Eveil critique, erreur système ! [terminé]

Myrrh Silvercrow [ZE-009]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Lun 7 Juil 2014 - 15:18



Eveil critique,  erreur systeme !.

Une sensation de vide, de flottement dans le vide. Ses yeux étaient clos, mais derrière ses paupières aucun rêve n'était venu à elle. Le temps s'écoulait sans qu'elle n'en ait la notion, elle n'était que plongée dans une sorte de sommeil artificiel. Là, il n'y avait aucun bruit, aucune mélodie agréable, seulement le néant. Jusqu'au jour où... son oreille capta un son. Un bruit très lointain, flou qui peut à peut prenait de l'ampleur et s'intensifiait jusqu'à ce que cela retentisse sur le système nerveux de la jeune femme qui flottait. Puis le bruit cessa et une voix sembla lui parler. Etant dans un état second, la jeune femme eut beaucoup de peine à ouvrir ne serais-ce qu'un œil et encore plus à essayer de comprendre ce que la voix désagréable disait. Une seconde alarme se déclencha, et cette fois-ci, la demoiselle aux cheveux noir de jaie s'éveilla pour de bon, croyant qu'elle allait mourir. Plus d'air, le calme, la tranquillité, la paix intérieur, tout n'était qu'artificiel, même l'oxygène qu'on lui apportait. Mais que faisait-elle dans cet horrible liquide ? Et pourquoi sa vision était-elle aussi déformée ? Le bocal, car oui, il fallait dire que c'était un très gros bocal, dans lequel elle flottait ne pue l'aider plus que cela à savoir où elle se trouvait. Mais comme elle ne respirait plus, la panique commença à monter en elle. A l'extérieur, une voix robotique disait calmement.

"Pour cause de problème technique sur la cellule de cryogénisation immatriculé ZE-009, la parois restera fermée. Merci de votre compréhension."

Le matricule en question voulut hurler, mais il lui était totalement impossible d'articuler quoi que ce soit à cause de cet espèce de masque collé à son visage et qui ne lui servait plus à rien. Le liquide lui brûlait les yeux et commençait à s'infiltrer dans sa bouche. c'est alors que son corps se remis en marche normal. Se débattant comme une forcenée entre les tubes et les câbles, elle tira sur tout ce qui lui venait sous la main, arracha le masque qui n'arrangeait pas son étouffement avant de prendre appuis sur le fond de la parois pour mieux s'élancer vers la vitre à poings fermés. Lorsque sa main passa à travers la vitre, ce fut la libération, ou plutôt l'averse...  [ZE-009] fut propulsée vers l'avant dans une vague de liquide poisseux et se retrouva en moins de deux, les genoux sur le carrelage froid d'une étrange pièce. Ce n'est qu'a partir de cet instant, qu'elle pu enfin prendre une longue et profonde bouffée d'air. Ce qui la fit s'étouffer de plus belle et cracher ce liquide infâme qui emplissait le bocal. Tremblant à moitié, la jeune femme mis du temps avant de retrouver ses esprits quant la voix robotique lui indiqua que la porte était désormais déverrouillée. Après une telle déclaration, la jeune femme laissa échapper un grognement d'énervement, mais elle préféra ne rien dire. Son visage se crispa soudainement lorsque ses yeux se posèrent sur ses main couvertes de coupures et de sang. Tournant et retournant ses mains, elle s'inspecta, comme si c'était la première fois qu'elle voyait ce corps. Lors de son inspection, elle nota qu'elle portait une blouse blanche avec rien en dessous, que ses cheveux était plutôt longs, qu'elle n'avait ni chaussures, ni quoi que ce soit d'autre si ce n'était... cet étrange écriture gravée sur sa peau, n'arrivant pas à lire, elle ne s'attarda pas là dessus et se racla la gorge avant de demander doucement, la voix entrecoupée d'étouffement, les poumons en feu.


▬ Eh oh... mais bordel de... argh ... quelqu'un ?!!



