La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]

Syrenn Vorelis [HC-282]
Syrenn Vorelis


Votre personnage
Âge: 10 ans
Langue maternelle: Arabe
Langue(s) apprise(s): bribes d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeJeu 17 Juil 2014 - 23:49

La grande expédition pouvait commencer. L’enfant, démarra d’un pas doux afin de s’assurer que l’adulte suivrait le chemin qu’il était en train de tracer. Il n’était pas vraiment certain de l’endroit où il voulait aller. Trouver des grandes personnes qui pourraient aider celle-ci n’était pas nécessairement évident dans la mesure ou généralement, ces êtres imposants lui faisaient bien trop peur pour qu’il n’ose s’en approcher. Il avança en ligne droite dans le couloir autant que celui-ci le lui permettait jusqu’à tomber sur un croisement. Il s’arrêta. Il visualisait à priori la zone où deux de ces quatre couloirs débouchaient. Pour en avoir exploré une partie, il savait très bien qu’à vagabonder, il ne trouverait rien de bon. Il était chargé d’une cargaison fragile, précieuse qui lui donnait des responsabilités. Il était donc temps de prendre plus hautement ses responsabilités. Il ne pouvait pas la confier à n’importe quel adulte et il n’y en avait qu’un seul à cette heure dont il était certain qu’il saurait quoi faire. Il en prendrait soin, sans aucun doute.

Cependant, où pouvait-il se trouver. Il y avait tellement d’endroits, c’était comme chercher un caillou dans une flaque de boue. Pourtant, il s’en voudrait s’il allait la confier à la première grande personne venue. Après tout, elle produisait des sons si jolis. Certains pourraient être jaloux. Globalement, il avait observé beaucoup de ces personnes mais à dire le moment où il les auraient toutes vues, c’était mission impossible. Malgré tout, s’il y avait bien une personne que le jeune garçon avait plus observée que les autres, c’était bien cette gentille personne du tout début. Il l’avait aperçu dans quelques salles et en avait déduit brillamment que c’était là les lieux où il se rendait le plus souvent. S’il parvenait à le trouver tout était pour le mieux. Une lueur traversa le regard de l’enfant qui cette fois ne prit pas la peine d’adopter un rythme sciant sa passagère. Après avoir resserré l’emprise de ses doigts, le jeune garçon partit à toute vitesse traînant derrière lui tant bien que mal la nouvelle venue partout où il se dirigeait.

trouver une personne dans un si grand espace ne relevait pas seulement d’une chance inouïe mais aussi de nombreuses tentatives que l’infatigable gosse était prêt à tenter et ce quitte à faire des détours encore et encore pour trouver non pas un adulte mais l’adulte. N’hésitant pas à revenir sur ses pas pour emprunter le chemin inverse, Syrenn traversait tout en continuant d’accrocher la manche. Lorsqu’il croisait la mauvaise grande personne, il l’esquivait ou poussait sa cargaison de toutes ses forces dans la direction opposée pour la convaincre de ne pas approcher, laissant parfois pantois des adultes semblant de temps en temps désireux de comprendre. De sa main libre, l’enfant conservait le récipient vidé contre lui. Finalement, au bout de cette folle course sans queue ni tête, il finit par trouver exactement ce qu’il cherchait. Dans la salle où l’on mangeait, se trouvait la cible tant espérée. Le jeune garçon marqua une nouvelle pause pour admirer quelques secondes son idole. Une nouvelle étincelle passa dans son regard et soudain, la culpabilité. Il baissa les yeux, lâchant la manche de l’adulte puis cachant le récipient dans son dos.

Il avait prit quelque chose qu’il n’aurait peut-être pas du prendre et avait donc par la même occasion fait quelque chose de particulièrement irresponsable. Il savait qu’il avait probablement fait une bêtise mais il ne voulait pas que cet adulte là le déteste pour cela. Il devait donc cacher la de sa faute, il effacerait les preuves plus tard. Il releva les yeux vers la nouvelle venue l’air interrogateur. Qu’allait-il faire d’elle ? Le mieux était définitivement de la montrer à cet homme mais comment s’y prendre sans se sentir observer car oui, il l’épiait toujours de loin. Il avait du mal à faire autrement. Peur qu’il ne se souvienne peut-être pas de lui. Il était pourtant tout prête du but, il ne pouvait pas s’arrêter là. Syrenn fît le tour de la cargaison et se servit de son épaule et de sa main libre pour la pousser de toutes ses forces afin de l’inciter à aller vers cette personne qui n’était déjà visiblement pas seule. Il y avait trop de monde et trop de regards le faisaient se sentir indésirable. Aussi, l’enfant se contentait de rester caché derrière la cargaison tant bien que mal le temps de trouver une cachette plus adaptée.
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeVen 18 Juil 2014 - 16:50


Le garçon commença alors son parcours dans ces lieux inconnus. Il marchait doucement et la jeune femme suivait le pas. Elle regardait où elle mettait les pieds mais la plupart du temps, son regard se perdait sur son environnement. Il était plutôt monotone. Parfois des caisses venaient s’empiler ici ou là mais rien qui pouvait servir d’indice pour le moment. Il fallait être patient.
Elle essayait de calmer son cœur grâce à sa respiration. Elle ne savait toujours pas sur qui ou quoi elle allait tomber à la fin du chemin et à la fois elle voulait résoudre ce mystère, sur ce qui venait de se passer, sur le lieu et sur sa propre identité. En outre, elle en était aussi angoissée. La vérité pourrait s’avérer fatale.

Soudainement, le garçon prit de la vitesse pour continuer à vive allure. Il n’avait toujours rien dit et ne l’avait pas prévenu de ce changement soudain. Elle faillit lui marcher sur le pied ayant des pas plus grands que les siens, mais évita de justesse. La jeune femme regarda en face d’elle et ne vit rien qui pouvait justifier ce comportement. Derrière ? Non plus. Etrange. Elle ne dit rien, essayant de lui faire pleine confiance.
Elle eut un gros doute sur ses capacités d’orientation lorsqu’ils durent faire demi-tour à plusieurs reprises. Elle ne savait pas s’il était complétement perdu ou s’il ne se rappelait que petit à petit du chemin.
Subitement, le cœur de la jeune femme fit un bon dans sa poitrine. Une personne venait vers eux, en face. Elle allait enfin savoir ce qui se…. L’enfant changeait de sens ?! Elle regarda dans la direction de la personne mais déjà elle ne le voyait plus. Il avait accéléré pour ne pas la croiser et ne s’était même pas retourné. Il avait l’air bien déterminé à l’emmener quelque part. Peut-être avait-il raison de ne pas la livrer à n’importe qui. Mais à qui l’emmenait-il dans ce cas ? A quelqu’un d’important ? Au moins elle aurait plus de chance d’avoir des réponses à ses questions… Si et seulement s’ils arrivaient à communiquer.
Plusieurs fois ils rencontrèrent des personnes qui à priori n’étaient pas les bonnes au vu du comportement de son guide, qui n’était pas toujours tout doux. Elle le pardonnait, il avait l’air aussi angoissé qu’elle.

Tout à coup il s’arrêta devant une salle. A l’odeur il devait s’agir d’une cuisine ou au moins un endroit où on pouvait manger. Il y avait quelques personnes à l’intérieur et une certaine timidité l’envahit, en plus de l’angoisse et de l’excitation d’enfin connaître la vérité. Car, oui, elle était persuadée qu’elle trouverait ses réponses ici.
Elle posa son regard sur son guide. Celui-ci avant la tête baissé, comme tout à l’heure, et cachait le récipient dans son dos. Elle ne savait pas pourquoi il faisait ça, en tout cas il était gêné. Avec douceur, elle vint poser sa main sur la tête du garçon, le remerciant.
La jeune femme le regarda ensuite faire le tour d’elle-même jusqu’à ce que celui-ci s’arrête dans son dos et la pousse à l’intérieur. Elle fut très surprise mais le laissa faire de nouveau.
Le garçon la poussait vers deux personnes, ce devaient être ceux qu’il avait mis tant de mal à chercher.

Elle se tenait maintenant en face de ces deux personnes, un garçon caché dans le dos. Elle les regarda un instant ne sachant que dire. Elle espérait tant que tout se passerait bien… Ils n’avaient pas l’air agressif en tout cas.

La jeune femme eut alors un réflexe. Elle se pencha en avant, pour s’incliner de trente degrés, les mains devant elle plaquées sur ses genoux, le regard baissé. Logiquement, ils ne pouvaient pas voir le garçon même inclinée ainsi, bien qu’ils devaient supposer qu’il y ait quelqu’un derrière son dos.

« - Ohayo gozaimasu. »
[Bonjour.]

Sa voix était encore un peu enrouée à cause du réveil. Elle se redressa ensuite pour regarder ses interlocuteurs. Elle ne savait pas s’ils avaient compris et se trouvait stupide de les avoir salués de cette manière. Mais au moins c’était clair, elle parlait pour l’instant cette langue. La seule dont elle se souvenait pour le moment.

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim


Dernière édition par Shitaka Maemune le Dim 27 Juil 2014 - 16:35, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeVen 18 Juil 2014 - 19:00

Il avait fallu à CF-967 un certain temps pour s’adapter au changement. Au début, après son réveil, elle n’avait pas réussi à parler aux autres, à ces semblables qui portaient la même blouse qu’elle et qui étaient eux aussi désignés par un numéro, une sorte de matricule qui n’était jamais le même. Leur seule marque d’individualité. Au début, elle ne restait pratiquement qu’avec ce garçon qui l’avait aidé à son réveil, et n’était pas vraiment allée voir les autres. Elle ne comprend d'ailleurs pas ce blocage qu’elle avait eu. Peut-être qu’elle avait peur. Peur de ce monde nouveau, peur de ceux qui le peuplent. Mais elle tente de se convaincre du contraire. Une telle peur était ridicule.
Alors elle tente de se rapprocher un peu des autres, d’aller à leur rencontre. Ils sont comme elle après tout, ils ont tous connu le même réveil difficile et, comme elle, personne ne semble se souvenir de quoique ce soit, et encore moins de comprendre ce qui leur arrive. C’est rassurant, en un sens, de savoir que l’on n’est pas seule à se sentir perdue. Mais la plus grande difficulté dans cette socialisation, c’est de se comprendre. Jusqu’à maintenant, elle n’a rencontré pratiquement personne qui partage la même langue qu’elle et elle a du se contenter de discussions à base de gestes vaguement compréhensibles. Mais on fait comme on peut avec ce qu’on a.

C’est la faim qui l’a conduite au réfectoire, mais aussi, d’une certaine manière, la volonté de voir d’autres personnes, de voir s’il n’y a pas quelqu’un pour l’aider à comprendre, ou juste pour discuter. Dans le pire des cas, elle peut toujours noyer sa frustration sous de la nourriture. Peu habituée à tous ces couloirs et toutes ces salles, elle s'est perdu deux ou trois fois, et les logos censés indiquer le chemin ont parfois si peu de sens pour elle qu’ils contribuent plus à la perdre qu’à l’aider. Mais à force de persévérance, et avec une volonté sûrement motivée par la faim, elle finit par s’y retrouver.
Comme elle s’y attendait, elle y trouve quelques personnes mais elles lui sont toutes inconnues. CF-967 ne se voit pas les aborder comme ça, sans raison, alors, craignant d’être ridicule, elle décide de s’occuper de ses propres affaires avant de se mêler de celles des autres.
Mais les machines devant elle lui paraissent incompréhensibles. Elle se poste devant la première qu’elle voit et regarde ce que les autres font, sans que cela ne l’aide davantage. Elle se sent stupide et inutile et elle déteste cette sensation. Elle tente de faire fonctionner la machine en touchant à quelques boutons, sans grand succès. Une nouvelle fois, elle se résout, à contrecœur, à demander à l’aide.

- Est-ce que quelqu’un sait comment on fait fonctionner ce truc ?

Elle dit cette phrase dans sa langue, dans celle qui lui est le plus naturelle en tout cas. Au moins, si quelqu’un lui répond, ce petit problème aura été l’occasion de rencontrer quelqu’un avec qui elle puisse enfin parler normalement. Et ce serait un immense soulagement pour elle.
Assez rapidement, elle obtient une réponse. Ou du moins, quelqu’un semble l’avoir comprise. Un jeune homme s’approche d’elle, brun, plutôt grand par rapport à elle. Elle ne s’attendait même plus à ce genre de réaction, à ce qu’on la comprenne. Elle le regarde venir vers elle et elle sait que la surprise doit pouvoir se lire sur son visage. Elle n’ajoute pas plus, attendant de voir la réaction de l’autre.

Du coin de l’œil, elle voit que quelqu’un d’autre les a rejoint. Une femme, cette fois-ci. CF-967 se tourne vers elle. Une brune aussi, cheveux courts et des yeux qui semblaient sourire. Et CF-967 se demande si l’autre femme a répondu elle aussi à son appel. Mais l’autre femme s’incline alors, tout en gardant le dos droit, devant eux. Et CF-967 s’étonne une nouvelle fois. Elle ne s’attendait pas du tout à ce genre de réaction et ne comprend pas l’attitude de la jeune femme. Elle se tourne vers l’homme, veut lui demander des explications. Elle n’ose finalement pas, aucun son ne sort de sa bouche et elle baisse à nouveau les yeux sur l’autre fille. Celle-ci se met d’ailleurs à parler, dans une langue que CF-967 ne comprend absolument pas et qui ressemble plus à une succession de syllabes qu’à autre chose. Elle regarde l’autre fille se relever et croise un instant son regard. Mais cela ne l’aide pas davantage à comprendre.

- Euh… Qu’est-ce qui se passe ?

Cela lui semble être la question la plus logique à poser.



