A la découverte du vaisseau

John Jonnesson [BT-442]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Français
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais, LSI

MessageSujet: A la découverte du vaisseau   Lun 1 Sep 2014 - 20:57

ID, NX et moi-même avions franchi l'ascenseur et étions montés d'un étage. L'ascenseur s'ouvrit sur un long couloir, remplie de portes fermées. J'avançais rapidement, comme légèrement angoissé, j'espérais trouver quelqu'un qui pourrait nous expliquer, quelqu'un qui savait qui nous étions et où nous étions. Le silence qui régnait me rappelait sans cesse le seul son que je pouvais émettre : le silence, complet et total. Je m'assurais que les deux autres me suivaient en revenant régulièrement sur mes pas.

Soudain une des portes s'ouvrit pour laisser place à un magnifique salon, toujours plongé dans ce silence affreux. Pourtant, dans cette salle tout semblait avoir été placé pour nous détendre : un écran holo, une bibliothèque remplie d'e-book, une magnifique table de billard mais surtout il était là. Sa vue m'arracha un pincement au cœur, il était magnifique. Un subtil costume noir, faisant ressortir le léger drap rouge recouvrant son corps. Une silhouette fine et sculptée avec précision. Ses nombreuses cordes, visibles à l'intérieur de son corps racé, étaient parfaitement tendues. Je laissais mes doigts parcourir doucement ses touches. Elles étaient parfaitement douces, comme crées à partir des nuages.

Mon corps se mit d'un coup, à bouger tout seul. Comme attiré par cet instrument. Mes doigts se posèrent sur les touches et lentement, je me mis à jouer. Un air qui semblait venir du fond de mon cœur, un air triste. Les larmes me montèrent aux yeux au fur à mesure, mais toujours ce silence m'enserrait la gorge. Mais qui étais-je grand dieu ? QUI ? Pourquoi étais-je là ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Musique

Une fois la musique finie, je reposais mes mains sur le haut du piano, complètement perdu, triste et vide. Toutes ces questions sans réponses ou plutôt avec le néant comme réponse. Je n'en pouvais plus, j'étais fatigué, Pourquoi ? Pourquoi ? Pitié seulement un signe pitié, donne-moi s'en un !

_________________



Merci à Innokentiy Dazvsemir pour cette signature et ce vava et à Arina V. Venteleïev pour l'inspiration pour la phrase de la signature ^^

Avatar et Signa par Aetyhs Affilion

Les écrits de mon persos sont  reportés en #990000
Voir le profil de l'utilisateur
Arina V. Venteleïev [NX-995]
avatar


Votre personnage
Âge: 22
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais, Morse

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Mar 2 Sep 2014 - 13:46

Arina était sortie de cette salle étrange, et suivait BT  à l'aide d'ID, qu'elle remercia sans cesse.
Ils étaient tous montés dans un drôle d'engin qui semblait monter. Et là, une fois sortis, BT se mit à marcher vite, voir courrir dans tous les sens, cherchant à ouvrir toutes les portes, pour trouver une issue à ces interminables couloirs blancs et éclairés. Il fit des allés retour pour s'assurer que les deux autres individus le suivaient. Arina elle, peu à peu réussit à marcher seule malgré son intense douleur crânienne. La faim, la soif, la douleur, la fatigue, l'oubli, le stress... Tout ça épuisait Arina, et sans doute ses amis.
Quelques instants plus tard, BT revint assez rapidement et nous fit entrer dans une salle fort confortable. Un décor assez avangardiste, des hologrammes, des ordinateurs, des jeux de réalité augmentée, une table de billard holographique et un piano, mais pas un clavier virtuel, il s'agissait d'un authentique piano, comme dans les documents sur l'histoire. Celui-ci paraîssait assez étrange par rapport aux autres installation.
Arina s'allonga sur un sofa, la douleur la paralysait.
Soudain, elle entendit un son. Un son qui lui paraissait familier.
Quelqu'un jouait du piano. La mélodie était belle, douce, quoiqu'un peu triste.