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING


Dernière édition par Myrrh Silvercrow le Mar 15 Juil 2014 - 8:33, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Youri Maslov [YM-111]
avatar


Votre personnage
Âge: 33
Langue maternelle: Russe Anglais
Langue(s) apprise(s): Chinois

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Mer 9 Juil 2014 - 8:38

Le sommeil cryogénique était une procédé balbutiant mais prometteur alors que Youri n'était qu'un enfant. En un vingtaine d'année, les efforts collectifs en avait un atout de choix pour la colonisation spatiale et les voyages dans l'espace. Youri s'y était intéressé entre deux expériences par pure curiosité personnelle, mais là les informations qu'il avait pu tirées des articles lus étaient inutile. Il ne se souvenait de rien. Et pas seulement à propose de la cryogénie, malheureusement. Tout ce qui remontait à avant le réveil brutal dans ce caisson lui faisait totalement défaut.

Et cela l'énervait au fond de lui-même, comme si inconsciemment, le fait de ne pas pouvoir se rappeler quelque chose était un problème, un handicap même. Il ne put pousser sa réflexion plus en avant, un bruit sourd résonna à côté de lui. Il tourna la tête à sa gauche et distingua une silhouette en train de s'agiter dans un caisson identique à celui qu'il venait de quitter.


***S'agiter n'arrangera pas les choses... il faut mieux...***

Youri fut stoppé dans sa reflexion par deux choses : il ne savait pas pourquoi il avait penser ça, ni ce qu'il fallait mieux faire. La colère resurgit en toile de fond de ses émotions. Un voile noir semblait enrober ses pensées conscientes et ses souvenirs ne laissant passer que des impressions et des visions fugaces, trop floues pour être interprétées.

La deuxième chose était nettement plus terre à terre, la personne coincée dans le caisson venait d'en jaillir, dans un nuage de morceaux de verre et de céramique, ainsi qu'une gerbe de liquide.

Assis pas terre, à quelques mètres de cette nouvelles éclosion, Youri pu voir les filets de sang courir le long des bras de la jeune femme, formant des gouttelettes toujours plus nombreuses colorant le blanc immaculé du sol en rouge.
D'un mouvement chancelant il s'approcha de la jeune femme, hésitant entre une marche et une forme de reptation très simiesque. Alors que la jeune femme appelait à l'aide, il murmura une réponse dans une langue qui lui semblait adéquat mais pas spécialement naturelle dans sa bouche


"oui... je suis là... je vais vous aider..."

D'un geste sec il déchira la partie supérieure de sa blouse, et fit presque automatiquement des bandelettes avec le tissus, puis entoura les bras ensanglantés de la jeune femme. Il noua du mieux qu'il pu le reste de sa blouse autour de sa taille pour préserver un peu sa pudeur et celle des personnes autour d'eux.

"Je pense que cela devrait tenir quelque temps... et bloquer l'hémoragie...  Est ce que ça va ? Vous arrivez à respirer ? Calmez vous surtout...

Il la voyait lutter à bout de force, exactement dans le même état dans lequel il était quelques minutes plus tôt alors que le caisson s'était ouvert d'un coup pour l'ejecter. La voie artificielle l'avait agressé alors qu'il tentait de reprendre ses esprits.

"Il faut respirer... et reprendre des forces... ne parlez pas tout de suite... concentrez vous...et il ajouta ne pouvant s'en empécher Vous vous souvenez de quelque chose ? votre nom ?
Voir le profil de l'utilisateur
Myrrh Silvercrow [ZE-009]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Jeu 10 Juil 2014 - 4:45



Eveil critique,  erreur systeme !.

Désormais hors du bocal, les bruits agressaient ses sens tandis que ses yeux peinaient à retrouver leur fonction habituel. Une voix répondu à son appel, et bien qu'elle fut un doux murmure, cela fit sursauter la jeune femme. Emportée par la panique, elle clignait des yeux pour mieux comprendre ce qui se passait et d'où venait cette voix. Elle se frotta les yeux et enleva ainsi la fine pellicule de liquide visqueux qui l'embêchait de bien discerner son environnement quand soudain un autre bruit la fit frémir. L'homme qui se tenait non loin d'elle venait de déchirer son vêtement. Les battement de coeur du matricule [ZE-009] s’accélérèrent dangereusement comme celui d'un animal sauvage. Ami ? Ennemie ? Elle voulut se relever mais ses jambes n'obéirent pas. Qui était-il ? Un scientifique fou qui avait fait des expériences sur elle durant son sommeil ? Non, impossible, car elle aussi portait la même tenue. Ce blanc drapant son corps, un vêtement ample dans lequel elle se sentait vraiment très mal à l'aise. Et pourquoi ? Malheureusement sa mémoire lui faisait défaut pour savoir répondre à ce questionnement.
 
