Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]

Alexander Robinson [NO-486]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe

MessageSujet: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 25 Juin 2014 - 10:20

Depuis son réveil, Alexander se posait beaucoup de questions, comme tout le monde en somme. Qui était-il, que se passait-il dans ce vaisseau, pourquoi avait-il été réveillé, bref, ils restaient tous sans la moindre réponse.
Mais ce qui l'étonnait le plus, c'est que personne n'était allé voir l'I.A. à sa connaissance, c'était pourtant l'Intelligence du vaisseau, elle avait elle-même ordonné la dé-cryogénisation et pourtant aucune question n'avait été posée depuis, il trouvait ça évident pourtant.
Il avait ainsi décidé de se rendre dans les salles de commandement, après avoir hésité entre le Wikipéléonor et la salle de contrôle, il choisit la salle de contrôle, c'était après tout le cœur de la connaissance, non?

Le jeune homme avait ainsi constitué une petite équipe pour aller interroger l'I.A. Deux autres hommes tout aussi motivés pour obtenir des réponses. Bien qu'il arrivait à communiquer avec l'un deux, c'était plus difficile avec l'autre, qui ne parlait pas sa langue et il avait été encore plus difficile de lui faire comprendre leurs intentions. A grand renfort de mime ridicule mais nécessaire, l'étranger avait fini par comprendre. Le petit comité passa les portes de la salle encore éteinte.
Alexander passa sa main sur les boutons de commande de la salle d'un air absent, il lui avait semblé reconnaître quelque chose en l'I.A. au moment de son réveil, mais il était encore tellement fatigué et embrouillé lors de son réveil qu'il n'était plus sûr de rien, l'I.A. était donc l'interlocuteur parfait pour en savoir plus.

Bien qu'ils étaient rentrés, il n'y avait aucun signe de vie de la part de l'Intelligence Artificielle qui les avait réveillé. Alexander se tourna vers ses collègues d'un air désolé, il n'avait aucune idée de comment activer la salle, peut-être avec la voix?

-... I.A., es-tu là?

Il eut l'impression de se ridiculiser à parler à haute voix comme ça, d'autant plus que ces paroles ressemblaient à un rite ésotérique.

Pourvu que ça marche.


Dernière édition par Alexander Robinson le Lun 15 Sep 2014 - 22:38, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Norbert Elias [AX-821]
avatar


Votre personnage
Âge:
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Aucune

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 25 Juin 2014 - 16:02



Allons interroger la voix INFERNALE.

Depuis combien de jour est-il réveillé ? Il ne sait pas trop, il ne s'est pas embêter à compter. Il a du mal à se situer autant localement que temporairement. Parfois les lumières de toutes les pièces s’éteignent peu à peu, sûrement une manière de lui dire de dormir. Mais à chaque fois que c'est arrivé, il faisait autre chose. Il ne sait vraiment pas mais si il fallait absolument répondre, il dirait que cela fait deux ou trois jours. Peut-être quatre. Ou cinq. A vrai dire, sans les nuits il ne peut pas savoir. Mais il ne veut plus dormir. Fermer les yeux lui paraît terrifiant. Et si on le remettait dans un lit ? Et si il ne se réveillait plus ? Alors lui et son amie, car c'est comme ça qu'il l'appelle à présent, faisaient des tour de garde lorsque l'un  des deux commençait à s’effondrer de fatigue. Ils réveillent l'autre si celui est trop long dans son sommeil. Il aime quand son tour vient de veiller. Il regarde les gens qui passent, elle et les murs qui les entourent. Il pense. Il réfléchit. Il établit des idées, des plans, bien que tous soient court-circuités par cette appréhension et cette peur étrange qui ne le quitte plus. Il se dit qu'il est ce qu'on appelle traumatisé. Il ne veut pas l'être cependant. Il apparaît, jour après jour, qu'il déteste la perte de contrôle.

Un jour, alors qu'ils étaient dans une salle ''commune'' et que lui veillait sur son amie, un jeune homme aux cheveux bruns est arrivé. Il parlait la même langue que lui, et cela lui fit un bien fou. Il en avait croisé d'autres mais leurs discours étaient brouillons, parfois un peu tordus. Ce jeune homme avait un discours clair et net. Il a dit vouloir interroger la voix. Sur le moment, AX-821 avait beaucoup hésité, mais quelque chose en lui le poussa à accepter très vite. Après tout, il voulait des réponses et il avait là l'occasion d'en avoir. Il avait inspiré grandement, comme il lui prenait de faire avant chaque décision importante, puis il avait porté haut sa voix. Elle avait résonné dans l'habitacle et cette sensation avait été plus qu'étrange. Le brun semblait content. Lui observa son amie toujours endormie. Il se dit que si elle avait été réveillée elle aurait sûrement voulu venir. Ils ne communiquaient toujours que très difficilement mais il ne pouvait s'empêcher de la penser très courageuse, battante. Il avait hésité à la mettre au courant, mais il ne voulait pas qu'il lui arrive de problèmes. Parfois, il avait l'impression d'être un grand frère.