Arina leva la tête, et vit BT jouer de ce vieux piano. Comme sa mélodie, l'homme muait paraîssait triste. Malgré tout, elle savait qu'il sexprimait par ce biais pour manifester son sentimenr envers la situation qui se posait.
Arina, elle, resta allongée, ferma les yeux et se laissa emporter par la musique le sourire aux lèvres. Ce fut bien plus agréable que les coulissement de portes, les "accès refusé" et les bruits de pas.
Elle en oublia même sa douleur. Enfin un instant de répot par rapport à celle-ci.
Puis, il s'arrêta de jouer.
Arina elle, releva la tête et trouva une tête drôlement triste et pessimiste.
Mais malgré tout, la douleur de notre chère Arina avait complètement disparue.
Elle en remercia BT qu'elle trouva très fatigué :


"-Tu joues drôlement bien du piano toi ! Tu m'as l'air fatigué, reposes toi donc. Et merci pour ce petit moment de répit, je vais beaucoup mieux grâce a vous deux, merci! Allez, il faut qu'on aille chercher de l'eau et de quoi manger !"

Elle se leva, en pleine forme et inspecta la salle. Elle y trouva des robots distributeurs de boissons en tout genre et de barres chocolatés. Mais elle ne su comment les utiliser.

_________________

Spoiler:
 

Even the sky ain't the limit.
Voir le profil de l'utilisateur
Innokentiy Dazvsemir [ID - 862]
avatar


Votre personnage
Âge: 27ans.
Langue maternelle: Russe.
Langue(s) apprise(s):

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Mer 10 Sep 2014 - 16:19


Rage Against the Machine.


Okay, on était monté dans un ascenseur à trois, lui, moi et la fille qui avait mal à la tête. Je soutenais cette dernière de mon mieux, même si, je dois l'avouer, elle faisait malheureusement son poids. Enfin, l'essentiel est qu'on avançait entre les deux pans métalliques des couloirs gris bleutés, et que l'on découvrait avec frustration des dizaines de portes fermées. Sérieusement, je me sentais vraiment coincé, dans cet endroit métallique. Chaque croix rouges qui s'affichait quand on touchait une porte me rendait grognon, voir agressif. Heureusement que je portais NX, sinon, j'aurais sans doute envoyé un coup de pied dans les entrées toujours fermées. Devant moi, je voyais le dos de BT, qui était sans doute celui qui s'agaçait le plus, vu que c'était lui qui testait toutes les portes devant nous. Il devait sans doute mal le prendre, de voir toutes les issues rester muette devant lui.  

Plus l'on avançait, et plus la tension qui régnait sur le groupe se faisait sentir. Sérieusement, vous imaginez ce qui se passe dans la tête de trois personnes qui se tapent plusieurs heures de marche, pour simplement ne rien trouver ? C'est horrible. Nixe avait fini par me lâcher pour marcher en solo, mais je continuais de la suivre d'assez près, pour ne pas qu'elle s'éclate la tête sur le sol métallique. C'est vrai, je pensais un peu aux autres, même si j'avais encore quelques difficultés à m'habituer à eux. Au moins, il ne me fixait pas en permanence, c'était un bon point. Et puis, ils étaient plutôt sympathiques… Et surtout, on était dans la même galère. Je vis BT revenir vers nous pour la énième fois, avant de nous faire des signes avec ses mains. Mon visage s'illumina lorsque je compris à son sourire qu'il affichait fièrement, qu'il avait trouvé une salle ouverte. Nixe et moi-même nous nous empressions de nous diriger vers la pièce qu'il avait découverte.

Déjà, cette salle n'avait rien à voir avec les longs couloirs bleutés. On voyait à son aménagement qu'elle était conçue pour le confort et la détente. Des hologrammes de hautes qualités pour décorer les murs d'image sensé mettre à l'aise les individus présents, la bibliothèque remplie d'e-book aux titres colorés, en une sorte d'invitation à l'évasion, la table de billard… Tout ceci aurait pu me séduire, si la situation n'avait pas été aussi agaçante. Et bah oui, je n'avais pas envie de profiter de tout les bienfaits de la pièce, surtout quand j'avais faim et soif comme ça. De dépit, j'envoyai les e-books par terre pendant que Nixe se laissait tomber sur le sofa, avant de donner un coup de pied dedans, les envoyant voler au travers de la pièce. Certains des ouvrages tombèrent sur l'écran, ce qui les détruisit sur le coup. Je vis trois ou quatre couvertures s'éteindre définitivement en clignotant, laissant le vide à la place des noms que je n'arrivais pas à lire. Je n'avais pas envie de m'évader dans un monde imaginaire, quand la réalité m'enfermait dans un bâtiment que je ne comprenais pas. Personne ne vint m'arrêter tandis que je m'acharnais sur les écrans des appareils, tout à ma rage destructrice. Je frappai sans relâche sur les livres, les bourrant de coup de pied, et en ramassant certains pour les fracasser violemment au sol. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, car l'enfermement n'excusait pas tout. Néanmoins, tout foutre en l'air comme je faisais semblait m'aider à me sentir mieux. Je ne savais pas si les autres me regardaient, même, je m'en moquais. Le seul moyen que j'avais pour me sentir bien, c'était d'attaquer les pauvres cahiers pleins de rêve qui se trouvait au sol. Je me livrai à un spectacle bien pitoyable.