Alors qu'elle paniquait, l'homme s'était déjà approché d'elle avec ce qui semblait être des bandages improvisés. Elle manqua s'étouffer lorsque ce dernier lui pansa ses blessures et frissonna, mais ne se débattit pas. Par chance il parlait une langue qu'elle comprenait, mais cela ne l'aida pas à retrouver son calme. Avec peine, elle ouvrit la bouche pour le remercier, mais au lieux qu'il s'agisse de mots, ce fut un étouffement. Une fois les bandages serrés, elle posa une main sur son plexus solaire, comme si ça allait aider ses poumons à retrouver un état fonctionnel correcte.

▬ Merci... mais j'ai connu pire. Ce ne sont que des petites coupures. J'ai connu pire... et non je respire pas bien, ça fait mal.

Comment ça elle avait connu pire ? Si considérer qu'elle avait faillit mourir étouffé était, oui, elle n'avait pas tors. Pourquoi faisait-elle la dure à cuire devant quelqu'un qui n'avait fait que l'aider ? Peut-être étais-ce sa manière d'être, à croire qu'elle ne savait même pas qui elle était. Cet homme essayait de la calmer par des conseil. Il était peut-être médecin après tout, qu'avait-elle à perdre de plus ? Le matricule [ZE-009] se calma enfin et réussit à lever les yeux, lançant malgré elle, un regard vert à trancher l'acier en direction du jeune homme a la chevelure incandescente. Un temps s'écoula avant qu'elle ne refasse une tentative de dialogue. Ses bras furent pris de légers tremblement. Sa gorge lui brûlait toujours autant, mais cette fois-ci elle ne s'étouffa pas et fronçait les sourcilles comme pour mieux réfléchir.

▬ Je... ça commence par un M. Attendez... ou alors c'est un A... ah je sais plus... ce que c'est frustrant, c'est comme si j'avais du vide dans le cerveau. Si ça se trouve on est des rats de laboratoire ! Et vous ? Vous vous souvenez de quelque-chose ? Pourquoi on est ici ? On à fait quelque-chose de mal ? J'ai faillit mourir dans ce caisson, saloperie de technologie...

Et c'était repartit, le matricule [ZE-009] retrouvait sa nervosité, amplifiant les tremblement. Impossible de dire s'il s'agissait de peur ou de colère, mais pour l'instant elle était bien trop préoccupée pour sentir la douleur des coupures, des gouttelettes de sang imprégner le tissus blanc.




CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________

 Savoir, c'est se souvenir.



« Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.  »


Dernière édition par Myrrh Silvercrow le Ven 11 Juil 2014 - 7:39, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Youri Maslov [YM-111]
avatar


Votre personnage
Âge: 33
Langue maternelle: Russe Anglais
Langue(s) apprise(s): Chinois

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Jeu 10 Juil 2014 - 14:10

Un frisson parcouru Youri. Il voulait le mettre sur le compte de l'air frais de la salle en contact direct avec son torse nu, mais il savait au fond de lui-même que c'était lié à autre chose. Quelque chose de beaucoup plus grave.

Le voile noir qui recouvrait ses souvenirs ne voulait pas se déchirer mais une sensation d'anormalité, presque de danger lui trottait dans la tête. La demoiselle qu'il venait de panser souffrait de la même forme d'amnésie que lui, et semblait dans l'incapacité de se souvenir d'autre chose que son nom, tout comme lui.

L'ancien comme le nouveau Youri ne croyait pas aux coïncidences, et c'est naturellement que son regard se porta sur les caissons qui les retenaient "prisonniers" il y a encore quelques minutes
.

*** Tout est lié... mais comment ? des cobayes d'expérimentation comme le dit si bien cette jeune femme ? ...***

Alors que cette pensée le traversait, un amusement ironique passa fugacement en lui, marquant son visage d'une moue moqueuse. Moue qui disparu immédiatement après que Youri se soit rendu compte que son corps et son inconscient réagissait sans que sa conscience n'en comprennent les causes. Il jura mentalement dans sa langue maternelle, du russe en l'occurence, sans même qu'il s'en rende compte.

Retournant son attention sur la jeune femme en face de lui, il reprit la parole, essayant de se montrer plus calme et serein qu'il ne l'était vraiment.