Le voilà donc, présentement, qui se dirige à l’intérieur de la pièce dite le « Wikipeleonor », en compagnie de ce jeune homme brun dont le matricule est NO-486. Avec eux, un autre homme qui a bien voulu se joindre à eux, ZX-616. Son langage n'est pas le leur et voir le chef de cette expédition essayer dialoguer avec lui avait été sincèrement divertissant. Cependant l'heure n'était pas à l'amusement – si toute fois ce genre de chose pouvait se trouver à bord de cet engin infernal. Ils entrèrent donc. Rien. Absolument rien. La luminosité est tamisée. Rien n'a l'air particulièrement ''vivant'', le brun se retourne, il semble désolé. AX fronce les sourcils, pourquoi serait-il désolé ? Ce n'est pas sa faute, si ?  Il essaye quelque chose, parle. On dirait qu'il invoque un esprit. Étrange. Cependant AX ne sait pas non plus comment faire pour réveiller cette machine. Il avance dans la pièce et effleure les murs, à la recherche d'un interrupteur, ou quelque chose dans ce genre. Il se sent particulièrement inutile, et ça l’agace. Son air se durcit alors que sa langue claque contre son palais. Il continue à chercher, il n'abandonnera pas si facilement.
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Voir le profil de l'utilisateur
Sergueï Draverre [ZX-616]
avatar


Votre personnage
Âge: 28 ans
Langue maternelle: Russe
Langue(s) apprise(s): Anglais, Chinois

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 25 Juin 2014 - 20:12

Combien de temps s'était-il écoulé ?

Un jours ? Une semaine ? Un mois ? Il n'en avait aucune idée. Et à dire vrai, cela lui importait très peu. Après tout, quelle importance ? Qu'aurait-il fait de cette information ? La notion même de "temps" devient très relative une fois que l'on voyage dans un vaisseau au beau milieu du vide intersidéral. Ici, dehors derrière les vitres, c'est la nuit perpétuel ; les millions d'étoiles scintillent et rayonnent dans toutes les directions comme autant de phares sur des îles mystérieuses à la surface d'un océan assoupis, dont l'immensité n'avait d'égale que la froideur. Oui, il faisait froid dehors, mais comment le savait-il ? Il n'avait pas sorti son nez de la carlingue métallique, et il n'avait lut nul part la température extérieur. Mais il le savait, c'était tout. C'était bon signe, cela voulait dire que tout était encore là : dans sa tête. Il était donc amnésique. Comme beaucoup de monde visiblement ... Il avait tout oublié d'avant son réveil, son identité, son passé, pourquoi il était là, que devait il faire ... Il était au beau milieu dans un abîme de questions. Un abîme dans lequel il aurait été aisé de se perdre. Pourtant il ne semblait pas inquiet. Il fallait juste faire la part des choses, et accepter les donnés et les éléments comme ils étaient : s'énervaient ou perdre son sens froid à cause de la peur ne lui serrait d'aucun secours. De toute façon, il savait qu'il possédait la plupart des réponses, il fallait juste les retrouver. Et s'en inquiéter ne l'aurait pas fait avancer d'avantage. Alors il avait ... simplement accepté.

Depuis son réveil, il n'avait pas beaucoup dormi. Non pas par stress ou par manque de temps, il n'en ressentait simplement pas le besoin. D'après ce qu'il pouvait découvrir de sa propre personnalité, il n'était pas du genre à paniquer, c'était un bon point. Ça lui serait utile ici. Il s'était contenté de se promener dans le bâtiment, l'explorer un peu, ou bien il restait quelque part, assis en tailleur, tentant d'explorer - en vain - sa propre conscience embrumée. Il était confronté à un mur et il devait trouver la clé. Il avait eut l'occasion de se regarder dans le miroir : cet homme de taille moyenne au cheveux hirsute d'un gris argenté, aux yeux jaunes et froid et à la carrure fine et athlétique ne lui disait pas grand chose pour l'instant. Mais c'était lui, alors il s'y ferait. Il avait quelques cicatrices par-ci par-là, pourquoi ? Il l'ignorait. Mais comme il se l'était déjà dit : ça n'avait pas d'importance. Il fallait se concentrer sur ce qu'il pouvait découvrir maintenant et le reste attendra. Il avait croiser d'autres personnes. Il eut du mal à comprendre leur "besoin" de se rassembler, de rester blotti les uns contres les autres ... Mais il ne les jugea pas, chacun sa manière de réagir aux situations de crise, hein ? Donc nous disions, se concentrer sur ce que l'on peut apprendre. Et la personne qui semblait en savoir le plus c'était cette voix. Féminine et automatique, froide dont les émotions n'étaient que des chimères. S'il voulait en apprendre plus, c'est à elle qu'il devrait se présenter. Problème : il ne savait pas où elle était.