Soudain, une note déchira le silence. Je me tournai, les yeux écarquillés et un peu halluciné, vers la personne qui venait de poser ses doigts sur le clavier. J'avais encore un e-book à l'écran facturé en main, et il chuta au sol quand je vis Beauté jouer du piano à queue, face à ce corps noir et luisant, d'une beauté bien singulière. Les hanches large par rapport à la tête, le ventre ouvert sur des cordes tirés, les pieds posés sur une moquette rouge, c'est sur les touches d'un blanc nacré que jouait notre ami muet une bien triste mélodie.. J’eus un sentiment de déjà vu et de nostalgie qui me sauta au visage comme une bête, et je ne pus retenir mes larmes. Seul au milieu du massacre de livre numérique, en blouse, j'écoutai la voix de BT qui nous chantait sa tristesse intérieure. J'avais envie de le prendre dans mes bras pour lui dire de ne pas s'inquiéter, de lui susurrer que tout irait bien, qu'il y avait un avenir, alors que je ne croyais moi-même pas à de si creuse parole. J'avais mal. Au centre du ventre, au niveau du cœur, mal à en pleurer. L'eau iodée qui sortait de mes yeux s'écrasa au sol en de fine gouttelette, tandis que la mélodie me transperçait le cœur comme un impitoyable poignard.

Dernière note qui se perdit dans le silence. J'avalai ma salive, me rendant compte que je n'avais pas bougé depuis près de quatre minutes. Ce mec venait de me retourner les tripes, et faisait une tête de chien battu. J'avais des sentiments contradictoires. En moi, une sorte d'envie de frapper le pauvre BT, et l'envie de le serrer dans mes bras. J'avais dans les tripes une sensation de déjà vu désagréable à souhait. C'était de ça faute en un sens. J'hésitais sur la conduite à suivre, et sans les paroles de NX, j'aurais sans doute été le chopper par le col.

"-Tu joues drôlement bien du piano toi ! Tu m'as l'air fatigué, reposes toi donc. Et merci pour ce petit moment de répit, je vais beaucoup mieux grâce a vous deux, merci ! Allez, il faut qu'on aille chercher de l'eau et de quoi manger !"

Elle avait raison. Ma conduite et mes sentiments me paraissaient soudain puéril. Toutefois, je ne pus m'empêcher de me rendre près de BT et de lui taper l'épaule avec un air fermé, avant de lâcher d'un air sombre.

« Je suis sûr que je te connais…. »

Puis, je me tournai vers la fille, et je pris vis qu'elle me regarda. Agacé et emplie de sentiment contraire, je me mis à tourner comme un lion en cage, en espérant qu'elle me lâche des yeux. J'avais la sensation d'être un minable, avec ma réaction de rage de tout à l'heure. J'avais envie de disparaître, de partir en courant. Enfin, vu que j'étais coincé là, je préférai essayer de détourner l'attention des deux autres, avec une question simple et pleine de sens :

« Vous pensez qu'il y a de la nourriture, ici ? »



_________________




"Qu'est-c'tu r'gardes ?"
Voir le profil de l'utilisateur
John Jonnesson [BT-442]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Français
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais, LSI

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Mar 16 Sep 2014 - 22:15

Je venais d'arrêter de jouer quand NX me remercia pour mon morceau et remercia aussi ID qui lui avait permis de se reposer. Elle me conseilla aussi de me reposer. Du repos... Oui, sûrement la chose dont j'avais le plus besoin à présent. Je m'apprêtais à le faire quand ID s'approcha de moi et me chuchota à l'oreille :