"Je ne pense qu'on soit prisonnier ou des condamnés... enfin c'est plus un sentiment global qu'une affirmation... Je ne me souviens de rien non plus... même pas mon propre nom... ajouta-t-il en secouant une main d'un geste vague, presque impuissant. Tout ce qu'il avait sur lui pour se raccrocher à quelque chose était cette petite plaque avec écrit une sorte de code ou de matricule.

Il reposa sa main sur un bout de verre et par réflexe la releva rapidement. Il ne s'était pas coupé, mais le morceau de verre était collé contre sa main. Il l'enleva machinalement et par association d'idée regarda les bras et les mains blessés de la jeune femme, ainsi que les bandages de fortune. Ils s’imprégnaient de sang, le rouge sombre contrastant assez fortement avec le blanc immaculé du tissu non encore touché.


"Je pense que mes "soins" ne tiendront pas longtemps... on devrait essayer de voir si on trouve une sorte de trousse de secours..."

Prenant appui sur le bord d'un des caissons, il se releva tant bien que mal, soufflant sous l'effort qu'il demandait à ses muscles endormis. Il prit quelques instants pour respirer et se stabiliser puis tendis un main à sa camarade d'infortune.

La pièce était légèrement différente vu d'une certaine hauteur. Un peu partout des tables toute en longueur, était disposée avec à côté une sorte de bras articulé.


"Je pense que nous ne sommes pas seule... Il y a plusieurs caissons vides dans cette pièce... et je crois que je devine une sorte de porte ou de sas dans cette direction sur le mur" ajouta-t-il en montrant du menton un mur sur leur droite.

Avec un peu de chance, quelqu'un pourrait les aider et leur expliquer la situation. Et Youri pourrait sans doute comprendre pourquoi ce sentiment diffus de colère emplissait toujours son esprit.


Dernière édition par Youri Maslov le Ven 11 Juil 2014 - 7:35, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Myrrh Silvercrow [ZE-009]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Sam 12 Juil 2014 - 8:04



Eveil critique,  erreur systeme !.

Elle l'écouta parler distraitement, toujours en proie à un étrange malaise certainement due à son réveil. Mieux valait ne pas trop réfléchir au pourquoi du comment de leur situation, peut-être que le jeune homme avait raison et qu'il fallait trouver quelque-chose ou quelqu'un pour les éclairer. Le matricule [ZE-009] commençait à avoir froid, mais elle ne le montra pas. Ses yeux s'attardèrent quelques instants sur ses bandages sanguinolents et décida de suivre son camarade dans son raisonnement. Une trousse de secours, ça permettrait de désinfecter toutes ces coupures et de vérifier qu'elle n'avait pas un morceau ou deux de céramique dissimulé dans ses blessures, il fallait trouver du désinfectant ou mieux, un médecin, un infirmier. Elle vit le jeune homme peiner à se relever en s'appuyant sur un rebord de caisson. Mince... elle allait devoir se relever. Esquissant un sourire forcé, elle lança doucement, tout en jetant un oeil vers la direction qu'il lui indiquait.

▬ Passez donc devant je... je vous suit.

Avant de se rappeler qu'elle devait éviter le plus possible de parler. Sa gorge ainsi que ses poumons lui brûlaient, et parler n'arrangeait en rien la souffrance qu'elle taisait. A son tour elle devait avancer, et pour cela, il fallait que ses jambes la porte, sinon elle ne décollerait jamais du carrelage froid et poisseux. Elle rampa sur deux mètres avant d'entamer une tentative de hissage à la force de ses bras sur un arceau métallique. Prenant une grande bouffé d'air au risque de s'arracher les poumons, la jeune femme grimaça et toussa de plus belle avant de s'étirer pour attraper le métal froid. Puis ensuite, en essayant de garder son calme, elle se redressa tant bien que mal. Les jambes semi-tendues, à moitié debout, elle pu voir un peut mieux quel était l'environnement qui les entouraient. Cela ne l'aida pas plus à comprendre ce qu'elle faisait ici, mais une chose était certaine, il devait effectivement y avoir d'autres personnes dans les parages.