Et comme le disait le proverbe - qu'il avait oublié - "Tout vient à point à qui sait attendre". Et visiblement, il savait attendre. Un drôle d'énergumène s'était présenté à lui, les cheveux brun et le visage jeune, accompagné d'un autre gars. Un grand plutôt baraqué avec des cheveux noirs et une mèche bleu. Aucun des deux ne lui disait quoi que se soit. Le premier se présenta et lui parla anglais. Lui, il ne répondit pas, se contentant de le regarder tranquillement, attendant qu'il déballe son affaire. Histoire de voir si cela en valait la peine ... Abandonnant le langage, le jeune homme se lança donc dans un ballet for "poétique" pour essayer de lui faire comprendre que, eux aussi, cherchaient à entrer en contact avec "l'I.A.". Il trouva la tentative du jeune homme plutôt amusante, il eut du mal à retenir un sourire qui montait sur ses lèvres fines. Mais il resta attentif. Après quoi, il les suivit en silence - c'est qu'il n'avait pas beaucoup parlé depuis sa sorti de stase. Il se rattrapera avec l'I.A.. Il avançait donc tranquillement, suivant son nouveau guide sans dire un mot. Un guide provisoire bien entendu. Malgré le calme dont il faisait preuve, et l'absence de peur dans son regard, il sentait quelque chose d'étrange en lui ... Profondément dans sa poitrine. Il ressentait un étrange malaise, comme un devoir inaccomplie. Il devrait rapidement retrouvé ses souvenir, redevenir celui qu'il était. Rien que trouvé son nom serait une bonne avancée. Il ne s'en faisait pas, mais cela ne voulait pas dire qu'il s'en fichait. Oh, il se fichait de beaucoup de chose : le temps qu'il faisait dehors, depuis combien de temps il était là, combien d'autres étaient réveillés, s'ils allaient bien ... Mais lui, il se sentait ... Incomplet.

Il arrivèrent devant la salle proprement dites. Le "Wikipélénor", drôle de nom. Durant tout le trajet, ses "petits camarades" ne lui avait pas dit un mot, et lui été resté parfaitement silencieux. Peut être craignait il de se heurter à la barrière de la langue, car après tout l'anglais n'était pas sa langue maternelle. Enfin, sans doutes aurait-il dut leur dire qu'il comprenait et parlait couramment anglais ... Mais il aurait loupé le numéro de mime du petit brun. Ça aurait été très dommage.

Après être entré dans la salle vaste et mal éclairée, le brun - dont le numéro de matricule était NO-486, il avait l'oeil - tenta d'appeler l'Intelligence du vaisseau, un peu comme dans une séance de spiritisme. Pendant ce temps, AX-821 longeait les murs, sans doutes à la recherche d'un quelconque moyen de lancer le programme. Et lui, il avança tranquillement au centre de la salle, laissant ses yeux s'accommoder à l'obscurité. Cette pièce n'avait pas l'air de s'être activé depuis un petit moment ... Mais il fallait bien qu'elle s'active maintenant. Il était patient certes, mais il n'aimait pas perdre son temps. Il regarda autour de lui, à la recherche d'un quelconque indice.

Allez, petite I.A. pensa-t-il intérieurement. Montre toi, on ne va pas te faire de mal. Je suppose.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
I.A. [Intelligence Artificielle]
avatar


Votre personnage
Âge: Sans âge
Langue maternelle: Binaire
Langue(s) apprise(s): Toutes

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 2 Juil 2014 - 12:59

L'I.A. frappa trois coups.

Du moins... Un premier coup résonna à cause d'un levier de commande qui s'abaissa brutalement. Le second fut du fait d'un objet lourd qui roulait dans un conduit d'aération non loin. Le troisième, quant à lui, ne retentit probablement que dans l'imagination fertile des trois passagers qui s'aventuraient là. Les fantômes apparaissent là où ils sont attendus. Et là, il semblerait qu'une apparition soit plus que désirée.