HRP:
 

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeSam 19 Juil 2014 - 2:42

LV ne savait plus trop quoi faire. Il avait erré longtemps, très longtemps, dans le vaisseau, espérant pouvoir l’explorer de fond en comble. Mais la tâche s’était révélé d’une telle ampleur qu’il avait fini par abandonner l’idée. L’orientation n’était de toute façon pas son fort. Les dimensions du vaisseau dépassaient son entendement. Et sa bonne volonté. Il avait alors cherché à se rendre utile, par divers moyens. Veiller sur les blessés, les nouveaux réveillés, les personnes apparemment fragiles. Cependant, la barrière de la langue compliquait bien les choses. Il n’avait pu tisser de lien avec grand monde. Personne pour ainsi dire. Parfois, il en comprenait certains mais il avait, en retour, de grosses difficultés à s’exprimer, mélangeant les mots et en ignorant beaucoup. Les gestes, les dessins, les mimes restaient souvent la seule solution valable. Ce qui était pour le moins fatiguant à force… De plus, il n’en avait croisé pas un qui ait une information qui sorte du lot. Personne ne savait le pourquoi du comment ni même qui il était. En fait… Une certaine routine s’était installée pour lui. Il vaquait à différentes salles, s’informait comme il pouvait, vagabondait de temps à autre, dormait quand il en ressentait le besoin mais surtout cherchait à aider, être utile à autrui. Il s’efforçait également de faire un peu de sport, du mieux qu’il pouvait… Il avait besoin de prendre un rythme, d’avoir des contraintes, des règles. Il tentait donc de s’en fixer, de donner forme à cette vie dans l’espace. Le manque de repère temporel n’aidait clairement pas. Comment prendre un rythme sans ligne de temps fixe ? Ni calendrier, ni montre. Ni réveil, ni rien. Du tout. Seule l’I.A. donnait de vagues considérations du temps qui passait et s’écoulait tantôt en allumant et tantôt en éteignant les lumières. Il essayait de s’y tenir, se fiant pour le reste à son corps et égrainant parfois les secondes dans sa tête. Lorsque l’ennui était au rendez-vous…

Ce qui était tout à fait le cas. Le jeune homme était assis, dans ce qui semblait être un réfectoire. Il avait échoué là, il ne savait plus trop par quel hasard. Personne ne semblait avoir besoin de lui. Cela le déprimait. Alors il était resté là, assis au milieu de la salle. Il n’avait ni faim, ni soif, ni sommeil. Rien. Il était parfaitement éveillé quoique son air puisse sembler comme… Eteint. Il ne servait à personne. Il n’avait aucun objectif. Alors même qu’il débordait d’énergie… Il vivait très mal cette passivité, cette inactivité. Il se contentait alors d’observer les gens autour de lui. Se tenir au courant n’était même plus une priorité à ce stade. Il les observait juste. Ce défilé de gens qui mouraient de faim puis se rassasiaient. Bien peu parlait. Malgré la foule – relative au vide intersidérale globale des autres salles, la pièce était très silencieuse. Seuls les bruits de fourchettes, de mastication et les bips des postes de commandes rompaient le calme des lieux. Pourtant, c’était rassurant en un sens. D’être entouré. Dans la lumière. Avec des gens autour de soi, du bruit. Cela pouvait paraître bien simple comme bonheur mais lorsqu’on a connu un réveil aussi cauchemardesque, on apprécie ces détails à leur juste valeur. Alors le jeune homme écoutait, observait, attentif à tout ce qui se passait autour de lui. Peut-être quelque chose allait-il enfin se produire ? Peut-être…

Quelqu’un avait parlé. Non, ce n’était pas seulement ça… Quelqu’un avait parlé et il avait compris ! Compris sans réfléchir, compris sans s’arrêter sur chacun de ses mots. Juste… Compris. D’instinct. Trop heureux, il se leva brusquement, renversant par là-même sa chaise. Le fracas retentit dans toute la salle mais il n’y prit garde. Son enthousiasme lui donnait des ailes. Et un courage à toute épreuve ! S’élançant sans plus attendre, il fila vers la jeune femme qui s’était exprimée. Non seulement elle avait parlé sa langue mais, en plus, elle demandait de l’aide. Cette mission était pour lui ! C’était Sa Mission ! Enfin ! Il allait pouvoir réellement aidé quelqu’un, se sentir un peu utile. Il parcourut la salle en moins d’une poignée de secondes et arriva devant la demoiselle. Celle-ci avait un air complètement paumé. Elle devait s’être réveillé il y a pas si longtemps. Logique : elle ne savait pas même comment se commander un plat. Outre cela, son visage semblait doux quoique fatigué, sa peau était bien pâle et ses cheveux blonds taillés courts lui donnait un petit côté téméraire. Quant à sa silhouette, il était difficile d’en juger avec la blouse informe qu’ils portaient tous – ou presque.

Notre homme hésite une demi-seconde sur la conduite à adopter. Se présenter ? Ou lui montrer de suite comment fonctionnait la machine infernale ? La seconde option lui parut la bonne. Ils auraient tout le temps de discuter une fois que sa nouvelle rencontre eut l’estomac plein. Malheureusement pour lui, son plan fut avorté alors même qu’il s’apprêtait à parler. Il se retourna vivement vers l’élément perturbateur. Une autre jeune femme. Elle avait un air plus oriental mais semblait surtout exténué et assez mal en point. Elle… Elle venait de se réveiller. Tous les signes étaient là. Il avait appris à les reconnaître et c’était devenu tellement évident. L’arrivante prit néanmoins la peine de leur faire une espèce de cérémonie et de leur lancer un truc… Incompréhensible bien entendu. Ca sonnait bien en tout cas, assez mélodieux. Quoique très curieux à l’oreille. En guise de réponse, il exécuta son salut militaire qui était devenu assez habituel depuis cette première fois où il avait fait par réflexe. Bien droit, une main fixée à la tempe et l’autre bras le long du corps. Il resta ainsi quelques instants avant de finir par s’autoriser le repos et de montrer son badge.

- LV, prononça-t-il, en articulant exagérément dans la langue que les autres comprenaient le plus souvent et qui était en fait un russe avec un fort accent allemand.

Donc… Il se retrouvait avec une affamée et une nouvelle réveillée. Sa Mission. Parfait ! Il allait avoir de quoi s’occuper un peu. Celle à côté de lui s’interrogea à voix haute sur la situation. Cela le ravit davantage encore. Réjoui, il eut un geste de la main vers la console, situé à quelques mètres derrière lui. Elles devaient toutes deux rêvés d’un plat chaud. Et il avait justement de quoi les remettre sur pied en un rien de temps. Toutefois, du mouvement derrière la seconde jeune femme l’intrigua. Il se pencha un peu et découvrit alors un enfant d’une dizaine d’années, apparemment peu enclin à les rejoindre. Il semblait très gêné et cachait par ailleurs un truc dans son dos. Voilà qui était pour le moins suspect… Il détailla un peu le gosse et remarqua aussitôt qu’il devait s’agir du même enfant qu’il avait croisé à son réveil. Il ne l’avait vu que dans la pénombre, néanmoins, il était persuadé que c’était lui. Ce petit blondinet aux yeux bleus. Son regard s’abaissa sur son badge et le code inscrit lui confirma que c’était bien le même gamin. Puis, sans trop savoir pourquoi, il se réjouit davantage. Il n’avait pas l’air traumatisé. Malgré cet affreux réveil… Cela lui fit plaisir. Il aurait bien aimé avoir de ses nouvelles aussi, savoir ce qu’il avait fait pendant tout ce temps. Mais la communication ne passait pas entre eux. Il s’accroupit alors afin de se mettre à sa hauteur et lui tendit la main. Son sourire semblait dire : allez, viens, n’ai pas peur… Tu me connais, je ne te veux aucun mal.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Syrenn Vorelis [HC-282]
Syrenn Vorelis


Votre personnage
Âge: 10 ans
Langue maternelle: Arabe
Langue(s) apprise(s): bribes d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeLun 21 Juil 2014 - 18:00

Le jeune garçon n’avait pas tout à fait saisit la portée du geste que l’adulte aux beaux sons avait entrepris. Au moment où elle leva la main il fût persuadé qu’elle voulait l’attraper. Pourtant, il n’avait pas bougé car cela ne collais pas avec ce qu’il s’était produit précédemment. Pourquoi ferait-elle ainsi alors que toutes les occasions du monde s’étaient présentées auparavant. Machinalement, il se durcit, haussant ses épaules pour les bloquer et serrant les dents autant qu’il le pouvait comme attendant ce qui ressemblerait à de la douleur. De plus, il ferma solidement les yeux comme si serrer les paupières aurait pu changer quelque chose. Au contraire, la sensation qui suivit ne ressembla en rien à celle attendue. Le toucher était doux, gentil et produisait une chaleur agréable dans le torse de l’enfant. Il était intrigué. En plus de produire de si jolis sons, avait-elle des pouvoirs magiques ? Comment était-ce possible ? Bien que c’eut put tout autant être un moyen de vérifier qu’il était bien encore là. Il en était certain maintenant il avait trouvé un trésor et c’était certainement une des raisons pour lesquelles il avait pu la livrer sans complexes.

Derrière sa livraison, son coeur ne s’était pas calmé et continuait de battre à tout rompre. Ses mains étaient à nouveau moites et il sortait de temps à autres une main de son dos pour l’essuyer sur sa tenue gardant le récipient avec l’autre. Il surveillait les deux paires de pieds derrière sa cachette, tentant de déduire d’après leur orientation l’endroit vers lequel ils se tournaient et s’il avait des craintes de se sentir observé. Il tendait aussi l’oreille. Les grandes personnes avaient toutes tendances à produire des sons quand elles étaient entre elles et parfois même seules. Il n’y avait pas grand chose à cerner mais à les entendre, le jeune garçon avait finit par percevoir des variations dans les tons employés. Des fois, elles étaient liées à l’adulte même. L’un d’entre eux pourrait produire continuellement des bruits plus forts, alors que d’autres au contraire n’en produiraient parfois pas d’avantage que la ventilation. Malgré tout, une fois que l’équilibre était trouvé, il y avait encore des changements. Le volume montait ou défendait. Lorsque le volume était trop fort, l’enfant prenait peur et avait envie de se cacher alors que quand celui-ci diminuait, il se sentait un peu plus apaisé. A les écouter, peut-être saurait-il ce qu’il devait faire.

Il avait déjà entendu les sons de l’adulte du premier jour comme de la nouvelle arrivante mais il se méfiait de ceux que pouvait produire l’autre grande personne car il ne l’avait jamais entendue. Il y avait quelque chose dans ses sons qui ressemblait à ceux de son idole mais rien de plus. Ce n’était pas particulièrement beau et paraissait aussi particulièrement brute. L’enfant se décala tout juste de sa cargaison gardant une main dans son dos pour regarder l’adulte qu’il n’avait jamais vue. Comme beaucoup des grandes personnes, elle était imposante et ne le mettait particulièrement pas en confiance. A son grand soulagement, elle ne paraissait pas prêter attention à lui. Si les adultes se baissaient pour s’adresser à lui c’était peut-être car leur taille les empêchaient de le voir. Il était inquiet à présent pour la nouvelle arrivante. La grande personne qu’il souhaitait trouver était là mais l’autre n’avait pas l’air particulièrement gentille. En plus elle regardait la nouvelle arrivante. Le garçon plissait à présent les yeux en la regardant, suspicieux. Il se faisait un devoir de la/le garder à l’oeil car oui si c’était un garçon ou une fille, il n’avait pas encore réussit à le déterminer. Mais il n’y a pas de sexe à la méchanceté n’est-ce pas ?

Faisant une fixation sur ce nouveau personnage, le jeune garçon ne remarqua que trop tard qu’il avait été repéré. Une grande personne avait semblait-il entrepris de poser ses yeux sur lui et pas n’importe laquelle, LA grande personne. Elle le voyait ? Il repensa à sa théorie selon laquelle les adultes ne le voyaient qu’en se mettant à sa hauteur puis renforça subitement la sécurité autour du récipient dans son dos. Il s’inquiétait certes que quiconque le voit de peur d’être définitivement exclu mais que ce soit cet homme qui l’interceptes était pire que tout. Il n’y avait pas une relation de confiance ou quoi que ce soit mais la peur d’être détesté était absolue. Son coeur continuait de battre, ses mains, toujours moites, il ne savait plus quoi faire. Il ne pouvait pas partir n’est-ce pas ? Mais il était encore possible que ses yeux n’aillent vers lui que par accident et que s’il l’avait effectivement vu, alors il l’oublierait certainement tout aussi vite. Tout espoirs de passer incognito furent réduits à néant lorsque l’Adulte se mit à la hauteur du jeune garçon. Maintenant, c’était certain, il l’avait vu. Ses chances de s’en sortir sans se faire détester s’étaient considérablement amenuises. Il n’avait pas l’air en colère mais il ne savait certainement pas ce qu’il avait dans le dos. Bien qu’il sembla qu’il aurait pu tout pardonner, lorsque l’enfant savait être celui en tort, faire un pas était bien laborieux. Il regarda un instant la main tendue dans sa direction. Tout irait certainement bien s’il l’attrapait mais il avait trop confiance en son erreur. Après une hésitation de quelques secondes, il se retira à nouveau derrière la nouvelle venue persuadé qu’il pourrait disparaître derrière elle.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeLun 21 Juil 2014 - 19:37


Elle avait croisé le regard de la jeune femme blonde lorsqu’elle s’était redressée de son salut. Ses yeux semblaient exprimer de l’incompréhension et de l’inquiétude. Son désarroi vint la frapper en plein cœur et elle aussi se mit à s’inquiéter. Son interlocutrice s’exprima et sa voix parut hésitante. Elle ne comprit pas ce qu’elle dit mais savait pertinemment qu’elle était réticente. Le silence s’installa alors, accompagné par la gêne. Un blanc. La nouvelle éveillée avait peur d’avoir fait un geste de travers, mais dans tous les cas ce n’était qu’un quiproquo, elle ne faisait que les saluer. Elle restait là, à ne rien dire, et avala sa salive.
Son regard fut ensuite attiré par les gestes de l’homme. Des gestes plutôt étranges. Cela ressemblait à ce qu’elle venait de faire mais tout autrement. Le message était le même, bien que nuancé. Elle trouvait que cela ressemblait à un salut, cela lui disaitt vaguement quelque chose. Elle se rassura en se disant qu’au moins elle comprenait ces personnes grâce à sa perspicacité, et que c’était plus que bien dans cette situation des plus pittoresques. Elle se sentait de nouveau un peu mieux, bien que toujours un peu gênée.
L’inconnu montra alors une plaque qui se trouvait sur lui. Il articula deux sons, deux lettres à priori, au vu de cette plaque. Il venait de se présenter et cela la ravie. Elle prit soudainement conscience qu’elle avait surement le même genre de badge sur elle. Elle souleva alors sa blouse pour en observer les détails. Sa blouse était toute simple et blanche, cependant, le même petit badge y était posé. Son cœur fit un bon dans sa poitrine et pour ne pas effrayer les gens autour d’elle, elle ne se précipita pas sur la plaque. Elle la leva un peu néanmoins dans le but de lire ce qu’il y avait dessus sans trop de difficulté. Rien que de lire de côté lui faisait encore mal à la tête. Parfois son mal de crâne se faisait oublier avec les événements, parfois il lui revenait à l’esprit, comme présentement.
Elle lut donc ce qu’il y avait d’écrit sur son badge, en murmurant. Les trois protagonistes purent l’entendre néanmoins :