Se sentant un peut plus à l'aise debout, elle essaya de lâcher la barre et d'avancer un pied. Malheureusement elle n'avait pas récupéré ses aptitudes physiques puisqu'elle s'écroula sur le sol comme si ses jambes étaient trop lourdes pour lui obéir. Grimaçant et pestant de plus belle, elle resta ainsi quelques instants et s’entraîna à faire bouger ses doigts de pied, car oui, elle avait des doigts de pieds comme tout les gens normaux. Quelques instants de concentration intense et là voilà qui sentait à nouveau ses genoux. Alors elle décida qu'il était temps de retenter son ascension. Réitérant la même expérience, elle se hissa à l'aide de l'arceau métallique et avança tout doucement un pied, mais celui-ci ne décolla pas du sol, comme si sa jambe était trop lourde. Sans un mot et respirant avec peine, elle réussit à se mouvoir vers le mur à la suite du jeune homme. Heureusement qu'il y avait plein de choses dans cette pièce, cela lui permettait de s'y raccrocher et de ne pas trop chanceler à chaque glissage de pied, car elle ne décollait toujours pas les pieds du sol, les faisant glisser lourdement sur le sol froid. Puisqu'elle ne voulait pas parler de peur de perdre sa voix, elle fit des gestes en montrant sa gorge puis ses jambes, espérant que le jeune homme comprendrait.

"J'évite de parler parce que j'ai mal. Désolée d'être aussi lente."


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________

 Savoir, c'est se souvenir.



« Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.  »
Voir le profil de l'utilisateur
Youri Maslov [YM-111]
avatar


Votre personnage
Âge: 33
Langue maternelle: Russe Anglais
Langue(s) apprise(s): Chinois

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Sam 12 Juil 2014 - 14:39

Se tenir debout était déjà un fantastique succès, et Youri se demandait franchement pourquoi il ne s'en contentait pas pour le moment. L'état de faiblesse dans lequel il se trouvait le laissait pantelant, à deux doigts de tomber dans l'inconscience.

Pourtant une volonté farouche animait son esprit, une sorte de force sadique le forçant à tirer le maximum d'effort de ses muscles endormis. Ceci dans le seul but de mettre un pied devant l'autre, de tendre une main vers un nouvel appui et d'avancer toujours plus loin.

Alors qu'il avait péniblement réussi à faire quelques mètres, il entendit la jeune femme tomber lourdement au sol. Il tourna la tête, certainement un peu trop rapidement, car sa vision devint obscure et faillit tomber lui-aussi. Heureusement il était proche d'un caisson déjà ouvert, et put s'y appuyer et éviter la dégringolade.

Alors que sa vision revenait, il pu voir la jeune femme tenter de se relever. Il soupira d'aise, il ne se sentait pas la force de repartir en arrière pour l'aider, pour ensuite refaire le chemin en sens inverse.


"Est ce que..." commença-t-il en la voyant s'approcher, mais il s'interrompit en la voyant faire des signes étranges avec sa main. Elle indiquait sa gorge et ses jambes, avec une expression d'excuse sur le visage.

*** Elle est aussi faible que moi... voir plus encore... et ses blessures ne doivent pas aider... Il faut avancer tranquillement et trouver de l'aide...***

Il lui fit un mouvement de tête pour l'encourager, puis lui indiqua le chemin qu'il comptait prendre. Et la marche en avant reprit de plus belle.

Quelques minutes passèrent dans le plus grand silence. Ils avançaient à une allure d'escargot, progressant doucement vers ce qui ressemblait de plus en plus à une porte de sortie.

Soudain, Youri ressenti un haut de cœur qui le força à s'arrêter. Portant sa main devant sa bouche pour se retenir de vomir. Une odeur écœurante s'échappait du caisson juste à côté de lui. Il posa ses yeux à l'intérieur pour voir une énorme coulée de vomi coulant lentement sur la paroi vitrée du caisson, mélange de suc gastrique et de liquide artificiel.

S'en fut trop pour son estomac. Alors qu'il tenait bon depuis le réveil contre les nausées légères qu'il l'assaillait, cette vision et l'odeur qui s'en dégageait eut raison de lui. Il ajouta sa contribution au caisson déjà bien touché.

D'un geste du bras, il s'essuya la bouche et c'est en tremblant de tout son corps qu'il poussa la porte du caisson pour bloquer le liquide et l'odeur. Il essaya de reprendre une certaine contenance, puis se tourna vers sa camarade d'infortune.


"Je... suis désolé... l'odeur... bref... ce qui est sûr c'est que... c'était... frais... il doit y avoir quelqu'un pas loin... il faut continuer vers cette porte..."