Dans un bref éclat de lumière, l'I.A. apparut donc. La représentation de l'Intelligence Artificielle du vaisseau était une jeune femme de petite taille à la silhouette élancée. Elle était vêtue d'une robe très sombre cintrée à la taille. Seules des lignes d’un bleu lumineux rehaussait l’éclat de l'habit.  Chaussée de petits souliers noirs, elle n’avait comme parure que deux cordelettes bleutées à chaque cheville et poignet. Ses cheveux taillés courts et d'un noir profond étaient parfaitement coiffés, lisses. Et son visage était parcouru d’un fin sourire. L’hologramme était en somme très réussi. L’I.A. avait un aspect très humain bien que certains détails perturbent cette considération. Sa peau par exemple était excessivement pâle mais aussi trop impeccable. Son visage également paraissait bien neutre, l'air doux mais sans le moindre trait caractéristique. Mais, surtout, sa poitrine demeurait immobile : ni battement de cœur, ni respiration. Il n'y avait là-dessous pas le moindre organe. Tout n'était que lumière. Image. Illusion.

- Bonjour. Ici I.A. Que puis-je faire pour vous ?

Ses lèvres cessèrent de remuer pour sourire à nouveau. Elle resta plantée bien droite devant celui qui l’avait appelé, tout en continuant à effectuer ces incessants calculs afin de veiller sur l’ensemble de l’Eléonor.
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée James [CJ-841]
avatar


MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Ven 4 Juil 2014 - 16:58

J'ai besoin de réponses. Cela fait quelques jours, je crois, que je suis sortie de ce sommeil qui me parait presque avoir été une seconde gestation, si je me fis aux variations de l'intensité lumineuse, et je ne sais toujours pas quel est mon nom, où je me trouve et pourquoi, qui je suis, pourquoi je me suis réveillée, ni rien d'autre. Au début, je me suis concentrée sur ma survie : trouver un coin tranquille pour dormir (à l'intérieur d'une armoire métallique, sur un tas de couvertures et coussins récupérés dans ce qui semble être un dortoir), manger (la nourriture semble distribuée à intervalles réguliers), m'armer (un couteau de table, pointu et aiguisé, à défaut de mieux) et m'assurer que personne n'a d'intentions hostiles parmi les autres passagers. En revanche, je n'ai pas encore trouvé d'autres vêtements que cette blouse d'hôpital malcommode, et je me suis faite une ceinture en coupant une bande de tissu en bas, histoire d'avoir mon arme à portée de main. Je ne sais pas pourquoi je réagis comme ça, mais c'est une sorte d'instinct, très impérieux, et je préfère le suivre. Ça me parait plus prudent, et je me sens plus à l'aise.

Mais maintenant que ces besoins primaires sont satisfaits, je ne supporte plus mon ignorance. J'ai entendu plusieurs hommes parler d'interroger l'I.A. qui contrôle ce vaisseau, et j'ai donc décidé de les suivre. Mais sans les prévenir, afin de ne pas leur laisser le choix de refuser. Je les regarde donc entrer dans la salle appelée "wikipéléonor", à demi dissimulée dans l'angle d'une coursive. Si quelqu'un arrive derrière moi, j'aurai l'air ridicule, et j'aurai bien du mal à justifier ma paranoïa, mais je préfère néanmoins me montrer discrète. Au pire, je pourrais toujours prétendre que mon comportement découle du choc du réveil, même si je me sens l'esprit parfaitement clair. Ce qui me pousse à me demander qui je suis, et ce que je suis.

Je laisse passer quelques instants, puis je me glisse à mon tour dans la pièce. A l'intérieur, il y a les trois hommes que je suivais, mais aussi une jeune femme un peu trop lisse pour être humaine, que je n'ai pas vue entrer, mais qui se présente comme étant justement l'I.A.. Je suis surprise de ne pas voir juste un écran avec une voix synthétique, même si j'ignore d'où me vient cette représentation, mais tant qu'elle est prête à répondre, cette personnification ne me dérange pas. Je m'avance donc au niveau des hommes, sans leur laisser la possibilité de m'arrêter, et m'adresse à la "femme".

"Bonjour. Vous pouvez répondre à quelques questions. Par exemple, qui sommes-nous, et pourquoi sommes-nous dans ce vaisseau ?"

Des questions basiques, mais les premières seulement de ce qui serait une longue série, si on m'en laisse la possibilité...
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Robinson [NO-486]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Dim 13 Juil 2014 - 20:22

Rien n'avait l'air de se passer, le jeune homme se sentit tout à coup bien stupide. Il avait essayé des potentielles commandes vocales, pourtant rien ne se passait, ses collègues d'expédition avaient - intelligemment - commencé à chercher un éventuel mécanisme activant les commandes de la salle. Trop fier et, avouons le, ne voulant pas perdre la face, l'homme resta campé là, à attendre une hypothétique apparition, même une voix, quelque chose quoi!
Commença l'attente. En réalité, elle dura moins d'une minute mais cela parût bien plus long pour lui, on peut aisément expliquer cela non pas par le fait que la situation était stressante et que le temps suspendait littéralement son envol mais que notre héros restait planté à l'entrée de la salle à ne rien faire du tout, les bras croisés. Plus le temps passait, plus il avait l'air idiot à ne plus bouger. Mais cela serait reconnaître qu'il avait essayé quelque chose de vraiment con, non?