« - H-K, nanahyaku nanajû shichi… »
[… 777]

Elle avait prononcé les lettres dans une sonorité autre que celle qu’elle employait habituellement, mélangeant deux accents. Elle avait fait cela tout naturellement, comme si cela faisait partie de sa langue natale. Aussi n’en fut-elle pas surprise.
HK ? Qu’est-ce que cela signifiait ? Elle n’en savait strictement rien. Néanmoins, ce n’était pas sa véritable identité. Au plus profond d’elle-même, elle savait que ce n’était tout au plus que des initiales. Cela ne pouvait pas être son prénom ou son nom. La déception l’envahit. Elle pensait en apprendre d’avantage avec cette plaque et finalement rien… Elle gardait tout de même espoir, se disant qu’il devait y avoir une signification. Et puis elle n’avait que ça, ce qui voudrait dire qu’elle serait HK pour le moment, comme cet homme était LV. C’était triste de n’être réduit qu’à deux lettres pour s’identifier. Mais ce n’était mieux que rien. Sa déception disparue un peu, c’était déjà un bon début, un bon indice. Il allait falloir chercher d’avantage.
Elle observa donc de nouveau la jeune femme blonde, puis sa plaque. Elle était donc CF.
Entre temps, LV s’était baissé vers l’enfant dans le but de le rassurer. Quel sourire il faisait, elle était sure que le garçon allait tomber sous le charme de son air apaisant. Elle en profita pour regarder son badge à lui aussi. HC. Il avait une lettre en commun avec ses propres initiales et celle de la jeune femme blonde. Cela ne devait être que pure coïncidence mais c’était amusant de le remarquer.

Contre toute attente, l’enfant se recula de nouveau derrière elle. HK-777 en fut très étonnée, LV avait l’air vraiment gentil et CF, bien qu’assez troublée, aussi. Il devait vraiment être timide. Pour tenter de le rassurer à son tour, elle passa sa main derrière son dos, pour qu’il puisse l’attraper s’il en avait envie. Elle haussa les épaules comme pour signaler qu’elle ne comprenait pas non plus son comportement. A part le fait qu’il était un timide petit garçon.

Son ventre fit subitement un bruit du diable. La faim lui tenaillait l’estomac. L’odeur de cette cantine était alléchante et elle avait vu LV appuyer sur quelques boutons sur la machine. Est-ce que la nourriture pouvait sortir de cette chose ? Cela la dégouta un petit peu. Hélas, si c’était la seule solution…
Elle décida de « discuter » avec eux de nouveau. Elle pointa la machine de sa main libre, puis, l’amena à sa bouche, en forme de poing imitant le fait de manger avec une cuillère. Cela voulait dire plusieurs choses pour elle. « Est-ce que cela donne à manger ? », « puis je manger ? » et aussi un peu « comment est-ce que cela fonctionne ? ». HK-777 espérait que LV et/ou HC aient compris le tout. Dans le pire des cas elle redemanderai autrement. La jeune femme regarda dans son dos pour jeter un œil à HC, il était possible qu’il ait faim lui aussi.
Dans la foulée, elle regarda de nouveaux les deux adultes et imita le fait d’écrire, demandant s’il n’y avait pas de quoi s’exprimer autrement.

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMar 22 Juil 2014 - 18:32

Elle ne sait pas si c’est la surprise ou l’étrangeté de la situation qui lui donne cette sensation, mais CF-967 se sent mal à l’aise au milieu de ces inconnus. La brune ne parle pas un dialecte qu’elle parvient à comprendre et, une nouvelle fois, CF est confronté à des dialogues qu’elle ne comprend pas, à d’autres personnes qui ne semblent pas la comprendre non plus. Un instant, elle se demande si elle est la seule dans son cas, la seule à ne pas comprendre, alors qu’elle a déjà vu d’autres de ses semblables se regrouper pour avoir ce qui ressemblait à une conversation. Pendant un moment, elle craint d’être condamnée à une sorte de solitude, incapable de discuter avec les autres.

A côté d’elle, l’homme répond au geste de la brune par un autre geste. Mais ce geste-là, CF le comprend. Du moins elle l’interprète comme une sorte de salut, même si elle le trouve un peu trop rigide pour qu’il paraisse amical. Il présente la plaque qu’il porte sur son torse et en prononce les deux premières lettres de manière plutôt claire. L’autre fille aux yeux souriants fait de même, elle soulève sa propre plaque et prononce ce qui est inscrit dessus à sa propre manière, c'est-à-dire en une nouvelle succession de syllabes sans lien apparent pour CF. Celle-ci devine que ces petits gestes servent à la présentation. LV et HK, voilà ses interlocuteurs. Elle ne veut pas paraître asociale, alors elle choisit de les imiter. Prenant son propre badge entre ses doigts, elle le soulève pour qu’il soit visible de tous.

- CF-967, dit-elle en esquissant un sourire, puisqu’elle n’a pas encore son propre salut. Maintenant nous voilà présentés… j’imagine ? Elle doute d’avoir mal interprété les gestes des deux autres, mais une erreur est toujours possible.

Mais déjà le temps des présentations est terminé. L’homme, ou LV s’il faut l’appeler ainsi, s’est avancé vers HK pour la contourner et s’agenouiller. En le suivant du regard, CF remarque alors ce qui avait attiré l’attention du jeune homme : un enfant. Dissimulé derrière l’autre femme, sûrement grâce à sa taille, elle n’avait pas du tout fait attention à lui. Elle ne s’était pas même douté qu’il puisse y avoir un enfant ici, elle n’avait croisé que des adultes comme elle, du moins elle se pense adulte, jusqu’à présent. Elle observe en détail le garçonnet plus longuement qu’elle ne l’a jamais fait avec les autres, justement parce que sa présence est véritablement inattendue. HC, puisque c’est comme ça que le désigne son matricule, paraît en bonne santé, ou du moins ne semble pas souffrir d’un quelconque problème, et cela l'étonne de voir qu'un enfant peut exister ici sans problème. Il semble intimidé, ou timide elle ne sait pas, et se cache derrière la brune. CF ne sait absolument pas comment réagir. L’idée qu’un enfant soit présent dans ce monde lui paraissait autrefois inconcevable et elle ignore exactement quelle attitude prendre avec lui. D’une certaine manière, le petit la met mal à l’aise, comme une chose inconnue qui n’est pas censée être là, qui n’est pas censée exister.

De toute manière, les autres s’occupent déjà du gamin, ce qui l’arrange, comme ça elle n’aura pas à le faire. LV tente de l’attirer vers lui, ou de le mettre en confiance, elle ne sait pas vraiment. Celui-ci préfère visiblement rester cacher derrière le dos de la brune, cette dernière tente bien de l’encourager à sortir de sa cachette, sans succès. CF se demande s’ils sont liés d’une quelconque manière, le petit garçon préférant visiblement l’autre femme. Elle décide en tout cas de ne pas s’en mêler, ne sachant pas trop comment agir de toute manière.

La jeune femme brune fait de nouveaux gestes à présent, mais des gestes que CF comprend davantage puisqu’elle en a déjà vu avant et en a même pratiqué. Des gestes communicatifs, des gestes pour se faire comprendre lorsque les paroles semblent être inefficaces. Elle veut manger. Elle veut utiliser la machine pour manger. On retourne donc au début. CF se demande alors si les gestes de la brune signifient qu’elle veut manger également ou si elle lui montre, à elle, qu’elle est venue pour l’aider à manipuler cette machine. CF hésite. Pour lui répondre, elle hausse les épaules d’un air impuissant et sourit d’un air gêné. Si la brune veut se nourrir, elle comprendra alors que CF ne sait pas non plus comment on fait, si elle veut l’aider, elle verra que la blonde ne sait absolument rien de toute manière. Dans les deux cas, sa réponse est satisfaisante et compréhensible. Du moins elle l’espère.

Le second geste communicatif de HK est, en revanche, plus difficile à comprendre. L’agitation frénétique de sa main ne ressemble pas à quelque chose de concret. Cela ressemble un peu au geste signifiant « marcher, se déplacer » qu’avait utilisé le jeune homme qu’elle avait rencontré à son réveil, mais ce n’est pas totalement la même chose. CF ignore si l’autre jeune femme cherche à signifier le fait de se déplacer. Peut-être essaye-t-elle d’exprimer le fait de se perdre ? Peut-être qu’elle s’est perdue ? CF n’en sait rien. Dans le doute, en guise de réponse, elle pointe du doigt le logo accroché au mur, celui indiquant le lieu où ils se trouvent en ce moment, le réfectoire. Mais elle n’est pas du tout certaine que sa réponse convienne.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeDim 3 Aoû 2014 - 22:08

Voilà que le gosse le fuyait ! Lui qui l’avait pourtant consolé dès son réveil. Qui avait été là, pris soin de lui. Eh ben voilà qu’il préférait cette jeune femme. La nouvelle, là. Tout juste réveillé. Il eut beau se dire qu’il s’en moquait, il eut un pincement au cœur. Il s’était étrangement attaché à cet enfant. Il y avait quelque chose de rassurant à le consoler. Quoique ça puisse paraître paradoxal… En réalité, il avait l’impression d’incarner dans ces moments la stabilité, l’assurance. Comme une grosse bouée. Et ça le mettait lui-même en confiance. Il endossait le rôle avec tant de joie. Mais, apparemment, il ne voulait plus de lui. Peut-être même qu’il ne le reconnaissait même pas. Oui, ça devait être cela ! Il ne voyait pas d’autres explications plausibles. Le petit garçon avait erré, l’avait perdu de vue et avait oublié. Ce sont des choses qui arrivent. Erwin se releva, l’air maussade. Le recul du petit avait évaporé une bonne part de son enthousiasme. Son regard se posa alors sur les deux jeunes femmes.

Tour à tour, elles se présentèrent à l’aide de leur badge et de mots plus ou moins compréhensibles. Enfin, l’arrivante – devait-il dire HK ? – avait des paroles toujours aussi… Exotiques. Peu importe. L’autre, il la comprenait parfaitement. Devait-il pour autant parler cette langue-là ? Cela ne risquait-il pas de mettre la seconde demoiselle à l’écart ? Un coup d’œil vers elle. Non, de toute façon, elle ne semblait pas davantage comprendre l’autre dialecte qu’il venait d’employer. Il allait donc pouvoir enfin utiliser des sons qui chantaient à ses oreilles ! Et ne plus réfléchir à chaque fois qu’il voulait s’exprimer. Un détail ceci dit le fit sourire. Elles deux avaient usé de la même méthode que lui pour les présentations. Avait-il tant d’influence que cela ? Ou avaient-elles jugé cela comme une bonne idée ? Ou alors une habitude en ces lieux ? Se pouvait-il réellement qu’il leur serve de guide ? Ce n’est pas exactement ce qu’il avait imaginé. Il escomptait les aider, rien de plus. Si elles espéraient qu’il leur donnerait des réponses, elles étaient bien mal tombées. Elles auraient mieux fait de ne pas monter à bord en fait. Mais était-ce leur choix ?

Il stoppa net ses réflexions. C’était inutile. Il se savait parfaitement. Se concentrer sur la situation présente… Qui plus est, la demoiselle exotique mimait… Mimait quoi ? Ok, manger. Tout le monde s’accordait là-dessus. Et… ? Dessiner ? Hein ? De quoi parlait-elle ? Bon. Peu importe. L’estomac plein, les langues se délient. Allez, il offrait le restaurant aujourd’hui ! Elles mouraient toutes les deux de faim, sans le moindre doute. Il n’avait pas particulièrement d’appétit mais voir autrui manger avec plaisir ravive souvent la faim. Alors pourquoi pas… Quant à l’enfant, il suivrait très certainement sa protectrice rapprochée. Tss. Sa nouvelle protectrice attitrée. Il secoua à la tête pour chasser cette pensée mais elle restait là, pendant en fond de toile. D’un nouveau geste qui se voulait galant, il les invita à s’assoir à la table la plus proche. Puis, il se dirigea d’un pas assuré vers la machine infernale. Il avait mis bien du temps à comprendre son fonctionnement mais avait fini par percer son secret au grand jour. Confiant, il tapota alors les boutons, réveilla l’écran holographique et commanda… Tient, oui, quoi commander ? Leurs habitudes alimentaires étaient très probablement fort différentes. Il fallait trouver quelque chose qui convienne à une orientale, une comme lui et un enfant. Challenge…

A force de surfer sur la petite plateforme, il opta pour des pommes de terre et du poulet frit. Et il ajouta en guise dessert des pâtisseries françaises. La console lui sortit aussitôt le plateau fumant des mets demandés. Il s’empêcher de trop penser à comment ça se passait concrètement et tourna les talons vers la tablée qu’il venait de quitter un instant plus tôt. Espérant de tout cœur les ravir… Il déposa le plateau et le leur montra sans façon.