Son visage était pale, sa voix tremblante, mais son regard semblait briller de détermination. Fermant les yeux, il souffla deux ou trois fois, comme pour s'encourager et repartit vers la porte. Un pas après l'autre. Sans doute encore plus lentement qu'avant...

HRP : j'ai fait vomir Raito !!! vous me le paierez !!! xD !
Voir le profil de l'utilisateur
Myrrh Silvercrow [ZE-009]
avatar


Votre personnage
Âge: 22 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Dim 13 Juil 2014 - 17:59



Eveil critique,  erreur systeme !.

Sentant l'encouragement de l'homme aux cheveux roux, elle continua à avancer à son rythme. Il avait compris ce qu'elle voulait dire, et c'était déjà bien pour le moment. Les minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne s'arrête pour reprendre son souffle tandis que le jeune homme semblait rencontrer une sorte d'obstacle. Elle voulut lui demander si ça allait, mais elle eut à peine le temps de tendre la main qu'elle le vit dégobiller dans un caisson avant de le refermer peut de temps après. Du coup, elle hésita un peut à avancer, elle ne voulait pas s'approcher trop vite histoire de ne pas respirer cet horrible odeur qui risquerait de lui faire faire la même chose sur le sol. Le matricule [ZE-009] ferma donc les yeux un bref instant et respira bruyamment histoire de faire (un peut plus) le vide, elle ne voulait pas se déchirer l’œsophage en sentant le liquide gastrique lui remonter dans la bouche. Gardant son calme, elle  ré-ouvrit les yeux et continua sa marche laborieuse. Son camarade s'excusa, bien évidemment elle comprenait et lui fit comprendre que ce n'était pas grave. Elle en profita pour ouvrir la marche, car elle avait finit par réussir à le rattraper.

Toujours agrippée à tout ce qui lui venait sous la main et voyant qu'il allait aussi mal qu'elle, le matricule [ZE-009] posa une main bandée sur l'avant bras du jeune homme plutôt pâle et le serra doucement. Qui n'aurait pas aimer dire que ça allait aller mieux d'ici quelques heures, qu'ils allaient trouver de l'aide, des explication ? Se voulant rassurante et courageuse, ce n'est qu'a travers son regard qu'il était possible de lire une certaine détermination. Ils étaient tout les deux dans le même bateau et devaient avancer pour découvrir le fin mot de l'histoire. La jeune femme lui relâcha le bras et avança encore un peut plus près de ce qui semblait être une porte. Elle due s'arrêter net, voyant qu'il n'y avait plus rien sur quoi elle pouvait s'appuyer pour rejoindre la porte. Un temps passa avant qu'elle ne se décide à avancer les mains dans le vide. Ses jambes tremblaient de moins en moins mais n'en décollaient pas pour autant du sol, autrement dit, elle marchait encore plus mal que son camarade peut vêtus. C'est alors que l'un de ses muscles se détendit, la faisant accélérer sa marche. Le matricule [ZE-009] n'avait d'autre solution que de tendre les bras pour se rétablir sur ce qui semblait être la porte. Mais au moment où la jeune femme se jeta dessus, la surface solide et lisse s'ouvrit, coulissant dans le mur.

▬ Ah !

Trop tard, la voici qui chutai dans le couloir, s'étalant de tout son long sur le ventre. Quelque-chose glissa sur le sol. Machinalement, la jeune femme se redressa pour se mettre à genoux, puis elle ramassa ce qui était tombé et le raccrocha à sa tenue blanche. Mais qu'est-ce que c'était ? Elle observa longuement la petite plaquette sur laquelle figurait l'inscription : [ZE-009]; sans doute étais-ce son nom pensa-t-elle. Plutôt que de regarder ce qui se trouvait autour d'elle, la jeune femme sentit une douleur fortement désagréable dans ses phalanges couvertes par les bandages imbibés de sang chaud. Tandis que l'agacement apparaissait sur son visage blême, la jeune femme arracha nerveusement une des manches de sa tunique puis elle la déchira en deux avant de se les serrer très fort sur chacune de ses mains jusqu'aux poignets. Ainsi elle pu oublier un peut la douleur et se relever en s'appuyant sur un mur froid et lisse. Sans le vouloir et sans s'en être rendue compte, la jeune femme laissa quelques traces murales sur son massage. Le couloir était long et peut éclairé, d'une couleur principalement métallique, deux rainures de lumières dans le sol semblaient indiquer le chemin à suivre. Gauche ou droite ? A gauche, c'était cette direction qu'avait choisit de prendre la brune qui titubait. Qui titubait ? Oui, oui, elle ne marchait déjà pas normalement, mais venant s'ajouter à ça  des papillonnement visuel, mal de crâne et autres malaises vagales, le matricule [ZE-009] n'allait sans doute pas tarder à sombrer dans l'inconscience. Comment pouvaient-ils trouver une trousse ou un poste de secours dans un couloir aussi vide et lisse ?