Bouton poussé ou commande vocale activée, l'I.A. leur apparût enfin et son dilemme intérieur cessa. Silhouette en même temps si familière et tellement étrangère pour lui. C'était la même sensation que lorsqu'il avait entendu la voix à son réveil, il en était maintenant bien sûr, il ne s'agissait pas d'une hallucination. Quelque chose en l'I.A. lui était familier, c'était comme si il était sur le point de le découvrir, que la vérité était sur le bout de sa langue. Frustration.
Une autre apparition, plus humaine, le coupa de ses pensées. Ce n'était pourtant pas un membre de leur petite expédition...
Si les regards pouvaient tuer, le squatteur d'I.A. aurait été désintégré sur place. Elle ne semblait pas percevoir les regards noirs destinés à la mettre mal à l'aise que le jeune homme s’efforçait pourtant si bien de lui lancer. L'intrus ne sembla nullement préoccupé par l'équipe et alla tout naturellement poser des questions que tout le monde d'ailleurs se posait. Il était peu probable qu'elle soit passé ici par hasard et il conjectura qu'elle les avait suivi et qu'elle se permettait de poser les questions en première.

L'Intelligence ne répondant pas tout de suite à la question, il présuma qu'elle attendait aussi d'autres questions pour toutes les traiter, ou alors il s'agissait vraiment d'une machine très lente, ce qui n'arrangeait personne.
L'homme se plaça également bien en face de l'I.A. et fut décontenancé par le réalisme de son corps, on aurait dit quelqu'un de vivant. Finalement, il lui posa la question qui lui brûlait les lèvres, tout en essayant au maximum d'ignorer et de snober l'intrus, qu'il voyait d'ailleurs pour la première fois.

- ... Est-ce que je vous connaît? Je veux dire, votre voix me semble familière, comme si je vous avais déjà rencontré avant... Vous ais-je déjà rencontré?

Une dernière question traversa son esprit, question pourtant tellement importante qui colle pourtant parfaitement à l'endroit où ils se trouvaient.

-I.A., où nous rendons-nous?


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Dim 14 Sep 2014 - 20:05


Cela faisait quelques temps que la jeune femme errait dans ces lieux inconnus. Cela faisait aussi quelques jours seulement qu’elle s’était réveillée. Elle avait parcouru quelques salles, certains plus intéressante que d’autre. Elle avait aussi réussi à voir son reflet, à ce qu’elle ressemblait. S’était arrivé d’une manière cocasse puisqu’elle avait réussi à trouver les toilettes qu’elle cherchait avec… grande passion. C’est là qu’il y avait des miroirs. Elle s’était dit que c’était incroyable d’avoir pu oublier à quoi elle ressemblait. Quelques images lui étaient revenus en tête, d’elle se regardant dans d’autres miroirs, avec les cheveux plus ou moins longs, d’âge plus ou moins vieux. Détails complétement inutiles donc. Elle avait maudit son esprit de lui montrer des choses futiles ce jour-là.
Avec tout le temps qu’elle avait passé seule, elle devait bien se divertir un peu. Et pour se faire, elle s’était imaginée toute sorte de scénario sur le pourquoi du comment de la situation. Il y avait donc la théorie du vrai et celle du faux.
Admettons que tout ce qu’elle voyait était faux. Soit elle était dans un coma et son cerveau imaginait n’importe quoi. Soit ils étaient tous dans une sorte de jeu où ils étaient bloqués. Soit ils étaient dans une sorte de test psychologique… etc etc…
Admettons que tout cela soit vrai alors… Ils pouvaient être dans un genre de quarantaine, ou bien être des prisonniers…
La liste était non exhaustive dans toutes les hypothèses qui lui étaient passées par l’esprit.

Malgré tout ce temps passé à ne rien faire, HK n’en avait pas appris d’avantage sur ce lieu ou la raison pour laquelle tout le monde était là, et pourquoi elle n’avait pas encore vu de porte ou de fenêtre qui menait vers l’extérieur. Chose plutôt inquiétante… Les seules personnes à qui elle avait adressé la parole ne parlaient pas sa langue. Donc encore une fois, elle n’avait rien appris de plus. La jeune femme savait désormais à qui, ou plutôt, quel type de personne il fallait trouver. Cheveux lisses et noir, yeux bridés, peau claire… Elle était asiatique. Elle devait donc trouver des asiatiques… Et parmi tous ces gens, et toutes ces ethnies, c’était comme chercher une aiguille dans une motte de foin. Bizarrement, la probabilité d’en rencontrer un parmi toutes ces personnes étaient faibles, d’après l’expérience qu’elle subissait.
Mais elle avait plus d’un tour dans son sac… Enfin presque. Elle savait à qui elle pouvait demander des informations : La personne qui gérait ce lieu, celle qu’elle avait entendu lors de son réveil. « L’I.A ». C’était une notion qui lui disait vaguement quelque chose. Il fallait qu’elle la trouve. Et c’est ainsi qu’elle trouva cette étrange pièce où il y avait un petit paquet de monde, dont une femme holographique. La personne qu’elle cherchait…