- Bon appétit, lança t-il sachant pourtant qu’une seule comprendrait du premier coup.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Syrenn Vorelis [HC-282]
Syrenn Vorelis


Votre personnage
Âge: 10 ans
Langue maternelle: Arabe
Langue(s) apprise(s): bribes d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeJeu 7 Aoû 2014 - 23:23

Après avoir vu ces grandes personnes designer la plaque qu’ils avaient sur torse chacune leur tour, l’enfant en vint à se poser des questions. Quelle sorte de rituel étaient-ils en train de faire ? Il n’émettaient pas du tout les mêmes sons juste après avoir présenté cet objet. Pourtant, ils semblaient s’accorder sur quelque chose. Ce devait encore être un truc de grandes personnes et il était à nouveau exclu. Il attrapa sa propre plaque de sa main libre et la tourna dans un sens alors qu’il penchait la tête dans l’autre. En long en large, en haut en bas, il n’y avait rien d’autre qu’un dessin étrange, peut-être décoratif. Mais là-dedans, malgré tout, il reconnaissait quelque chose. Il n’avait jusque là pas étudié cet endroit et voilà qu’il y découvrait un nouvel élément. Pour quelle raison à la suite de ces symboles étranges y avait-il des chiffres. Au fur et a mesure qu’il les lisait, il formait avec ses doigts les chiffres un a uns. Deux doigts, huit, ce qui était difficile à faire avec l’objet dans son dos puis à nouveau deux. Si il était exclu il se sentait au moins obligé d’effectuer ce rituel avec lui-même pour commencer en espérant que ce fût suffisant. Lorsqu’il releva les yeux, il vît que la grande personne aux jolis sons avait mis sa main dans son dos. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle voulait. Il l’avait déjà amenée jusqu’ici et il ne voyait pas vraiment ce qu’il pouvait faire de plus. Elle voulait encore de l’eau ? Il devait y en avoir ici. Elle voulait le récipient ? C’était trop risqué, son idole pourrait le voir. Alors peut-être lui indiquait-elle de partir. Comme signifiant qu’elle couvrait ses arrières, qu’elle ferait diversion. Depuis son dos le jeune garçon leva la tête vers la chevelure de la nouvelle venue. Il n’était pas sur que c’était là ce qu’elle voulait mais cette possibilité paraissait à présent nettement envisageable.

Tout autour du petit groupe qui s’était formé, l’enfant commençait à se rendre compte de la populations en mouvement. Il étaient nombreux. Plus que nombreux, innombrables pour les yeux paniqués du jeune garçon. Non seulement y en avait-il tellement mais ils étaient partout et toujours plus venaient en direction des faiseurs de nourriture. Ils venaient certainement manger et le petit se visualisait déjà comme une appétissante pâtisserie. Il ne se sentait pas à sa place et était évidement de trop ici. Bien sur il était déjà venu car la faim l’avait déjà tiraillé mais alors il attendait tout de même que la salle se vide pour venir sélectionner 85% des boutons afin de s’enfuir avec ce que le faiseur de nourriture voudrait bien lui donner. Il ne connaissait pas les heures d’affluences et n’avait pas particulièrement envie de les connaître. L’enfant sursauta lorsqu’il entendit un bruit bien moins doux et agréable provenant de la nouvelle venue. Il connaissait bien ce bruit, c’était lui qui lui indiquait lorsqu’il devait venir ici et commencer à guetter. Elle avait faim et le jeune garçon regrettait de ne pas pouvoir l’aider à ne plus gronder du ventre mais il était certain que son idole pourrait s’en occuper et l’aiderait à coups sur.

Suivant cette logique, le regard du jeune garçon se posa à nouveau sur son bienfaiteur qui… Ne se ressemblait plus vraiment. Un autre air avait envahit sa figure. Un air peu rassurant et peu satisfait. Un effroyable doute surgit. Celui qu’il avait tant redouté. Il savait, il l’avait vu et il savait. Non seulement il savait mais il lui en voulait. Il ne voudrait plus être près de lui et il le laisserait derrière. Cette idée fît trembler les lèvres de l’enfant au point de subitement humidifier ses yeux. Les grandes personnes n’aimaient pas quand ça arrivait et le remarquaient plus encore. Il ne voulait pas causer plus de problèmes et encore moins être détesté d’avantage par cette grande personne. Il n’attendit pas un moment de plus et avec la furtivité qu’il avait acquit, après trois cachettes temporaires, quitta la salle où les gens mangeaient. Dans le couloir, il essuya ses yeux désespérés sur le tissus qui l’habillait avant de serrer à nouveau le récipient contre lui.

C’était là une grande défaite. Il avait voulut se rendre utile et avait prit une initiative. Il en avait résulté que la grande personne qu’il admirait le plus le détestait maintenant. Il avait amené la nouvelle venue jusqu’ici et maintenant il la laissait sans prévenir. Elle lui en voudrait certainement aussi. Il ne savait pas s’il oserait l’approcher de sitôt. Il n’entendrait plus les beaux sons. D’ailleurs, elle allait très surement l’oublier et ce n’était pas nécessairement une mauvaise chose. Peut-être que ce serait l’occasion de recommencer à zéro. Alors, elle ne lui en voudrait peut-être pas. Il savait qu’elle était gentille et qu’il n’avait pas à avoir vraiment peur d’elle. Malgré tout, c’était là beaucoup de pertes. L’enfant continuait à avancer, baissant légèrement la tête pour ne pas attirer l’attention. De toute façon, peu de grandes personnes le regardaient et c’était tout aussi bien. Il ne pouvait pas réparer ce qu’il avait fait ou encore revenir en arrière sur ses erreurs mais il pouvait toujours essayer de ses faire pardonner une partie de sa faute. Il se dirigeait à présent vers les cuisines pour remettre le récipient à sa place. Peut-être que de cette façon, son idole serait moins en colère contre lui.

[HRP] Je vous laisses donc à partir de maintenant. o/ Bonne fin de rp à tous.[/HRP]

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeDim 24 Aoû 2014 - 9:36


Les deux personnes en face d’elle n’avaient pas l’air d’avoir bien compris ce qu’elle demandait en deuxième temps. Ils avaient heureusement compris pour le plus urgent : Elle voulait manger. La jeune femme blonde été gênée de ne pas pouvoir l’aider d’avantage, comme son sourire et son haussement d’épaule l’indiquaient. Elle avait tout de même tenté quelque chose en lui montrant une plaque métallique qui se trouvait au-dessus de l’entrée. Il y avait plusieurs mots d’écrit, surement le même en plusieurs langues, et à côté, un idéogramme qui représentait de la nourriture. Oui, elle avait déjà compris qu’elle était dans un endroit comme une cantine. Ce qui l’entourait l’avait déjà quelque peu aidé à deviner cela… HK-777 remercia tout de même CF d’un mouvement de tête.

L’homme, qui ne semblait pas non plus comprendre qu’elle voulait de quoi écrire, leur montra une table d’un geste de la main, les invitant à aller l’attendre. HK était ravie à l’idée de s’asseoir, et encore plus de manger. Elle se retourna alors pour s’assurer que le petit garçon la suive mais il n’était plus derrière elle ! Presque pris de panique elle observa les lieux à sa recherche. Elle le vit se diriger vers la sortie, se cachant par ci par là. Elle savait que c’était inutile de le suivre ou l’arrêter. Il était comme un petit animal sauvage qu’il était difficile d’approcher. Elle était tout de même triste qu’il parte ainsi tout seul. Elle aurait bien voulu faire sa connaissance et le remercier de nouveau. Mais peut-être n’était-il pas seul et allait retrouver ses parents ? HK l’espérait vraiment…
A contre cœur, elle alla s’asseoir à cette table que LV avait désigné. Elle le regarda faire, pour tenter d’apprendre à s’en servir à son tour. Elle souhaitait vivement que sa langue était disponible dans ce panneau d’affichage holographique. Finalement cela n’avait pas l’air si compliqué que cela à l’utilisation. LV vient les rejoindre à table avec un plateau qui portait plusieurs assiettes. Cela sentait bon. Quoi que fut ce plat, elle allait le dévorer, la faim lui tenaillant les entrailles.

« Bon appétit » lança LV aux deux jeunes femmes.

Tout d’abord la jeune brune avait tenté de savoir ce que cela voulait dire. Puis elle se souvint qu’il y avait une politesse à dire avant de se mettre à manger ! Cela différait selon les pays, se rappelait-elle, mais ne se souvenait pas d’exemple. Sauf celui que venait de dire LV et celui qu’elle connaissait !
Dans ce lieu étrange où toutes les nationalités avaient l’air de se retrouver, il fallait commencer à apprendre la langue de chacun. Ou du moins, quelques mots. HK sourit donc et répéta alors « Bon appétit » comme l’avait fait LV, avec un fort accent bien à elle.

« - Bon appétit ! », dit-elle en le montrant lui, « Itadakimasu ! », continua t’elle en se montrant, elle, signifiant que c’était la même chose dans sa langue.

Elle se dit que LV allait être inquiété par la disparition du jeune garçon. Elle attira donc son attention pour qu’il la regarde puis mis sa main à plat, à l’horizontal, à côté d’elle pour signifier « petit ». Ensuite elle montra l’entrée du doigt, enfin elle croisa ses deux mains en tapotant la main du dessous sur la main du dessus pour signifier « Il s’est barré ». Evidemment elle aurait bien voulu le dire plus poliment mais elle ne savait pas trop comment l’expliquer en geste sauf de cette manière… Enfin, elle haussa les épaules pour dire qu’on ne pouvait rien y faire.

HK se mit ensuite à manger son repas. Elle avait du mal à se servir de ces ustensiles. Cela lui revenait, cela s’appelait une fourchette. Et chez elle ils utilisaient des baguettes. Elle coupa donc maladroitement son poulet, avant de s’avouer vaincu et d’y mettre les doigts. Il ne lui fallut que peu de temps pour finir son assiette. A la fin elle soupira de satisfaction et posa ses mains l’une contre l’autre (après les avoir essuyé sur une serviette s’il y en a) avant de dire un autre mot totalement inconnu pour les deux autres :

« - Gochisô Sama deshita. »
[- Merci pour ce repas]

Cela avait été plus pour elle-même et par coutume, même si LV était plutôt concerné par l’expression.
A présent rassasiée, il fallait de nouveau communiquer pour comprendre. Elle pointa alors la jeune femme et le jeune homme du doigt avant de faire un grand geste qui était normalement utilisé pour « englober ». Sauf qu’elle voulait parler du lieu. Elle voulait savoir s’ils en connaissaient un plus qu’elle. On pourrait traduire sa question par « où sommes-nous ? ».


_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeJeu 28 Aoû 2014 - 2:59

Le jeune homme, LV, les invite, elle et les deux autres, à s'asseoir à une table avant de les abandonner pour se diriger vers la machine incompréhensible. CF veut le rejoindre, voir comment il fait, ainsi elle n'aura plus à demander de l'aide à l'avenir, mais elle est quelque peu perdue alors elle se contente de rester à la place qu'on lui a désigné, regardant de loin comment LV s'y prend. Elle note dans sa mémoire le tableau holographique et les touches utilisées. Au moins, voilà un problème de réglé. La prochaine fois, elle se débrouillera.

HK leur apporte des plateaux. CF ne saurait nommer ce qui s'y trouve, mais elle a le vague sentiment de savoir ce que c'est, comment on le mange et, surtout, elle sait instinctivement que c'est bon. Elle prend son propre plateau, très satisfaite, et marmonne un vague « Merci », habituée à ce que, de toute manière, on ne l'a comprenne pas. Un bref regard vers les autres lui permet de voir qu'ils sont eux aussi satisfaits, ce qui est bien, mais également que l'enfant de tout à l'heure a disparu, ce qui est très bien, puisqu'il la mettait mal à l'aise. Avec un faible sourire, CF s'apprête à attaquer son plat.

- Bon appétit, dit LV, et elle s'étonne de le comprendre parfaitement.

Puis c'est comme un immense soulagement, un poids en moins dans la poitrine. Quelqu'un la comprend, mais surtout, quelqu'un parle comme elle. La barrière qui la sépare des autres vient de se fissurer.

- Merci, répond-elle sincèrement.

HK répète les quelques mots du jeune homme et CF fait de même. L'accent de HK est tellement fort qu'on comprend difficilement ce qu'elle dit, d'autant plus qu'elle se met à nouveau à parler dans sa langue, mais ce n'est pas grave, ni important finalement. CF, elle, se sent bien. Elle a la sensation d'appartenir à présent à un de ces groupes où les participants discutent entre eux et se comprennent, à un de ces groupes qu'elle avait toujours regardé de loin jusque là, elle qui avait du se contenter de gestes en guise de dialogue. Elle se trouve en même temps naïve de penser ça, alors qu'ils n'ont échangé que quelques mots, et encore.

C'est aussi son premier vrai repas, alors elle le mange soigneusement, prend le temps de l'apprécier, de le déguster. Elle sait naturellement se servir de ses couverts mais ne se pose pas vraiment la question de savoir pourquoi. Elle regarde HK qui, à côté d'elle, mange avec les doigts après avoir maladroitement manié ses ustensiles. Alors elle se demande pourquoi elle, elle y arrive alors que HK, non. Mais la nourriture écarte vite ce genre de questions de son esprit et, tandis qu'elle mange, CF ne se soucie plus de rien. Elle enchaîne les aliments dans l'ordre qui lui paraît le plus normal ; la viande et les légumes d'abord, les mets sucrés après. Et, sans se presser, elle termine entièrement toute la nourriture qu'on lui a présenté.

Mais HK s'agite déjà. Après plusieurs syllabes prononcées à sa manière, la brune pointe CF et le jeune homme du doigt avant de faire un grand geste circulaire. CF interprète ce dernier geste comme un ensemble, dont elle et LV font partie. Ça veut sans doute dire que nous appartenons à un groupe. Mais CF n'en devine pourtant pas ce que la brune veut faire comprendre par là.

- Nous tous ?, demande-t-elle pour être sûre de bien comprendre le geste de l'autre, tout en imitant plus ou moins ses grands gestes. Mais elle se sent stupide à demander ça dans sa langue, consciente que l'autre ne la comprendra pas. Nous sommes...

Mais qu'étaient-ils, justement ?

Elle se tourne vers LV, certaine qu'il va la comprendre, tout comme elle l'a compris lui. Elle a une question qui la démange un peu, question qu'elle a depuis son réveil mais dont elle ne s'était jamais souciée jusqu'à maintenant, préférant se concentrer sur sa survie. Mais maintenant cette question ressurgit.

