, retourne sur les yeux bleus clairs de son équipière et réitère plusieurs fois l’opération. Son esprit est tellement confus et il peine à articuler quelque chose.

- C’est à toi ?
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Lazarev [HV-258]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]   Sam 22 Nov 2014 - 16:52



« Aventure spatiale »

Lazarev Diana


Je vois mon matricule sur le boitier, apparu comme par magie. Je plisse les yeux. Qu'est-ce que ça peut bien signifier, ça? Je me le demande, un peu, beaucoup, passionnément. Heureusement, un mécanisme répond à ma question. Je reprends ma main en refermant les doigts lentement alors qu'un passage s'ouvre. La stupeur m'envahit, tout comme Primo qui n'a pas l'air d'en savoir plus de moi. Une pièce se révèle, une petite pièce. Je bloque quelques secondes. Des choses, tellement de choses. Des choses qui me paraissent... familières. Étrangement. Je secoue la tête. Est-ce possible? J'avance finalement et entre dans la pièce, Primo m'a précédé. Il a quelque chose en main, mais je ne m'attarde pas. Quelque chose attire mon attention, une chose brillante. Je la saisis. On dirait une plaque. Je l'examine. Je l'ouvre. Soudain, j'ouvre grands les yeux.
« Diana Lazarev»
C'est écrit juste là. La, à côté d'une photo. Une demoiselle rousse. Rousse? Je l'examine. Impossible. Serait-ce... Moi? Je bloque encore une fois. Cette personne, c'est bien moi; j'en suis sure. Je tremble un peu. Rien, rien ne me revient. Comme si cette découverte ne disait rien à mon cerveau. Je me mords la lèvre inférieure. Ça ne veut pas ! Ça ne veut pas !

Non, stop, je dois me calmer. J'inspire, j'expire. J'ai découvert quelque chose. Je dois garder la tête froide avant tout. Je range la plaque dans ma poche. Elle m'appartient comme doit m'appartenir tout le contenu de cette salle. Je regarde mes mains, sans grand raison.

« C'est à toi? »
Je relève la tête. Primo tient un bijoux entre ses doigts. Un bracelet rouillé. Il me dit vaguement quelque chose, mais je ne peux, évidemment, pas retomber dessus. Je m'approche en opinant du chef.

« Comme tout ce qu'il y a ici, je crois. »
Je récupère le bracelet. Il m'est réellement familier, c'est dingue et frustrant. Je décide de l'attacher à mon poignet pour ne pas risquer de le perdre. Étape suivante; le reste. Je tourne les talons et balaie la salle du regard. Un objet attire directement mon attention; une arme. Mon cerveau l'identifie clairement. Une arme de poing. Je m'en approche pour l'analyser. Des anciens mécanismes refont surface. J'ai l'impression de l'avoir toujours eue en mains. Je suis quand même très minutieusement, et je fais fort attention, on ne sait jamais, qu'un coup parte. En tout cas, elle est à moi. C'est rassurant, c'est un atout, c'est à moi. Un rapide coup d'oeil en plus me permet de repérer l'étui qui va avec. Je m'en empare et m'équipe sans plus attendre

« J'imagine que tu n'en vois pas d'inconvéniant... Je crois que tout ce qui est ici est à moi, au vu de la plaque... »
Je lui montre, avec le nom, la photo. Je m'octroie même un sourire. Ok, je suis peut-être un peu heureuse. Normal après tout! Je ne suis plus deux lettres et une suite de chiffre. J'inspire, l'air fière de moi, triomphante.

« Au fait. Je suis Diana Lazarev. »
Mon sourire s'évapore encore assez vite au fur et à mesure que je reviens à mon monotone attitude. Je range la plaque, et m'intéresse aux autres objets, des recharges, une tablette, un drôle d'engin qui me parait tout aussi familier.

« Qu'est-ce que c'est que tout ça... »
Faut se le demander, quand même.
Codage by TAC

_________________

CornflowerBlue
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]   

 

Aventure spatiale [Partie 2, PV Diana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle partie de Donjon & Dragons 3.5
» A l'aventure compagnon je suis partie vers l'horizon ~
» Partons à l'aventure !
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1

L'Eléonor ::  :: Quartiers de l'équipage