« Je suis sûr que je te connais... »

Quoi ? Il me connaît ? Mais où ? Comment ? Qui est-il ? Pourquoi je ne me souviens pas de lui ? Merde, mais pourquoi moi, je ne me souviens pas de lui ? J'en peux plus. Assez de questions, elles me fatiguent encore plus que la marche que nous avions faite pour atteindre la salle. Je regardais mes deux compagnons, lorsque qu'ID demanda s'il y avait de al nourriture. J'allais répondre d'un geste signifiant que je n'en avais aucune idée lorsque j'aperçus le robot distributeur derrière NX. Mais même en sachant cela, comment le faire fonctionner ? Puis mon œil fut attiré vers les E-book au sol. Tous étaient détruits, ou en miette. En miette... ID, grâce à toi, je viens d'avoir une idée. Je récupère un livre holographique qui a échappé au carnage, m'approche et frappe avec mon arme improvisée. Après deux, trois coups, la vitre se fissure et je termine le tout au poing.

Ça y est. Le trésor est à nous, le robot fit encore de nombreux bruits étranges avant de s'arrêter complètement et de déverser les barres chocolatées et les boissons. J'en ramassais deux exemplaires de chaque et tendis un duo pour chacun de mes collègues. Libre à eux d'accepter ou non. Puis évitant les morceaux de verre qui sont sur le sol, j'en reperais un suffisamment grand pour que je puisse y laisser un mot. Je soufflais dessus puis écrit toujours en Russe :

-Avez-vous des souvenirs ? Des sensations ? ID, tu dis me connaitre ? Mais d'où ? Quand ? Pourquoi ?

Je récuperais un deuxième morceau au sol pour leur laisser le temps de lire et de répondre pour y ajouter :

-Et si nous nous reposions ici encore un moment ? Après tout il y a de la nourriture et de quoi passer le temps, enfin si ID accepte d'arrêter de tout détruire évidement.

J'y ajoutais un visage souriant pour faire savoir à l'homme présent que je me moquais gentiment de lui et que je ne voulais pas être blessant. J'espérais qu'il n'allait pas le prendre mal, et qu'il serait plutôt amusé. Enfin bon, tout ce que je voulais faire dès à présent, c'était aller sur le canapé et dormir pour une période indéterminée.

HRP:
 

_________________



Merci à Innokentiy Dazvsemir pour cette signature et ce vava et à Arina V. Venteleïev pour l'inspiration pour la phrase de la signature ^^

Avatar et Signa par Aetyhs Affilion

Les écrits de mon persos sont  reportés en #990000
Voir le profil de l'utilisateur
Arina V. Venteleïev [NX-995]
avatar


Votre personnage
Âge: 22
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais, Morse

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Mer 17 Sep 2014 - 11:28

Arina s'était reculée par rapport au distributeur et commençait à réfléchir à comment extraire la nourriture de cette vitrine qui paraissait assez épaisse.
Elle se creusait la tête, encore et encore... Mais elle ne trouvait rien.
Tout était flou, elle n'arrivait même plus à penser correctement.
Elle se remit après quelques minutes à explorer la salle qui était assez grande, dans le but de trouver une idée.
Elle inspecta tout, les murs, le sol, les meubles... Mais soudain, elle vit une inscription en haut à droite d'un mur.
Cette inscription était discrète sur le bleu métallisé du mur, elle était blanche.
Arina clipsa les yeux pour pouvoir la lire.
"Nimrod"
Elle prit du temps avant de se tenir la tête à deux mains en gémissant. Elle vit une image, qui lui donna une grosse douleur à la tête un court instant.
Celle d'une enseigne lumineuse, sur une tour en feu.
Cela n'avait pas de sens, elle ne se rappelait de rien... Une tour n'avait pas de sens. Elle vit ensuite une image de quatre personnes, mais elle n'eut le temps de suffisamment les voir pour s'en rappeler totalement.
Elle reprit ensuite ses esprits et revint vers ses deux camarades.
ID la regardait, puis se tourna brusquement... Quelque chose n'allait pas avec lui, en même temps, rien n'allait !
Il demanda à BT si ils se connaissaient...
Puis, Arina entendit un son fort et violent, pas comme le piano de tout à l'heure.
Elle vit BT entouré de bouts de verre, il avait cassé le robot pour atteindre la nourriture.
Il y en avait partout, ce type était un génie ! Un pur génie ! Jamais Arina n'aurait pensé que le verre aurait été cassable.
Elle s'approcha rapidement de BT, le regarda avec des étoiles dans les yeux et le remercia une bonne centaine de fois. Elle prit la ration que celui-ci lui avait proposé et la mangea très rapidement, et elle prit encore d'autres barres chocolatées tombées au sol pour les dévorer (en en laissant un minimum bien sur).