- Qu'est-ce qu'on fait là, en fait?

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMer 10 Sep 2014 - 17:20

Trop heureux, LV se joignit de bon cœur à la tablée. Il s’assit avec ses deux nouvelles connaissances et les regarda avec plaisir prendre leur plateau respectif, une lueur pétillante dans les yeux. Ou juste affamées… Oui, sans doute. Mais peu importait ! Il avait fait son devoir dans les règles de l’art jusque-là ! Pas bien compliqué en même temps… Puis, soudain, avant d’attaquer son assiette, la demoiselle de sa nation se tourna vivement vers et lui et le remercia. Juste un Merci. Rien que ça, pas grand-chose en somme. Mais elle avait un air si grave ! On eut dit qu’elle venait d’avoir une révélation prophétique ! Ou… Ou un souvenir. Mieux ! Peut-être savait-elle ce qu’ils faisaient à errer dans l’Espace à bord de cette superbe boîte de conserve ! Non. Non, ça c’était de l’ordre du fantasme. Elle était juste… Un peu sous pression disons. On réagit chacun différemment, voilà tout. Elle est quand même bizarre cette fille.

Et… Le gosse ! Où est passé ce passe-partout en culotte courte ? C’est possible, c’est une anguille ce gamin ! On le voit à peine qu’il s’est déjà enfui. Fidèle à sa réputation, il avait une nouvelle fois taillé sa propre route. Si tant est qu’il ait une réputation. Beaucoup devait connaître son existence : facile, le seul enfant. Mais au-delà de cela… LV ressentit une pointe de tristesse. Non seulement, il ne lui faisait plus confiance mais en plus il agissait avec lui comme avec le premier étranger venu. Bien la peine d’aller le consoler tient. Même s’il avait agi à ce moment dans son propre intérêt… Peu importe. Il avait filé. Et c’est ce que mima l’asiatique en face de lui quelques instants plus tard. Il n’ajouta rien. Ne voulant pas laisser croire qu’il s’était attaché malgré tout à ce garçon. C’était puéril. Il ne lui servirait à rien. Le débat était clos. Les demoiselles assises à côté pouvaient lui apporter bien plus.

Enfin… Il ne s’attendait pas franchement à ce genre d’apport. La jeune femme aux allures exotiques essayait, là, avant même de se plonger dans son assiette, de lui enseigner des bribes de son langage. Euh… Oui, d’accord Madame.

- Il t’a da qui l’a sous, répéta-t-il presque sans son fort accent germanique, presque sans massacrer les sons à la truelle mécanique.

C’était bien plus pour lui faire plaisir qu’autre chose. Sa langue ne l’intéressait pas franchement : qui d’autres la parlait ? A ce qu’il en jugeait, pas grand-monde. Et puis apprendre une langue… Non, il était décidemment pas doué pour cela. Déjà, que se faire comprendre dans sa langue n’était pas forcément très aisé... Disons que la communication n’était pas son point fort. Il ne chercha donc pas à retenir outre mesure ce qu’il venait de prononcer et les sons aussitôt dits s’envolèrent, n’ayant pour ainsi dire utilisé la bouche de notre homme que pour rebondir afin de s’exiler ailleurs. Bon vent.

Après toutes ces cérémonies plus que superflues à son goût, elles finirent par se jeter sur leur plat respectif. Cela faisait plaisir à voir. Enfin… Jusqu’à ce que l’orientale en vienne carrément aux mains. Après tout juste quelques instants à se dépatouiller avec des couverts, voilà qu’elle se jetait à mains nus dans la bataille. Quelles manières ! Depuis combien de temps n’avait-elle pas mangé ? Un siècle ou deux à en juger son attitude. Cela fit rire notre homme. Non pas d’un rire moqueur, quoique peut-être un peu – il pouvait enfin se permettre de croire avoir un grade, dans la mesure où il faisait partis de la toute première vague de réveillés. Mais, au fond, son rire était bien plus innocent que cela. C’était bon d’être à table avec d’autres et bon d’avoir pu les aidé, même un tout petit peu, dans ce périple infernal. Il avait beau pouvoir vivre seul, un peu de compagnie réchauffait tout de même. Il devait se l’avouer. Il les accompagna donc et mangea également. Plus par plaisir de partager que par faim.

Une fois ce festin terminé, il jeta un regard aux deux femmes. Toutes deux semblaient satisfaites. Et leur assiette méticuleusement vidée devait pouvoir témoigner : c’était bon. Bon quand on meurt de faim en tout cas. Ce n’est déjà pas si mal. Après quoi, l’exotique prit une posture assez étrange. Puis elle se mit à réciter à voix basse un truc dans sa langue. C’était quoi ça ? Une prière ? LV l’observa scrupuleusement. Il se rappela la façon dont elle les avait salués. Oui, pas de doute. Il devait s’agir d’une religieuse. Tout du moins d’une bonne croyante… Elle avait le profil ! Enfin... Selon lui. Il s’interrogea alors sur ses croyances et le potentiel danger que cela pouvait représenter pour la communauté… Allait-elle vouloir les convertir ? Et s’il s’agissait d’une secte ? Et s’ils étaient tous là à cause d’eux ? Et si…

A présent, elle les regardait. Fixement. Il sursauta de sa rêverie cauchemardesque. Elle se mit à faire des grands gestes. Heureusement, il avait gagné une interprète. Plus besoin de se fatiguer à déchiffrer les mimes insolubles des gens : il y avait CF. Miracle. Il regarda alors avec un certain plaisir cette dernière essayer de communiquer avec la seconde demoiselle. Nous tous… Nous sommes…

- Liés !

Voilà qui avait été dit avant d’être pensé. Des mots qui avaient d’abord emprunté sa langue avant d’atterrir comme une fleur dans son cerveau. Liés ? Hein ? C’est vraiment ce qu’il avait sorti là ? A l’instant ? Il n’avait jamais réfléchi à quoi que ce soit du genre. Liés qui et en quoi ? Tous les passagers ? Bah oui, c’était logique. C’était évident qu’ils étaient liés puisqu’ils étaient tous réunis sur ce fichu vaisseau. Mais en quoi ? C’était ça la question. Il se sentit horriblement con d’avoir dit ça à voix haute. Et forte qui plus est… Cerise sur le gâteau. Elle se tourna brusquement vers lui et demanda sans attendre ce qu’on faisait là. Qu’est-ce qu’on fait là… Vaste question ça. Il aurait bien voulu élucider mais bon… Pas moyen. Rah, si seulement il l’avait pas ouverte comme ça ! Il en savait rien du pourquoi du comment. Cependant… Il allait pas leur dire ça, n’est-ce pas ? Pas comme ça.

- Ce qu’on… Ce qu’on fait ? Eh ben. On.. On parle. Oh mon dieu. Comme c’est minable. Avait-il sérieusement dit ça ? Mais qu’on l’achève ! Une balle et vite ! Je… Oh, écoutez, j’en sais trop rien. Je me suis réveillée tout comme vous. Personne ne se souvient de rien. On parle même pas la même langue et il n a aucune indication nulle part quant à notre destination. Si tant est qu’il y en ait une… Juste que selon l’I.A., enfin un message mais voilà… On serait gagnants. Grands gagnants. Je sais pas ce que… …Ca veut dire.

Il s’affaissa lourdement sur la table. Sa cape de super-héros s’envolait et avec elle tout son courage. Il ne valait pas mieux qu’elles, quoiqu’il puisse en penser… Oh et en plus celle en face n'allait rien comprendre. Il haussa les épaules, trop à bout pour en plus aller lui expliquer en langage pied-main improvisé. Tous dans le même bateau. Le même vaisseau.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMer 10 Sep 2014 - 20:04


La jeune femme regarda son « interlocutrice » tenter d’interpréter ce qu’elle voulait dire avec ses gestes. Celle-ci sembla donc les traduire, dans sa langue. Par conséquent HK ne pouvait pas savoir si elle comprenait réellement ou pas. Mais quel pétrin… La blonde se retourne donc vers LV pour poser une question. Ils avaient l’air de se comprendre, et c’était tant mieux pour eux. LV qui, par ailleurs, avait du mal à répéter ce que disait HK. Mais sa tentative la fit sourire.
Toutes ses syllabes, tous ses mots qui ne voulaient absolument rien dire ! C’était très frustrant. Il s’agissait probablement de personnes capables de la renseigner et elle ne pouvait rien en tirer.
Elle se concentra de nouveau sur la conversation… Au cas où.
A son tour, le jeune homme semblait gêné, mais aussi certain de quelque chose, et ses paroles avaient quelque chose de véritable ! Une révélation palpable !
Mais oui c’était ça ! Il avait raison ! Tout était clair à présent !
… Evidemment qu’elle ne comprenait pas ! Et voilà qu’ils discutaient gentiment comme si elle comprenait tout. La fatigue qu’elle ressentait l’irritait facilement, et elle ne s’empêcha pas de lui faire comprendre, en racontant n’importe quoi, qu’elle n’avait rien compris… Cette vague de mots inconnus lui ferait peut être rajouter quelques gestes en plus pour qu’elle puisse comprendre tout ce qu’il racontait.

« - Watashi wa aka no sarada o taberu ao ponīdesu. Ore wa odori to gekkō inryō hachimitsu de utatte daisukidesu. Watashi wa rikai shite inai ! Bakayaro ! »
[Je suis un poney bleu qui mange de la salade rouge. J'aime danser et chanter sous le clair de lune en buvant du miel. Je ne comprends rien ! Sombre crétin !]

HK n’avait pas dit cela avec de la méchanceté, ce qui l’amusait donc, puisqu’elle venait un peu d’insulter LV. Elle n’aurait pas dû, puisque cet homme l’avait jusqu’à présent beaucoup aidé, mais comme il n’y comprenait rien… Elle n’avait aucun remord ! Et ça avait un petit côté marrant…

L’asiatique décida de recommencer à demander de quoi écrire. Elle s’empara de sa maudite fourchette et la plaça correctement entre ses doigts. Puis, elle imita le fait d’écrire, avec le manche du couvert, sur la table. Cette fois ci c’était beaucoup plus compréhensible, et si ni CF, ni LV comprenaient… Il fallait se poser des questions.
HK reposa alors l’ustensile et observa ses deux petits camarades.
Elle se sentait tout à coup très fatigué, elle avait le ventre plein et elle avait déjà ressenti cette fatigue après avoir mangé. Tout à fait normal donc. La nourriture ne devait pas être la cause direct de cette faiblesse soudaine.
Et pourtant, bien que son corps ait envie de s’allonger et dormir, son esprit lui dictait le contraire. La jeune femme avait bien peur de fermer les yeux de nouveau. Et si elle se rendormait pour une longue durée indéterminée ? Et si elle perdait tous ses souvenirs encore une fois ? Elle ne savait pas pendant combien de temps elle avait passé dans cette boite étrange, néanmoins elle pensait que c’était trop longtemps pour déjà retourner dormir. Et elle devait en apprendre d’avantage sur ce lieu.

[HRP : Le japonais que j'utilise est du japonais de google traduction quand il s'agit de longues phrases hein 8D je ne prétends pas parler cette langue !]

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMar 23 Sep 2014 - 1:18

- Liés ! s'écrit LV lorsque CF tente de comprendre le baragouin de la brune.

La jeune femme blonde le considère un moment, comme un objet curieux. Liés ? Qu'est-ce que cela voulait seulement dire ici ? Elle imagine qu'il y a bien un lien qui se doit d’exister, même infime, pour expliquer sa présence ici, dans ce milieu inconnu, avec tant d'autres. Mais le visage même des autres lui paraît tellement nouveau, et chaque autre individu en blouse lui paraît si différent d'elle, que CF ne parvient pas à imaginer quel genre de lien peut les lier tous ensemble. Elle imagine davantage que c'est le hasard qui les a tous menés là, mais si LV dit qu'ils sont liés – et LV a l'air de savoir bien plus qu'elle, vu comment il a facilement manipulé la machine – alors c'est qu'ils le sont, d'une manière ou d'une autre.
Mais CF ne se sent pas d'humeur à réfléchir à tous les liens possibles. S'il y a une réponse, elle la désire dans l'immédiat, ou pas du tout. Elle lui pose cette question qui lui est apparue tout de suite à son réveil. Qu'est-ce qu'on fait là?
LV répond par une évidence avant de finalement avouer qu'il n'en sait rien. Il est comme elle, et comme HK probablement. Il s'est réveillé, sans savoir trop pourquoi, et il en était là maintenant.
Mais une fois encore, avec sa réponse, CF comprend que l'homme brun qui les avait nourries en savait beaucoup plus qu'elle.

- Attends attends. Notre destination ? On va quelque part ? Et l'I.A. ? Qu'est-ce que c'est ? De quel message tu parles ?

C'est vraiment soulageant de pouvoir être compris parfaitement par quelqu'un ; on peut l'assaillir de questions en même temps qu'elles nous viennent à l'esprit, sans avoir à traduire ni à attendre que l'autre saisisse au moins la moitié de ce qu'on raconte.
Ils allaient tous quelque part alors. Elle ne s'était pas imaginé jusque là que le fait d'être réunis tous ensemble ici avait un but. Elle ne s'était pas même imaginé qu'ils allaient tous à un même endroit. Le bâtiment lui paraît stable, elle se l'imagine fixe, pas... en mouvement. Elle se demande quel genre de bâtiments, ou de structures suffisamment grandes pour accueillir tout ce monde, peut être en mouvement. Elle se demande aussi s'il n'y aurait pas un moyen de voir l'extérieur, ce qu'elle n'avait pas songé à faire depuis son "arrivée". Maintenant elle y songe : regarder dehors lui permettrait de voir comment, où sur quoi, cette grande bâtisse se déplace.
Mais HK se remet à parler. Cette fois-ci, son temps de parole est plus long, elle dit davantage, et CF se rend compte qu'elle n'avait pas terminé sa tentative de décodage des précédentes paroles. Cette fois-ci, HK ne joint pas de gestes à ses paroles, comme si elle ne cherchait plus à se faire comprendre. Elle pense qu'on la comprend parfaitement ou quoi ? Déjà que ses gestes ne sont pas toujours compréhensibles, si elle les abandonne totalement, ce sera l'incompréhension totale. Sans ses gestes, la fille aux yeux rieurs peut aussi bien s'adresser à la table, celle-ci la comprendra sûrement davantage que CF.
Heureusement, HK se remet à ses gestes, et CF en soupire presque de soulagement. La brune se saisit d'un de ses ustensiles et fait semblant de tracer des formes avec sur sa table. CF la regarde faire. Le geste lui dit quelque chose, elle sait qu'il est associé à quelque chose de précis, à quelque chose qu'elle connaît bien, ou qu'elle a l'impression de bien connaître. Mais le nom de cette chose ne lui revient pas, les mots ne sortent pas pour décrire ce que fait la brune.
Puisque LV est là et qu'il a l'air d'en savoir davantage, autant qu'il se rende utile.