HK avança avec prudence dans la salle et salua les gens qui la regardaient peut être. Elle avait brièvement entendu le ton d’une question, et se dit que ce ne serait pas mal vu si elle en commençait toute une liste … dans sa langue étrange évidemment. Elle espérait que « L’I.A » comprendrait.

« Où sommes-nous ?
Qui êtes-vous ? Êtes-vous une simple image qui cache l’identité de quelqu’un, ou bien la représentation même d’une intelligence artificielle ? »


Ah ça y est ! Elle avait enfin le mot pour I.A !

« Pourquoi sommes-nous tous là ?
Où pouvons-nous trouver un plan de ce lieu où nous sommes ? »


HK avait plutôt parlé rapidement, et elle espérait que l’I.A ne prendrait pas le chou sous son manque de politesse.
Toutes ses questions étaient plus ou moins logiques, et elle avait trouvé inspiration parmi toutes les histoires loufoques qu’elles s’étaient inventées…

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
I.A. [Intelligence Artificielle]
avatar


Votre personnage
Âge: Sans âge
Langue maternelle: Binaire
Langue(s) apprise(s): Toutes

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 17 Sep 2014 - 11:11

L’I.A. assimila et enregistra, les unes après les autres, les questions qui affluaient. Une fois que le flot se tarit, ses lèvres se mirent à nouveau à remuer et une voix s’élança. A chaque fois, elle se tournait vers la personne ayant énoncé la question à laquelle elle répondait.

- Vous êtes des passagers de l’Eléonor. Quant à votre identité individuelle, je ne suis malheureusement pas renseignée à ce sujet. Cependant, je suis en mesure de vous identifier par votre matricule grâce à une simple reconnaissance faciale. Vous êtes le matricule CJ-841 par exemple. Nos interactions néanmoins sont mémorisés, je me souviendrai donc de vous en un sens. Quant à ce que vous faîtes dans ce vaisseau, c’est très simple ! Vous êtes les grands gagnants de la loterie. Vous êtes donc de plein droit à bord de ce vaisseau.

A vrai dire, tous les passagers me connaissent. Mais je comprends ce que vous voulez dire. Et oui, vous me connaissez. Je dirai même très bien. Vous êtes mon programmeur. Je tiens d’ailleurs à vous remercier de votre travail en personne – si vous permettez cette personnification de moi-même. Concernant notre destination, nous nous rendons au 8.349’45’’008. Un système planétaire nommé Upsilon Anthares.

Nous sommes à bord de l’Eléonor, un des premiers vaisseaux conçu pour les voyages interstellaires. Une merveille de technologies déployant ce que l’Homme a su inventer de meilleur et ce, précisément pour vous, grands gagnants. Quant à moi, je suis effectivement la représentation holographique de l’Intelligence Artificielle de l’Eléonor. Je n’ai d’autre nom que I.A. Et vous êtes là, comme je le disais, parce que vous êtes les grands gagnants de la loterie. Vous êtes donc de plein droit à bord de ce vaisseau. Pour ce qui est d’un plan, vous en trouverez sur tous les panneaux de contrôle à bord. Mais en voici un, si vous le désirez.


Un écran holographique s’allume devant ses yeux et affiche alors avec une grande précision la structure de l’ensemble du complexe.

[HRP : N'hésitez pas à partager vos découvertes/hypothèses dans la Base de Données]
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Sam 15 Nov 2014 - 16:53

[HRP : Je me permets de poster pour faire avancer la chose et rappeler que ce sujet existe :3]