"Encore merci !"

Elle vit que, par la suite il se remit à écrire quelque chose sur un bout de verre assez grand.
Arina s'avança pour lire ce qui était écrit... Bingo ! Dy cyrillique.


"-Avez-vous des souvenirs ? Des sensations ? ID, tu dis me connaitre ? Mais d'où ? Quand ? Pourquoi ?"
Elle répondit
"C'est très vague... J'ai eu une sorte de flashback, peut être à cause de la fatigue..."

Et BT, effaça ce qui était écrit après qu'ID ait lu, et écrivit autrechose :
"-Et si nous nous reposions ici encore un moment ? Après tout il y a de la nourriture et de quoi passer le temps, enfin si ID accepte d'arrêter de tout détruire évidement."

"On est tous exténués, allons dormir ! Et laisse ID tranquille..."

Arina s'avançait vers le sofa ou elle s'était allongée juste avant pour tomber comme une pierre et s'allonger, en cherchant le repos.

_________________

Spoiler:
 

Even the sky ain't the limit.
Voir le profil de l'utilisateur
Innokentiy Dazvsemir [ID - 862]
avatar


Votre personnage
Âge: 27ans.
Langue maternelle: Russe.
Langue(s) apprise(s):

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Dim 28 Sep 2014 - 14:55

Le muet eut l'air choqué pendant plusieurs secondes, lorsque je lui ai cogné l'épaule en lui disant que je le connaissais. Peu-être était-ce mon visage sombre ou ma voix rendue basse à cause de la fatigue et de la tension, mais en tout cas, une chose était sûre : je m'en fichais totalement. J'avais cette boule dans le ventre qui me griffait et m’égratignait pour me rappeler que j'avais perdu beaucoup de chose, comme ma mémoire, par exemple, ma crédibilité, ma bonne humeur, et ma liberté. Enfermé dans la salle de confort comme un oiseau dans une cage aux barreaux dorés, je tournai comme un lion dans sa prison, amusant la galerie des spectateurs qui m'était caché quand on daignait me lancer dans l'arène. Les deux me fixaient pendant plusieurs longues secondes, et je ne pus m'empêcher de lancer mon poing dans un mur, pour montrer ma colère. J'avais faim, soif, envie de courir. Les deux autres finirent par me lâcher et se mettre à explorer la pièce, mais sans moi. J'avais presque senti mes phalanges craquer lors de l'impact de ma main sur le métal, et je m'en moquais. Puis, j'entendis des bruits de quelques choses que l'on cognait.

Je me tournai vers la source du son, et pu voir que le muet était passé à l'action, et fracassait sauvagement un distributeur avec un e-book. Chic, du carnage gratuit ! J'aurais bien aimé me joindre à lui et balancer des coups de pieds dans la machine, sauf qu'il finit d'appliquer son idée trop vite : les étincelles et les crachotements de l'appareil coloré cédèrent place à un flot de nourriture et de canettes tout aussi pleine de couleur. Je n'hésitai pas à m'avancer et à saisir les rations que me tendit beauté, avant de me reculer et de manger légèrement à l'écart. La nourriture était bienvenue, car elle me permettait de me sustenter, mais ce n'est pas pour autant que j'en oubliai ce que j'avais ressenti. Adossé à un mur en grignotant, je regardai de ma position le muet, sans qu'il ne le remarque. Il était en train de manger et de chercher quelque chose au sol, ce qui le rendait imperméable au regard d'autrui. Je détaillai son visage, la façon dont ses traits le dessinait, qui me rappelait quelque chose d'une manière assez vague, sans toutefois parvenir à le repréciser. Saloperie de mémoire, pensai-je en jetant le papier d'emballage de mon casse-croûte dans un coin de la pièce, en grommelant.