- Hé je... je crois que je comprends ce qu'elle veut dire, s'exclame CF en regardant l'autre femme. Elle... Elle fait ce truc là, ce... ce machin qui... là, ce truc. Des petits gestes rapides et nerveux accompagnent ses paroles. CF cherche à désigner ce que fait l'autre femme, mais aussi le concept en général. Ses gestes tentent de montrer cette idée qu'elle n'arrive pas à nommer. Je me rappelle plus comment ça s'appelle, mais tu sais toi, non ? Là, ce qu'elle fait, il faut le faire avec un... tu sais, un... un instrument précis, mais pas le même instrument qu'elle utilise en ce moment, c'est... c'est pas pareil c'est...

Elle ne trouve toujours pas. Découragée, elle pose ses coudes sur sa table, sa tête dans ses mains, et ses doigts sur ses tempes. Elle soupire légèrement, tout en regardant la brune, cette énigme ambulante.

- Je ne sais plus. Mais je sais que je sais. Normalement. J'ai oublié.

Une nouvelle fois, elle est complètement inutile. Et à cette idée, elle soupire une nouvelle fois, énervée contre elle-même.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMer 15 Oct 2014 - 11:09

[HRP: Je m'excuse sincèrement du temps de réponse, j'ai des soucis IRL et je me désole d'avoir si peu de temps à consacrer au forum et à mes Rp en ce moment. Mais je vous ai pas oublié pour autant. Love <3]

Evidemment, son exclamation n’était pas passé inaperçue. Loin de là. Sa compatriote se tourna brusquement vers lui pour l’assommer de questions. Non mais vraiment, quel con à vouloir jouer les héros celui-là. Il était pathétique. Il n’avait pas la cape volant au vent et un slip rouge par-dessus son pantalon. Cette image grotesque s’était imposée à son esprit sans qu’il n’en sache l’origine Du moins si tant est qu’il y en ait une plus légitime que son mental chaotique. Le voilà dans une situation bien délicate. Toutefois… Visiblement, ces demoiselles-ci n’avaient pas eu vent du message. C’était compréhensible : les langues qu’elles parlaient n’étaient pas très courantes. Donc, suivant cette logique… Il avait un avantage sur elle. Oui, il s’agissait d’avantages pour lui. Il avait une information de plus. Il pouvait toujours faire semblant d’être en mesure de les aider ou moins d’être utile… Et puis, ne fallait pas oublier qu’il connaissait plutôt bien le vaisseau à présent et même quelques-uns de ses habitants quoique la communication reste rudimentaire. Mais enfin quelqu’un parlant sa langue… Il ne voulait pour rien au monde n’avoir à s’éloigner d’elle ! Il lui fallait donc laisser entendre qu’il en savait encore plus. Toujours plus. Oui. Donc il fallait rester vague, mystérieux en un sens… La solution était là.

- En effet ! Nous avons bel et bien une destination. L’Eléonor nous emmène droit sur… Il l’avait sur le bout de la langue. C’était bien le moment. Anthares ! Il lui semblait se souvenir que ce n’était pas tout à fait ça mais bon… Un système planétaire. Ou était-ce solaire …? Ca n’avait pas d’importance. Nous faisons le voyage de la Terre jusqu’à ce système, Anthares. N’était-ce pas évident ? Ou au contraire… ? L’inventait-il de toutes pièces ? Quant à l’I.A., il s’agit de l’intelligence du vaisseau qui nous pilote. Elle nous a transmis il y a peu un message de la Terre. Le dernier message de la Terre. Que disait-il précisément déjà ? Disant… Que nous étions les grands gagnants de la Terre. Extrapolait-il ? Quels étaient ses mots… Et nous souhaitant bonne chance pour le voyage. Non… ?

Il se tut. La moitié de ce qu’il venait de balancer n’étaient que des rumeurs glanées de-ci de-là. Il n’avait pas la moindre idée de la légitimité à leur accorder. C’était pour l’instant les seules pistes qu’ils avaient… Mais les donner comme vraies n’était sans doute pas très honnêtes. Bof. Autant leur donner un peu d’espoir. Et se donner un peu d’utilité. Enfin… A l’une. L’autre évidemment n’avait pas capté un mot encore. D’ailleurs, elle avait l’air complètement dépitée. Elle se lança d’elle-même dans un discours, une longue tirade de sons tous plus discordants les uns que les autres. Il lui sembla à un moment qu’elle parlait de wapiti. Il devait se planter. Ca n’avait pas beaucoup de sens… Alors il resta à la fixer, l’air neutre. Se demandant s’il fallait rire ou pleurer. Ne sachant davantage s’il fallait lui réexpliquer qu’ils ne comprenaient pas un mot de ce qu’elle disait. Non, elle ne pouvait vraisemblablement pas parler de wapiti. C’était totalement absurde…

Heureusement, la demoiselle se mit à nouveau à gesticuler. Cette fois, elle s’arma d’accessoire : sa fourchette. Puis elle se mit à mimer le fait d’écrire. Sa camarade à ses côtés se lança dans une interprétation à corps perdu. Elle semblait batailler, livrer une guerre sans merci entre les mots qui se déversaient impunément sur sa langue et ceux qui s’échappaient, ne l’atteignaient même pas, restant comme coincés plus bas. Cet élan fut si soudain qu’il fit taire LV en premier lieu. Il y avait comme un débordement, un excès de trucs qu’elle contenait en elle, réprimait. Le flot finit par se tarir mais ce, sans l’apaiser. Le mot n’était pas venu. Elle remballa le tout et sembla soudainement se replier sur elle-même, vaincue. Le cocktail étrange entre l’épuisement complet et une énergie disproportionnée lui rappela son propre réveil. Elles devaient subir le même état. Maintenant que leur appétit était comblé, elles allaient avoir besoin de récupérer en sommeil.

Cette dernière idée était contrariée par celle qui réclamait de quoi écrire. Ecrire pour quoi ? Communiquer. Sans nul doute. Pouvoir se faire comprendre… Un besoin essentiel au même titre que manger et dormir. Ne valait-il mieux pas remettre tout de même ça à plus tard ? Après leur repos respectif ? Il réfléchit un instant. Non. Accordons-lui ce qu’elle demande. Peut-être même qu’elle a plus d’informations que lui… Et puis autant ne pas la vexer davantage. Bon. Donc de quoi écrire… Se refusant à réfléchir plus que ça, il opta pour la même méthode qu’il avait trouvée plus tôt. Il se leva sans un mot, alla au poste de commande et, à son retour, il déposa sur la table deux bols : l’un remplis de fruits découpés et épluchés, l’autre plein de chocolat fondu. Il se saisit toujours en silence de sa fourchette, trempa le manche dans le chocolat et dessina à même la table ce qui lui vint à l’esprit : une fleur. Il fit un geste de la tête pour inviter l’éternelle incomprise à en faire autant.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeJeu 16 Oct 2014 - 17:26


De nouveau elle ne comprit rien à ce que LV disait, mais bon, c’en était presque devenu une habitude à présent.
Et Encore une fois HK-777 put apercevoir quelques petits points d’interrogations au-dessus de la tête de ces camarades après avoir recommencé son geste.  Cependant la femme fut la première à réagir. Elle avait l’air toute excité à l’idée et l’asiatique haussa un sourcil. Elle demandait juste de quoi écrire, ce n’était décrocher la lune. A son ton, elle comprit que la blonde questionna l’homme. Ce dernier resta encore perplexe un moment avant de se lever sans rien ajouter. HK se disait qu’il ne devait pas être parti pour longtemps, sinon il aurait certainement recommencé son salut qui lui disait pourtant quelque chose… Elle regarda alors CF un moment. Malheureusement elle n’avait pas grand-chose à lui dire vu qu’elles ne se comprenaient pas. La barrière de la langue était tellement handicapante. Néanmoins elle était sûre que LV avait compris et était allé lui chercher ce qu’elle voulait. Enfin elle pourrait se faire comprendre n’importe où, si tant est que ses interlocuteurs soient un tant soit peu imaginatifs et ouverts d’esprit à ses dessins.

Quand l’homme revint, elle était impatiente d’enfin pouvoir s’exprimer. Néanmoins, il était revenu avec des fruits et du chocolat. Chocolat, qu’elle adorait certes, l’odeur était caractéristique et elle pouvait la reconnaitre entre mille. Il n’avait donc pas compris ? La déception envahit son visage, mais elle le regarda tout de même faire ensuite.
C’était euh… Original… N’y avait-il que cela pour s’exprimer ? Elle voulait absolument tout noter, tout ce qu’elle pensait, pour elle en tout cas. Elle ne pourrait pas utiliser du chocolat éternellement. Mais pour l’instant elle n’avait que ça de toute façon. Et il fallait bien leur adresser la parole d’une façon ou d’une autre.
Elle se saisit alors de sa propre fourchette, la trempa dans le chocolat et…
Qu’allait-elle leur dire ?... Elle voulait absolument s’exprimer et à présent qu’elle le pouvait, sa tête était devenue comme vide…
Bon, il fallait qu’elle reprenne depuis le début. Déjà quelques questions lui revenaient. A présent il fallait savoir comment les exprimer pour qu’ils puissent tous les deux la comprendre.

HK se mit donc à dessiner. Elle fit d’abord trois hommes bâtons et les entoura, avant de dessiner un point d’interrogation à côté. Elle laissa le temps à ses deux interlocuteurs de deviner ce que cela voulait dire. Ensuite elle pointa d’une flèche en chocolat le cercle avec lequel elle les avait entourés et mis aussi un point d’interrogation à côté. Qui sommes-nous ? Où sommes-nous ?
Elle entoura à nouveau tout ce qu’elle avait dessiné jusqu’alors pour aussi y mettre un point d’interrogation. Voulant signifier « pourquoi ? ». Mais c’était une notion bien difficile à dessiner.
Elle continua sur sa lancée, se mettant debout pour continuer sur toute la table. Elle dessina des vêtements, des lits, et un livre muni d’un stylo. Ils avaient tous la mention point d’interrogation. Elle voulait savoir où elle pouvait se procurer toutes ces choses. Elle allait poser sa fourchette quand elle dessina rapidement une caricature de LV et de CF avec une bulle qui partait de leur bouche ouverte. A l’intérieur de ses bulles il n’y avait que de petites vaguelettes qui ne voulaient rien dire. Elle mit alors un gros point d’interrogation à côté, signifiant qu’elle voulait comprendre ce qu’ils avaient dit.


[HRP : Mais tu es toute pardonnée <3]

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim


Dernière édition par Shitaka Maemune le Sam 15 Nov 2014 - 15:44, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeJeu 23 Oct 2014 - 3:04

[HRP : Y'a pas de problème, on comprend tout à fait <3]

Éléonor. Anthares. La Terre. L'I.A. l'intelligence. Un grand voyage pour les grands gagnants. Dans un vaisseau. En direction d'un système planétaire. Anthares. Éléonor. Un vaisseau, un grand vaisseau qui sert pour le grand voyage des grands gagnants.
CF se répète plusieurs fois mentalement ces nouvelles informations que vient de lui donner LV. Elle se redit les noms, tente de les écrire dans sa tête, leur cherche un sens quelconque. Mais rien ne lui vient. Elle éprouve vaguement quelque chose en pensant à « la Terre », elle sait qu'elle connaît cet endroit, elle sait au fond d'elle qu'elle en vient, mais c'est bien tout. Pas d'impression positive, ni négative, aucun souvenir, aucune émotion qui puisse justifier qu'elle ait voulu quitter cet endroit. Parce que je l'ai voulu, hein ? Sûrement. LV a parlé de grands gagnants, alors elle avait forcément quelque chose à gagner de ce départ. Anthares ? Cela ne lui dit absolument rien. Mais si c'est le grand prix, c'est que ça doit en valoir la peine. Probablement.
Elle regarde autour d'elle, observe les environs et tente de se convaincre qu'elle se trouve dans un vaisseau, un immense vaisseau, qui... bouge. Un grand vaisseau qui se déplace à travers l'espace en direction d'un nouveau système planétaire. Une fois de plus, l'envie la prend de regarder à l'extérieur ; elle a du mal à s'imaginer à quoi peut ressembler le « dehors ».