▬ Aller en avant...


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________

 Savoir, c'est se souvenir.



« Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.  »
Voir le profil de l'utilisateur
Youri Maslov [YM-111]
avatar


Votre personnage
Âge: 33
Langue maternelle: Russe Anglais
Langue(s) apprise(s): Chinois

MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   Lun 14 Juil 2014 - 13:22

Après sa régurgitation involontaire, Youri prit quelques minutes pour reprendre ses esprit, ce qui permit à la jeune femme de le dépasser et d'ouvrir la marche.

Alors que cette dernière s'avançait vers la porte, celle-ci s'ouvrit toute seule, de façon automatique. La jeune femme se retrouva face contre terre avant même qu'il ne put réagir.
Il pressa le pas pour essayer de la rattraper.


"Attendez... je vais vous aider à... "

Mais la jeune femme était déjà relevée, flageolante sur ses jambes. Youri arriva à son niveau et la suivit alors qu'elle prenait sur la gauche dans un long couloir semble-t-il désert.

"J'espère... que tous les couloirs ne se ressemblent pas trop comme ça... sinon on va se perdre rapidement... "lacha-t-il d'un ton légèrement ironique, en tournant la tête vers les deux extrémités du couloir. Il remarqua alors une légère trace de sang, laissée par sa camarade. Finalement, il y aurait au moins un signe pour qu'il se repère.

"Il faudrait trouver des gens, ou un signe de vie quelconque... des panneaux ou des symboles sur les murs ou les portes..."

Ils avancèrent ainsi dans ce couloir jusqu'à un coude. Là Youri prit sur lui de prendre sa camarade par le bras, de le passer sur son épaule, afin de soutenir la jeune femme, qui semblait bien pâle et au bord de la syncope.

Alors qu'ils avançaient encore d'une dizaine de mètre, il se retrouvèrent face une une sorte de porte muni d'une plaque sur le côté. Le couloir continuait sur ce qui semblait des centaines de mètres, sans signe de modification.


"Je ne sais pas... ce qu'on va trouver ici... mais je pense qu'on a pas le choix... il faut tester... tenez vous prête..."

Doucement, Youri se désengagea de la jeune femme et comme si la plaque allait le mordre, il tendit la main et effleura le symbole triangulaire entouré d'un cercle. Celui-ci se mit à luire faiblement puis un bruit mécanique mais fluide se fit entendre.

La porte s'ouvrit, dévoilant une plaque circulaire en métal, gravé de minuscule filament bleuté, luisant d'une douche lumière qui pulsait sur un rythme régulier. Cela donnait l'impression que la lumière se déplaçait le long des sinuosités. Une plaque identique était visible au niveau du plafond.


"Je... c'est... ah... j'ai l'impression d'avoir le nom sur le bout de la langue... ah... un... un... aaa... ascenseur !!!  c'est ça !! un ascenseur !!... l'excitation retomba d'un coup, ou du moins... ça en à l'air... Il doit pouvoir nous mener quelque part... avec un peu de chance on devrait peut être même pouvoir choisir notre destination..."

Prenant son courage à deux mains, il s'avança sur le disque jusqu'à atteindre le centre. Aussitôt il se sentit léger, son poids diminuait. Il était en train de flotter, immobile. Devant lui, une sorte de cadran de lumière apparut, portant une dizaine de symboles différents, tous accompagnés de sous-symboles plus petits. Si les principaux étaient différents les petits étaient par contre identique.

"Je pense que nous allons pouvoir choisir notre destination... "

HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Eveil critique, erreur système ! [terminé]   

 

Eveil critique, erreur système ! [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La critique est facile mais l'art est plus compliqué." | Viet Nâm - Tien Anh Nguyen {Terminée ?}
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» M. Georges Moise: Un juge qui juge le système judiciaire.
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

L'Eléonor ::  :: Mémoire externe :: RP