Soudain, le muet s'activa et ramassa un bout de verre couvert de poussière, sur lequel je le vis tracer des symboles. Les regarder me frustrait, car je n'arrivais pas à me souvenir ni du nom, ni de la manière de lire ses signes si familiers. Je décidai de rester éloigné des deux autres, et but à la bouteille un peu d'eau pour calmer la soif. Nixe, par contre, qui avait récupéré entre temps, avait décidé d'aller lire ce que Beauté racontait. Quelle chanceuse. J'aurais bien aimé pouvoir communiquer avec lui, et non pas me contenter d'un monologue à sens unique. La jeune femme annonça quelques choses à propos de flash-back, puis elle demanda à Beauté de me laisser tranquille. Je ne comprenais pas ce que Beauté avait écrit, ni ce qu'il me reprochait, et je décidai de ne pas réagir. Je vis Nixe qui parlait de dormir, et qui allait se jeter sur le sofa : je n'en fis rien. Je n'avais pas sommeil, j'avais juste envie de me barrer d'ici et de courir un peu, à l'air libre, en recouvrant ses souvenirs.
Mais ma prison n'était pas entre ses murs de métal, je le sentais bien, ce sentiment d'étouffement était plus insidieux. Je me doutais que sortir d'ici n'allait pas changer grand-chose, mais je ressentis le besoin de quitter cette pièce trop douce pour moi. Les murs décorés de motifs sympathiques, l’atmosphère de vacance me rappelait trop les prisons aux barreaux dorées que l'on voyait dans les contes de fées. Un soupir sortit de mes lèvres, et déjà je me dirigeai vers la porte, sous le regard étonnés des deux autres. En me tournant vers eux, je me permis de les regarder dans les yeux, certes peu de temps, avant de détourner le regard, et de marmonner plutôt pour moi que pour eux.
« Je préfère aller marcher, maintenant que j'ai plus fin. J'reviens tout à l'heure, mes chers fractions. »

[désolé, je poste ça en coup de vent et 'est un peu nul, je le reprendrais peut-être pour améliorer la forme, mais le fond ne changera pas, vous pouvez répondre sans crainte !]

_________________




"Qu'est-c'tu r'gardes ?"
Voir le profil de l'utilisateur
John Jonnesson [BT-442]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Français
Langue(s) apprise(s): Russe, Anglais, LSI

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Ven 17 Oct 2014 - 19:01

Le repos, un moment béni. Je tentais, depuis le départ d'ID, de retrouver cette sensation d'oubli complet que m'avait offert la cryogénisation. Une sensation de flottement et de bien-être absolu. Pourtant à chaque fois que j'ouvrais les yeux, je me retrouvais de nouveau dans cette salle de détente, sur le canapé en face du magnifique instrument. Combien de temps, mes courtes siestes me permirent de fuir le moment présent ? Combien de fois me réveillais-je, perdu après avoir rêvé du néant ? Je n'en avais aucune idée. Je me rassis sur le canapé, me frottant les yeux. NX n'était pas dans mon champ de vision, je supposais qu'elle dormait aussi. La fatigue était présente. Non pas la fameuse fatigue physique, appelant à grande voix la divine Morphée, mais la fatigue mentale, bien plus rusée et fourbe. Elle n'appelait que des réponses à mes questions. Pour tenter de la fuir, je me levais et m'approchais du doux piano noir.

Son odeur était la même que cette salle : stérile et vide. Pourtant toucher cet objet d'un temps depuis longtemps oublié me fit frissonner, un sourire se détachant de mon visage, ce magnifique piano me rendait heureux. Pour moi, il était une fenêtre ouverte vers des instants merveilleux et hors du temps. Mais la pièce dans laquelle il était ne semblait être que chaos et désordre, haine et inconnu. La sensation d'être enfermé me comprimait les poumons, le cœur et l'estomac. Inconsciemment, je tendis les mains vers les touches et laissais passer ma peur parmi mes doigts, mes poings et mes bras pour jouer un air auquel je sentais qu'il manquait un élément.

Musique

Marre, même si j'adore la musique, il me manque encore ce que je veux pour m'exprimer. Que faire ? Je suis complétement perdu. Puis j'entends un bruit derrière moi, je me retourne. NX est là elle me regarde avant de parler.

-Tu joues super bien, où as-tu appris à jouer comme ça ?

J'écris après avoir créé de la buée sur un morceau de verre qui trainait au sol.