Elle regarde LV qui était parti pour revenir avec deux nouvelles assiettes. Pendant un moment, CF craint qu'il soit en train de leur resservir de la nourriture, ce qu'elle ne veut pas, et elle doute que ce soit ce que réclamait l'autre femme au langage incompréhensible. Non, elle est même absolument certaine que HK ne veut pas manger, elle veut... elle veut... Le mot ne vient toujours pas.
Mais elle comprend bien vite que LV ne cherche pas à les nourrir une nouvelle fois. Avec sa fourchette et ce qu'il y a dans l'un des bols, il se met à faire des symboles sur la table. Il a donc compris ce que voulait la femme brune lui aussi, même si CF ne s'imaginait pas la chose comme ça. Elle pensait que ça se ferait avec d'autres instruments, sur une autre surface. Tant pis. Le procédé fonctionne, puisque l'autre femme fait de même. C'est ce qui compte.
CF regarde les dessins de la brune au fur et à mesure que celle-ci les fait. Trois bonhommes dans un rond. Elle devine que les trois petites personnes ce sont eux (qui d'autre sinon?) et que le rond ce serait ce vaisseau. Éléonor, que ça s'appelle, selon LV. Bien, jusque là c'est compréhensible. HK fait un point d'interrogation à côté du rond, et instinctivement et sans trop savoir pourquoi, CF interprète ce signe comme une question. La baragouineuse pousse donc une question, mais laquelle ? Où sommes-nous ? Qui sommes-nous ? Qu'est-ce qu'on fait là ? Sûrement quelque chose comme ça, ce genre de dessin a au moins le mérite d'être clair et les possibles sens ne sont pas nombreux.
La brune dessine une flèche qui pointe le cercle et la relie à un autre point d'interrogation. Une autre question. Probablement la même chose, elle s'interroge sur le lieu ou la raison.
Puis HK entoure tous ses dessins et fait un troisième point d'interrogation. Encore une question. CF ne saisit pas trop, mais elle pense deviner de manière générale ce à quoi pense l'autre femme.
Et enfin, l'incomprise dessine deux visages. CF ne sait pas qui ils représentent, même si l'un lui rappelle vaguement LV. À côté des visages, HK fait deux ronds, qu'elle relie à la bouche par une tige. CF ne voit pas ce que c'est censé représenter. De l'air ? On peut respirer par la bouche après tout. Dans les deux ronds il y a des vaguelettes. Euh... De l'air ? Encore ? Elle ne voit pas ce que ça peut être d'autre. La brune conclut son dessin avec un point d'interrogation, encore un. Elle se questionne sur comment elle fait pour respirer ? Pourquoi ? C'est sensé être difficile ? CF ne voit pas ce qu'il y a d'étonnant à expirer de l'air par la bouche, mais bon, elle se dit qu'elle n'a sûrement pas tout compris.

- Je... pense qu'elle se pose les mêmes questions que moi. Où on est et c'qu'on fait là, euh... et elle se demande aussi peut-être qui on est. CF parle à voix basse, plus pour elle-même qu'à l'intention de LV, elle tente de faire le point sur ce qu'elle a compris. Y'a aussi un truc avec l'air je crois... ? Enfin, en tout cas il va falloir lui répéter ce que tu m'as dit. Elle soupire. Elle digère à peine ces nouvelles informations, elle se demande si elle va pouvoir les régurgiter de manière compréhensible.

Ça vaut le coup d'essayer.
Après tout, elle en sait davantage, elle peut répondre.
Elle se saisit de sa fourchette et entreprend de faire comme les deux autres et de dessiner sur la table. C'est plus dur qu'elle ne se l'imaginait. Elle fait trois bonhommes qu'elle entoure d'un rond, comme l'a fait HK avant elle. Elle pense être comprise comme ça. Ça c'est LV, HK et moi dans le vaisseau... A partir du gros rond, elle dessine une longue flèche qui traverse une bonne partie de la table. Un grand voyage pour les grands gagnants. À la pointe de la flèche, elle veut dessiner Anthares. Mais elle n'a absolument aucune idée d'à quoi cela ressemble. Au prix de gros efforts, comme si elle redécouvrait l'écriture, elle écrit maladroitement « anthares » à côté de la pointe de la flèche. Elle a un doute pour l'orthographe mais cela lui semble correct. L'écriture est un peu tordue mais lisible, HK devrait pouvoir la déchiffrer si elle connaît son alphabet. CF regarde son œuvre. Elle écrit maladroitement « Éléonor » au-dessus du gros rond qui entoure les trois personnages.

- Voilà, c'est ce qu'il faut savoir en gros, si j'ai bien compris. Elle se tourne vers LV. C'est ça, non ? Et j'ai pas répondu à son truc sur l'air, là. Elle désigne d'un geste désinvolte de la main le deuxième dessin de la brune où deux têtes expirent quelque chose par la bouche.  Je vois pas trop où elle veut en venir avec ça.

Ça doit suffire pour le moment.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMar 4 Nov 2014 - 13:49

La demoiselle orientale s’empara du chocolat et se mit à consteller la table de points d’interrogation. Bon. Visiblement, elle se posait un certain nombre de questions elle aussi. Elle n’avait pas plus d’informations. En un sens c’était rassurant. D’être tous sur le même pied d’égalité. Quoique cela soit un peu déstabilisant au départ d’ignorer jusqu’à son nom… Enfin. Sa camarade se mit en charge d’interpréter en murmurant comme des incantations maléfiques. Puis, à son tour, elle fit de grands dessins. Ah oui, très grands… Elle répondit ainsi brièvement aux questions principales de l’autre. Enfin pas sur certains points. Déjà parce qu’il semble qu’elle faisait un contre-sens sur l’un des schémas de la dessinatrice muette et puis, elle semblait oublier des petits détails.

LV les observa longuement tour à tour. Certes, ce que la fille à côté interprétait comme de l’air devait plutôt se rapporter au discours, au langage. Mais que voulait-elle dire ? La langue qu’il parlait ? Il ne le savait pas lui-même en vérité. Quant au discours… Il ne devait pas avoir dit grand-chose de plus que ce qui était déjà enchocolaté sur la table. Alors quoi ? Décidemment, même avec des dessins, ce n’était pas gagné du tout pour la comprendre. Leur culture devait être sensiblement éloignée. Bon. Autant se concentrer sur ce qui nous rapproche tout d’abord. Il reprit les quelques dessins d’objets qu’elle avait entrepris. Du bout de son doigt, il entoura les vêtements et le lit et fit une flèche vers l’extérieur. Puis il se montra lui-même, mima le fait de marcher et l’interrogea d’un mouvement de tête. Enfin, il barra le livre et le stylo et les remplaça par des rectangles et des carrés de différentes tailles comprenant leur lot de vaguelettes. Etait-ce seulement clair ? Rien n’était moins sûr.

Toutefois, à présent qu’ils avaient déjeuné, était peut-être venu le temps pour elles de se reposer. Cela paraissait logique. Nécessaire même. Mais maintenant qu’il avait quelqu’un parlant sa langue, il ne voulait pas la lâcher. Pas déjà ! Et s’il ne la revoyait pas ? Jamais ? C’était fort peu probable, il croisait globalement toujours les mêmes personnes. Cependant il manquait de rationalité… Il voulait rester avec elle. Il était enfin compris. Enfin quelqu’un. La solitude et l’ennui s’étaient dissipés. Il refusait de retomber là-dedans. Dès leur départ. En même temps… Il était mal à l’aise de lui parler alors que la seconde jeune femme les regardait sans rien comprendre. L’air mi-figue mi-raisin. Oh si seulement il pouvait y avoir un moyen de lui traduire facilement, sans effort, sans mime ridicule ou dessins sur une table. Cela devenait fatiguant. Et elle devait se sentir aussi bien que lui avant l’arrivée miraculeuse de CF.

- Vous vous souvenez du nom de notre langue ? demanda t-il brusquement à sa voisine.

L’interroger sur une question même de l’asiatique lui donnait bonne conscience. Il ne lui parlait bien qu’en vue de lui répondre ! Elle n’avait donc pas à se plaindre. Mais il enchaîna sans pouvoir davantage se retenir :

- Vous avez des souvenirs ? Je veux dire, d’avant votre réveil ? N’importe quoi… Ne serait-ce que votre nom ou la signification de ces matricules ? Vous rappelez-vous de quoi que ce soit ?

Une frénésie s’était soudain emparée de lui. Il improvisait un mime pour traduire ne direct. Mais il avait envie de lui demander s’ils étaient tous morts en réalité, si tout ceci n’était pas qu’un rêve, une illusion, une matrice. Des connexions se faisaient dans son cerveau sans qu’il puisse nommer les références, les allusions. C’était un joyeux bordel quoi. Il tenta de se calmer pour poursuivre.

- Il faudrait organiser la vie à bord…

Ah non. C’est pas ça qu’il avait prévu de dire. Il avait dérapé. Son cerveau était tombé et puis… Hop. Le temps de le ramasser, y a un morceau qui s’est décollé et on se retrouve à dire des trucs pas imaginés, pas seulement pensés. Il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il voulait dire. Alors il resta à les fixer toutes deux, l’air d’un enfant pris en faute.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeDim 9 Nov 2014 - 19:08


HK attendait beaucoup de ces deux interlocuteurs. La première à réagir fut la blonde, qui jusque-là n’avait pas été d’une aide très précieuse pour l’asiatique. CF se saisit alors de la fourchette et se met à dessiner. HK espérait beaucoup qu’elle lui donnerait toutes les réponses voulues. Elle l’observa donc l’artiste faire.
Au début elle ne comprenait pas ce qu’elle dessinait. Une longue flèche, qu’est-ce que cela voulait dire ? Elle écrit enfin quelque chose, c’est tout d’abord incompréhensible pour la brune et d’un seul coup c’était comme si elle avait eu un éclat de lumière en tête. C’était une façon d’écrire, autrement que ce qu’elle connaissait originellement. Sa langue était très différente de vive voix comme d’écriture. HK se leva pour tenter de déchiffrer le mot. Après une minute elle se rappela enfin. « ANTHARES ». Savoir ce que cela signifiait était autre chose. Elle regarda de nouveau le dessin dans son ensemble. Elle voulait dire qu’ils allaient quelque part ? Et que ce lieu s’appelait ainsi ? C’était la meilleure hypothèse… Entre temps la blonde avait écrit « Eléonor » au-dessus du cercle qui entourait les bonhommes bâtons. Donc ils allaient quelque part dans cet Eléonor… HK regarda autour d’elle, c’était beaucoup trop grand pour que ce soit un véhicule à roue… Donc… ah c’était bizarre elle savait ce que c’était mais ne s’en rappelait pas. Elle plongea sa tête dans le creux de ses mains et fut frustrée que cela ne lui revienne pas, elle soupira. En tout cas elle ressentait de l’excitation à cette idée, bien qu’elle ne sache pas encore pourquoi.
LV, qui ne disait toujours rien, compléta ce que CF avait fait. Il dessina et mima quelque chose, HK était retournée s’asseoir pour l’observer lui. Elle comprenait ! Il lui demandait si elle voulait bien le suivre pour qu’il lui montre où dormir et trouver des vêtements ! Elle hocha vivement la tête.
Ensuite il barra le livre et le crayon et fit des carrés à la place. HK avait une vague image en tête de ce que cela voulait signifier, elle ne rajouta rien. Il lui donnerait peut être cela ensuite.

La blonde posa alors une question à LV, que l’asiatique ne comprit pas évidemment. Ils discutèrent tous les deux, ils avaient l’air gêné. Après tout, HK ne pouvait pas leur en vouloir de communiquer entre eux. C’était en plus assez compliqué de tout lui traduire. Surtout au vu de la performance de LV qui essayait de traduire par des gestes ce qu’il disait. C’était trop flou pour que la brune puisse comprendre ce qu’il voulait dire.
HK était lasse, et fatiguée. Elle avait bien mangé et avait envie d’autre chose, de dormir. Dormir, alors qu’elle venait de le faire pendant elle ne savait combien de temps. La peur était toujours là, la peur de ne plus se réveiller si elle fermer de nouveau trop longtemps les yeux. Mais il fallait qu’elle se repose pour tirer le plus de choses au clair.

Elle mima donc le fait de dormir, en posa ses deux mains paume contre paume et en les calant sous sa tête, fermant les yeux. Ensuite elle désigna LV et mima de ses doigts le fait de marcher jusqu’à la sortie. Elle lui demandait donc de lui montrer un endroit où dormir. En espérant qu’il lui montrerait aussi les vêtements et les petits carrés qui remplacent les livres. Elle se demandait si CF connaissait aussi beaucoup de chose, ou si elle venait de se réveiller elle aussi.

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim


Dernière édition par Shitaka Maemune le Sam 15 Nov 2014 - 15:43, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMar 11 Nov 2014 - 4:17

CF regarde ses compagnons tenter de discuter. Ils mélangent à la fois l'écriture en chocolat et les gestes, faisant parfois parcourir leurs doigts sur la table. Elle est plutôt impressionnée par ce qu'elle voit, c'est fou ce qu'on peut inventer pour tenter de se faire comprendre. La jeune fille blonde regarde les carrés que trace LV et ne voit pas du tout à quoi ils peuvent correspondre. Mais elle se dit que ce n'est pas bien grave, puisque tous les deux parlent la même langue. La jeune fille aux yeux rieurs semble le comprendre, donc c'est tout ce qui compte, puisque c'est elle qui est à l'écart pour le moment. CF a un sourire en coin. Tout est tellement plus simple lorsque l'on partage la même langue.  Elle plaint HK de ne pas comprendre et de ne pas être comprise, mais en même temps elle jubile intérieurement de ne pas être à sa place.
Brusquement, LV lui demande si elle se souvient du nom de leur langue commune. Un peu prise de court, CF le regarde d'un air étonné, la bouche légèrement entrouverte mais sans dire un mot. Le nom de sa langue ? Jusqu'à présent elle ne s'en était pas posé la question. Il faut dire que, jusqu'à présent, elle pensait aussi être la seule à la parler.

- Je... Non... Non je ne sais pas..., balbutie-t-elle.

Mais LV la coupe déjà avec d'autres questions. Il lui demande si elle a des souvenirs d'avant son réveil, si elle sait son nom ou la signification de son matricule. Les questions s’enchaînent sans vraiment laisser le temps à CF d'y réfléchir. Mais elle se rend bien vite compte qu'elle n'a pas besoin d'y réfléchir longtemps.

- Chais rien, dit-elle en haussant un peu les épaules. Absolument rien. Je ne sais pas ce qu'on fait là, j'savais même pas qu'on était dans un vaisseau. Je sais pas mon nom. Et, saisissant son matricule pour le montrer à LV elle ajoute : Je ne sais pas ce que ce truc veut dire non plus.

Elle ne sait rien. Rien de rien. Certains s'en inquiéteraient, CF avouerait volontiers qu'elle s'en fiche un peu. Depuis son réveil, elle se soucie de trouver de quoi manger et où dormir. Elle s'adapte encore à tout ça. Il y a peu, elle était encore complètement perdue.

- J'ai pas pris le temps d'y réfléchir non plus, ajoute-t-elle pour se justifier. J'ai plutôt chercher à... survivre, disons.

LV semble se calmer avec ses questions. Puis, après un moment, il parle d'organiser la vie à bord. Il évoque juste brièvement cette nécessité, en une seule phrase. Mais cela suffit pour que CF le regarde à nouveau d'un air étonné.