HK-777 était pendue aux lèvres de l'hologramme. Elle confirmait ce que les deux personnes avec qui elle avait « discuté » quelques jours auparavant lui avait appris. Ils se trouvaient dans un vaisseau spatial nommé « L'Eléonor ». L'I.A ne pouvait pas leur apprendre plus de choses sur eux-mêmes. Juste une reconnaissance faciale…
La suite de son discours fut alors impressionnante. Ils étaient les grand gagnants de « la loterie ». Qu'est ce que c'était cette histoire ? Quelle loterie ? Pourquoi une loterie ? Étrangement cela allait plutôt du coté des scenarii catastrophes que HK s'était imaginée…
Mais l'IA ne s’arrêtait pas pour laisser le temps aux personnes présentes dans la salle d'avaler les informations. Le jeune homme qui avait parlait plus tôt était en fait le créateur de l'IA ! Mais elle ne savait pas grand-chose sur lui, et lui n'avait pas non plus l'air de se connaître lui-même…
L'IA répondit alors à ses questions, répétant les informations déjà énoncées. Elle lui présenta un écran où elle pouvait voir un plan du vaisseau détaillé.
Elle se rendit compte seulement à ce moment là qu'elle comprenait ce que disait l'IA. Et c'était plutôt formidable… Elle essaye de mémoriser un tas de choses sur le plan mais le stress et l'excitation l'en empêchait réellement. De toute façon l'IA lui avait dit qu'il y en avait un peu partout à bord du vaisseau.
A présent HK se sentait plus à l'aise avec toutes ces technologies, elle devraient bien trouver ce qu'elle voudrait quand elle en aurait besoin.

Ces pensées revenaient toujours sur cette histoire de loterie. Était-ce une bonne ou une mauvaise loterie ? Qu'était-il arrivé à leur terre natale pour que cela se passe ainsi… ?
Pour les bonnes hypothèse, HK n'avait pas trente mille solutions… Ils avaient effectivement gagné une loterie et pouvait partir sur une autre… planète ? Où ils pouvaient se détendre etc. Mais cela lui semblait vraiment bizarre.
Alors venaient les mauvaises hypothèses, celle dignes d'une fiction… On leur faisait croire à une loterie normale alors qu'en fait c'était tout autre chose comme… Leur terre natale était en fait en voie de décrépitude… et ils avaient été choisi pour survivre…
Ou bien ce n'étaient que des clones et on les envoyait à la mort…
Ou bien c'était des criminels et ils étaient condamnés à errer dans l'espace à l'infini… Quelques questions lui vinrent en tête et elle ne s’empêcha pas de les poser à l'IA, profitant qu'elle soit présente :

« Dans combien de temps arriverons nous à destination ? Comment s'est passée cette loterie ? Quels étaient les thermes du contrats ? Qu'avons nous gagner avec plus de précisions ? »

A présent elle se disait autre chose. L'IA pouvait très bien ne pas leur dire la vérité. Il fallait absolument que son créateur retrouve la mémoire, il avait très bien pu programmer n'importe quoi… Mais dans ce cas là que ferait il à bord du vaisseau ?… Peut etre qu'il n'y avait rien de terrible finalement… ? HK ne préférait pas le penser…

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Robinson [NO-486]
avatar


Votre personnage
Âge: 26 ans
Langue maternelle: Anglais
Langue(s) apprise(s): Russe

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Jeu 20 Nov 2014 - 20:11

[HRP]WOOOPS![/HRP]

Il était le programmeur de l’I.A ? Sa mâchoire se décrocha un instant et il resta bouche bée, si bien qu’une mouche aurait pu lui rentrer dans la bouche sans qu’il s’en aperçoive tellement il était stupéfié. Une mouche, une sauterelle ou toute autre chose de la taille d’un poing tellement il avait la bouche grande ouverte. Se savoir programmeur ou autre ne le réconfortait aucunement, il n’arrivait toujours pas à se souvenir de quoi que ce soit. Peut-être quelque chose en relation avec du café… Il se souvenait de lui buvant du café, travaillant sur l’Intelligence Artificielle peut-être... Quelle merveilleuse découverte, n’est-ce pas ?

Si les dires de l’I.A. pouvaient paraître « anodins », si on pouvait qualifier de la sorte ces informations, il fallait lire entre les lignes, à savoir qu’il y avait une loterie, soit car la terre était condamnée et les survivants avaient été choisis par loterie, ce qu’il ne souhaitait pas, soit parce que c’était un voyage de croisière, quelque chose dans ce goût-là. Personnellement, il penchait malheureusement vers la première option.
Si l’I.A. le remerciait de son travail, c’est qu’elle ne l’avait pas vu de son « vivant informatique», l’I.A. n’avait donc pas eu de contact préalable avec lui, avait-elle été activée récemment ? Seulement à partir de leur réveil ? Ici encore il y avait 2 options : ils avaient été plongés dans le sommeil dès le décollage ou le vaisseau avait décollé et ils s’étaient retrouvés à le gérer sans l’I.A de façon autonome, puis ils avaient été mis en sommeil. Il penchait encore pour la première hypothèse. Les premières impressions étaient souvent les meilleures à ce qu’on disait.
On pouvait venir ainsi à la planète, au système solaire, qu’il avait décidé de raccourcir par « Anthares ». S’agissait-il d’une sorte d’expédition ? Allaient-ils chercher une nouvelle terre habitable ?