-Si seulement je le savais, mais j'en ai aucune idée. Sinon tu sais où est ID ?

-Non, je ne sais pas, il est sorti en disant qu'il reviendrait, mais il n'est toujours pas là.

J'écrivis d'une main légèrement tremblante, dû à la fatigue et à une inquiétude naissante.

-Oui, je pense que l'on devrait y aller. Ta tête va mieux ?

-Un peu, mais ça ira.

Je me levais donc et m'apprêtais à partir à la recherche d'ID.

_________________



Merci à Innokentiy Dazvsemir pour cette signature et ce vava et à Arina V. Venteleïev pour l'inspiration pour la phrase de la signature ^^

Avatar et Signa par Aetyhs Affilion

Les écrits de mon persos sont  reportés en #990000
Voir le profil de l'utilisateur
Arina V. Venteleïev [NX-995]
avatar


Votre personnage
Âge: 22
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais, Morse

MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   Dim 26 Oct 2014 - 18:55

On aurait dit qu'ID avait pété un plomb et était parti. Elle ne comprit pas pourquoi, puis John avait proposé à Arina de partir chercher l'homme perdu. Quelle idée de partir seul dans un endroit totalement inconnu !
Elle partit donc avec BT, qui avait l'air inquiet. C'est vrai qu'après avoir refait le plein, il fallait partir. La jeune fille voulait bouger. Cette vision qu'elle eut... Cela l'a vite perturbée. Au début elle se sentit bien, mais depuis, ça a changé.
Elle était arrivée dans les couloirs avec l'homme muet. Elle décida d'aller à sa gauche, par simple intuition. Se séparer était pour elle la meilleure idée possible.

"Je pars par la gauche, évite de te perdre !"

Elle était assez inquiète pour ID. Mais elle ne partir pas entièrement pour le retrouver. Elle avait une piste. Ce "Nimrod" ne lui quitta pas la tête.
Elle s'avança dans le couloir, éclairé par des néons aveuglants... Mais ne vit aucune trace d'ID.
Elle prit soin de prendre des repères pour ne pas se perdre. Elle ne vit rien d'autre que des couloirs métalliques.
"Nimrod, Nimrod" c'était écrit sur chaque caisson. Elle était assez perturbée, et essaya, au fur et à mesure de ses pas, des indices. Rien. Juste quelques lettres blanches sur de la ferraille. Le pire, c'était que son mal de crâne revenait à grands pas. Mais pourquoi ça lui arrivait? Pourquoi elle? Toutes les questions qu'elle se posait se devaient d'avoir une réponse.
Soudain, elle trouva une porte entrouverte. Elle se faufila dans la pièce qui était totalement sombre. Elle n'y trouva strictement rien. Juste une table vide. Le reste était trop sombre. La femme commençait à trembler de peur... Elle n'avait pas confiance en cet endroit. Mais, juste avant qu 'elle voulut sortir, un écran s'alluma.
Arina bondit de peur, mais s'approcha de celui-ci. Elle y vit une silhouette complètement floutée, et des lignées de code binaire. Plein de chiffres... Cela était bizarre, elle était très septique. Soudain, l'écran montrait le logo "Nimrod"  un très court instant. Arina elle, était perdue... Elle ne savait pas quoi penser de ce qu'elle vit. Ses souvenirs ne revenaient pas, mais elle était sur le point de découvrir quelque chose.
Puis, la jeune femme entendit un coulissement brutal. Elle était trop intriguée par l'écran pour s'y intéresser, mais elle vit plus tard que la porte s'était refermée, laissant une fine fente par laquelle sortait une lumière intense.
Était-elle piégée? Qui aurait pu faire ça?

Elle se précipita à la porte en hurlant pour se faire repérer par ses camarades, tout en essayant de sortir par une fente beaucoup trop fine pour qu'elle passe son bras.
"HEY, SORTEZ MOI DE LA !! VOUS M'ENTENDEZ ?"
La jeune femme tapa violemment la porte, et essaya de la forcer.

sorreh:
 

_________________

Spoiler:
 

Even the sky ain't the limit.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: A la découverte du vaisseau   

 

A la découverte du vaisseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin fond du hangar d'un quelconque vaisseau
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» vaisseau corsaire
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)

L'Eléonor ::  :: Confort :: Espace de détente