- Organiser la vie à bord ? Mais... euh... y'a pas déjà quelqu'un qui s'en charge ?

CF s'était dit que quelqu'un, quelqu'un de sérieux sûrement, devait se charger de tout ça. On ne peut pas laisser ce petit monde se débrouiller comme ça tout seul, si ? Quelqu'un doit tenir les rênes, et CF espère juste que ce quelqu'un ne soit pas elle. S'occuper de la vie à bord du vaisseau est une trop grosse responsabilité, et quelque chose lui dit au fond d'elle que ce n'est pas une responsabilité qu'elle veut avoir. Elle préfère laisser ça à quelqu'un d'autre. Mais au ton employé par LV, elle comprend que personne ne s'est désigné pour s'en occuper.
Mais l'autre fille s'agite aussi, mimant plusieurs idées. La première, que CF s'étonne de comprendre instantanément, est qu'elle veut visiblement dormir.
CF pointe du doigt la fille brune et se tourne vers le jeune homme.

- Avant d'organiser la vie à bord, on peut déjà lui donner ce qu'elle veut, ce sera au moins ça de fait. Elle veut un endroit où dormir, on dirait.

CF songe que venir en aide à HK peut être utile, puisqu'en chemin LV peut lui montrer d'autres choses et d'autres lieux qui peuvent s'avérer utiles. Comme un endroit où dormir, par exemple. Jusqu'à présent, CF n'a dormi que dans les couloirs, en compagnie du jeune homme qu'elle a rencontré à son réveil. On peut trouver mieux, c'est sûr, au moins pour le confort. Cette histoire d'organisation peut attendre, il y a d'autres priorités.

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Erwin Kaiser [LV-493]
Erwin Kaiser


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Anglais, russe

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMar 11 Nov 2014 - 14:51

Ah oui. Pas très rassurant de balancer qu’il n’y avait aucune organisation. Ah, ce manque de tact… Enfin, il n’était plus à ça près. Et mieux valait qu’elles soient au courant de tout le plus possible. Ils auraient besoin du plus de monde possible pour s’en sortir.

- Non… Personne encore ne s’est imposé en leader. Mais cela commence à manquer cruellement. Il faut…

LV se perdit dès lors dans ses pensées. Revenant à lui, il hocha la tête d’un air entendu. Oui, dormir. Dormir est une priorité. Bon. Il se leva sans ajouter un mot. De toute façon, sa camarade langagière n’avait pas davantage d’informations. Dommage. Enfin au moins partageaient-ils cette langue. Voilà qui était précieux à cette heure d’incompréhension, de flou total. D’un geste galant de la main, il invita les deux demoiselles à le suivre. Puis, il tourna les talons et traversa à grandes enjambés la salle, les couloirs, le vaisseau. De mémoire, il était à peu près en mesure de s’y retrouver. Du moins entre les parties les plus importantes. Soit, celle pour manger, celle pour dormir. La base quoi. Le chemin n’étant pas loin… Il demeura toutefois silencieux. Perdu sans ses pensées d’organisation. Il les mena jusqu’à une cabine, la première où il avait dormi semble-t-il. Coïncidence ? Bof. Amusant en tout cas. Pressant le bouton, la porte s’ouvrit devant lui et il laissa l’honneur aux dames d’un geste poli de la main.

Après quoi, il entra et leur montra le placard roulant où restaient encore quelques vêtements. Certes, le choix était limité. Il expliqua, à l’oral et par mimes grossiers, qu’il en allait de même pour toutes les cabines si elles ne trouvaient pas satisfaction dans celle-ci. Et puis il ajouta qu’elles pourraient, une fois réveillées, le retrouver dans le grand réfectoire qu’il venait de quitter. Il était prêt à leur montrer ce qu’elles désiraient explorer et à découvrir avec elles d’autres espaces du vaisseau. Il jeta un regard interrogateur à la demoiselle orientale. Devait-il réexpliquer ? Bon au pire, la blonde s’en chargerait. Il leur sourit à toute deux, bien content d’avoir pu échanger avec des personnes même si l’une ne comprenait pas grand-chose. Cependant, la bienséance l’obligeait à quitter la pièce rapidement. Un mâle n’est sans doute pas le bienvenu. A moins que l’asiatique n’ait des mœurs vraiment, vraiment très différents des leurs. Il effectua à nouveau son salut et se retira respectueusement. Il était temps de s’organiser, hein … ?

[HRP: Voilà ! Libre à vous de poursuivre entre vous deux dans une cabine. Moi je vous laisse là-dessus. Mais on se retrouve bientôt j'espère pour un Rp plus collectif où on s'organise enfin à bord. Love <3]

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
Shitaka Maemune


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeSam 15 Nov 2014 - 15:41


La blonde eut l'air de donner son point de vue à l'homme. HK fit un gros effort pour tenter de comprendre quelque chose, de remarquer un mot qu'elle pouvait connaître. Mais en vain. Finalement elle s'était retrouvée à regarder le chocolat s'affaisser sur la table, rendant les dessins à présent illisible. Elle pensait à la notion de gaspillage sans pour autant y mettre un mot réel dessus. Ce n'est qu'après que LV ait vaguement répondu qu'elle fit sa demande, un endroit où dormir.
Ses interlocuteurs se levèrent donc, et elle en fit tout autant. HK savait qu'elle pouvait leur faire confiance, ils avaient l'air aussi paumé qu'elle. C'était maintenant qu'il fallait profiter de la gentillesse des autres. Plus tard, ils sauraient sans doute leurs identités et ce serait peut être fini. On ne sait pas ce que serait leur réaction en apprenant la leur ou celle des autres. HK avait presque peur de savoir qui elle était. Cela allait avoir un impact sur ses pensées, ses agissements, sur comment elle était dans le temps présent. Et si elle était un terroriste ? Un Assassin ? Ou bien une personne importante avec beaucoup de responsabilités ? Ou bien un moins que rien. Cette pensée lui fut étrange, elle ne voulait rien être de cela, alors que serait elle ? Une personne banale ? Seul l'avenir le déciderait. Elle espérait pouvoir choisir qui elle est. Et surtout que les autres lui laisse choisir qui elle serait.

HK suivit ses deux compagnons dans les couloirs de « l'Eléonor ». Elle tenta de se souvenir du trajet pour pouvoir revenir sans problème dans la salle où ils se trouvaient un peu plus tôt. LV s’arrêta enfin pour presser un bouton et ainsi ouvrir une porte. Elle donnait sur une petite cabine contenant un placard, quelques rangements, et de quoi dormir. L'homme leur montra alors comment le placard roulant fonctionné. Il y restait quelques vêtements, mais il fallait partagé et surtout voir s'ils étaient à leur taille. LV leur expliqua donc plusieurs choses, que HK comprit plus ou moins bien. Mais l'idée générale était passée. Il les salua avant de partir, l'asiatique lui avait rendu son salut. Elle était à présent seule avec CF. Elle passa une main dans ses cheveux et tenta d'expliquer quelque chose avec plusieurs gestes. Elle saisit sa blouse au niveau de la poitrine avant de montrer la sortie de la cabine du pouce. Elle sortit donc, à la recherche d'autres cabines et surtout d'autres vêtements. Certaines ne voulaient pas s'ouvrir, aussi devait-il y avoir un moyen de les verrouiller de l'intérieur. Après quelques recherches elle s'était trouvée une sorte de combinaison, très très sobre, blanche et grise. C'était un peu trop grand pour elle mais elle se sentait plus à l'aise dedans. Il lui manquait plus que trouver des chaussures. Cela dit, ce n'était pas sale par terre, c'était surtout pour éviter d'avoir froid. HK regarda sa blouse, sans un mot, pendant un moment. Que devait-elle en faire ? La garder précieusement ? Non ce serait idiot, elle ne pouvait pas la transporter sur elle dans tout le vaisseau… Elle se mit donc à tenter d'arracher le plus important, son badge. Après maints efforts, elle réussi à l'avoir. Elle s'était faites mal aux doigts, elle secoua sa main et se mordu les lèvres pour éviter de jurer ou de crier. L'asiatique regarda le badge... HK-777. Mais aucune signification claire et précise ne lui venait à l'esprit. Elle le plaça alors dans l'une des poches de sa blouse.

HK revint ensuite dans la cabine où se trouvait CF. Elle tapa à la porte avant d'entrer.
Elle voulait bien lui parler, néanmoins c'était inutile, et surtout trop fatigant de se faire comprendre. Elle s'allongea donc sur l'un des lits et lui fit un signe de tête pour la saluer. Elle ne put s’empêcher de dire quelque chose :

« Oyasuminasai... »
[Bonne nuit]


HK mit du temps à s'endormir, trop de questions trottaient encore dans sa tête, trop de peurs, d'incertitudes. Ce fut finalement l'épuisement qui eut raison d'elle… Une nuit emplie de rêves et de cauchemars, mais elle ne se réveilla que longtemps plus tard...

[HRP : Je pense qu'il vaut mieux arrêter ici, la prochaine fois on pourra se voir et même DISCUTER ! OUH MY GODNESS !]

_________________

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  413207signShitakaredim
Voir le profil de l'utilisateur
Erika Strauss [CF-967]
Erika Strauss


Votre personnage
Âge: 24 ans
Langue maternelle: Allemand
Langue(s) apprise(s): Le russe et un peu d'anglais

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitimeMer 19 Nov 2014 - 5:22

LV lui avoue qu'il n'y a, en effet, pas d'organisation à bord. Il ajoute que cela commence à « manquer cruellement ». Ah. Bon. Quelque chose d'instinctif dit à CF que manquer d'organisation pendant trop longtemps n'est pas vraiment une bonne chose. Il va donc falloir que cela se décide. Et elle y sera sûrement mêlée ; elle a la sensation que c'est une de ces obligations désagréables auxquelles on n'échappe pas.
LV les invite à le suivre et il mène les deux jeunes femmes à travers le vaisseau. Ils prennent des couloirs que CF n'avait pas emprunté jusque là. Elle essaye de retenir le chemin mais abandonne bien vite, incapable de s'y retrouver. Tant pis, elle verrait le moment venu comment retourner jusqu'au réfectoire. De toute façon, dans le pire des cas, elle n'aura qu'à errer jusqu'à ce qu'elle tombe au hasard sur ce qu'elle cherche. Ça a marché pour cette fois après tout.
LV les mène finalement à une pièce, les invite à entrer, leur montre un placard où se trouve quelques vêtements et explique que le choix est limité mais que l'on peut trouver autre chose dans les cabines avoisinantes. CF hausse les épaules. On fait avec ce que l'on a, ce n'est pas vraiment important. Les vêtements l'intéressent peu dans l'immédiat, même si l'idée de se débarrasser de cette blouse blanche lui plaît beaucoup. Son regard est plutôt attiré par les lits. De vrais lits. Enfin.
Elle hoche la tête à ce que LV lui dit et lui rend son sourire. Tandis qu'il les salue avant de sortir, elle le remercie pour toute l'aide qu'il lui a apporté. Elle le remercie aussi, mais silencieusement cette fois, d'exister, puisqu’elle a enfin quelqu'un avec qui parler.
LV parti, HK lui fait comprendre qu'elle compte sortir elle aussi, sûrement pour chercher d'autres vêtements, et CF lui répond par un hochement de tête pour lui indiquer qu'elle a compris. La blonde est déjà en train de fouiller le placard que leur a présenté LV. Les vêtements sont peu nombreux, comme il l'avait dit, et elle abandonne l'espoir d'en trouver à sa taille. Elle sort du placard une chemise grise qui irait bien à un homme volumineux et qui sur elle donne l'effet d'une seconde blouse, ou d'une robe très mal ajustée. Mais CF choisit de s'en accommoder. Elle enfile un pantalon brun, qui est un peu serré par contre. Elle tente de rentrer sa chemise à l'intérieur, mais la sensation est inconfortable alors elle la retire immédiatement. Elle regarde ses vêtements, essaye d'imaginer de quoi elle a l'air avec. Ça ne doit pas être fameux. Bon. Au moins c'est confortable, elle se changerait si elle trouvait mieux mais pour le moment cela suffirait.
Elle regarde son ancienne blouse. Elle n'en a plus besoin, elle peut la laisser là. Malgré tout, elle veut garder son badge, puisque c'est la chose qui lui tient de nom et qu'il sert à faire les présentations. Elle  essaye de retirer son matricule, mais n'y parvient pas, alors c'est la blouse elle-même qu'elle déchire, jusqu'à ce qu'elle n'ait qu'un petit bout de tissu sur lequel son matricule est fermement accroché. Elle le fourre dans sa poche. Les restes de la blouse déchirée gisent piteusement par terre et elle les pousse du pied.
HK revient, changée elle aussi. CF répondit à son signe de tête. La jeune fille aux yeux rieurs lui dit quelque chose qu'elle ne comprend pas. Mais CF se dit qu'elle doit au moins lui répondre quelque chose. N'importe quoi.

- Euh... ouais. C'est...bien tout ça.

C'est une réponse sans véritable sens, mais de toute manière l'autre ne la comprend pas non plus. Ce n'est qu'une réponse polie, pour que la brune ne parle pas dans le vide.
CF s'allonge à son tour dans l'un des lits et est agréablement surprise d'en découvrir le confort. Elle se rend compte à quel point elle est exténuée. Elle doit l'être depuis qu'elle s'est réveillée la première fois. Elle ne veut plus penser à rien, l'Éléonor, le voyage, les autres, l'organisation, plus rien n'a d'importance là, maintenant.
Elle ferme les yeux et s'endort presque immédiatement.

[HRP : Voilà ! Je réponds juste pour finir avec la partie d'Erika et clore le RP. :3 A la prochaine pour de nouvelles aventûûûûûres /o/]

_________________

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  Empty
MessageSujet: Re: La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]    La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]  I_icon_minitime

 

La bonne conduite à suivre [pv: Shitaka / Erika / Erwin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règles de "bonne conduite"
» Bonne Année
» Bonne fête monsieur le président!
» Un example a suivre
» Big boss de bonne taille

L'Eléonor ::  :: Mémoire externe :: RP