Tant de suppositions et si peu de certitudes. Il fit une pause dans ses conjectures et s’approcha pour mémoriser au moins un minimum le plan, il s’était perdu si souvent dans les couloirs…
Il régnait dans cette pièce une atmosphère dérangeante. Tant de monde et si peu de bruit. Le silence. Ils étaient dans l’espace de toute façon, ils étaient condamnés à ça. Le silence. Il se remit à réfléchir sur leur sort. L’I.A. ne pouvait donc pas les informer sur leur propre passé, leur propre histoire, mais elle pouvait certainement les renseigner sur l’Histoire en général au moins.

I.A, dans quel cadre avait lieu la loterie ? Notre planète d’origine est-elle perdue ?

Pour le moment, il n’avait pas d’autres questions pertinentes en tête à part se renseigner sur la loterie comme la femme qui l’accompagnait…
Quand même, il devait être sacrément badass pour avoir inventé une I.A. pareille, hein ? …

Voir le profil de l'utilisateur
I.A. [Intelligence Artificielle]
avatar


Votre personnage
Âge: Sans âge
Langue maternelle: Binaire
Langue(s) apprise(s): Toutes

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mer 26 Nov 2014 - 17:22

L’I.A. assimila chacune des questions puis, de la même façon, se tournait docilement vers l’interlocuteur souhaité. Ses lèvres remuaient et l’éternelle voix retentissait.

- L’Eléonor arrivera, si tout se passe comme prévu, à Upsilon Anthares dans environ 8 mois et 22 jours. L’approximation est due aux différentes déformations du temps que nous subissons ainsi qu’à la marge de retard accordée au vaisseau dans les calculs. Quant à la loterie, il s’agit d’une loterie organisée de façon tout à fait ordinaire. Comme ont connu la plupart des autres projets. Chaque personne a eu la possibilité de se munir d’un billet : ils étaient gratuits et sans condition d’achat. Ils étaient toutefois nominatifs et non cumulables. Un seul par personne. Une chance par personne. Après quoi, un tirage au sort a eu lieu. Un million de gagnants très exactement. Vous en faîtes parties. Alors, comme tous les gagnants, vous avez remportés le grand prix, l’unique prix en réalité. Une place à bord de l’Eléonor. C’est votre prix.
La loterie se jouait à l’échelle internationale. Tout le monde pouvait jouer, quel que soit votre âge, sexe, fortune ou même casier judiciaire. Quant à votre planète d’origine, la Terre, je n’ai pas davantage d’information que le message que je vous ai fait parvenir. Le dernier message que l’Eléonor a reçu. "Félicitations aux grands gagnants et bonne chance l'Eléonor ! Mais surtout... Crrrrrsh crrr...". Fin de la transmission. Message daté du 13 février de l'an 8. De nombreuses hypothèses sont possibles quant à ce qu’il est advenu d’elle.
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mar 6 Jan 2015 - 9:10

[HRP : Personne n'a répondu entre temps alors j'enchaine x) ]


Encore une fois, HK-777 buvait les paroles de l’I.A. 8 mois, 22 jours. Déformations du temps. Retard, calculs… C’était comme si son cerveau ne réalisait qu’une minute après ce qu’était réellement entrain de raconter l’I.A. Certaines choses l’avaient interpelé, comme « les autres projets ». Alors comme ça il y en avait eu plusieurs… Etaient-ils assez riches pour recommencer ce genre de loterie plusieurs fois ? Il y avait aussi le fait que N’IMPORTE QUI avait pu se joindre à cette loterie. Et ce qui lui fit le plus peur était bien « n’importe quel casier judiciaire ». Est-ce qu’elle était sérieuse ? Il pouvait y avoir des tueurs en séries à bord de ce vaisseau ? Elle ne ferait plus confiance à personne aussi facilement… et cela la « confortait » dans ses mauvaises hypothèses.
Quant à la terre, leur planète… Le message transmis était trop étrange. Pensant à nouveau au désastre, HK sentit son cœur se serrer… On se sentait mal lorsque l’on quittait ou perdait sa maison. Mais au pire, on pouvait en retrouver une autre. Là ce n’était pas le cas. La PLANETE entière avait peut-être disparue. L’asiatique inspira fortement pour éviter de s’écrouler à cette nouvelle. Et puis ce n’était pas forcément le cas… Il suffisait de demander…

« Vous n’êtes pas dénué de technologie, vous ne pouvez pas trouver un moyen d’observer la terre depuis notre localisation ?
Si vous savez à quel moment nous avons reçu le message depuis la Terre. Vous devez aussi savoir quelle date nous sommes aujourd’hui même non ? »


D’après ce que l’I.A avait déjà expliqué, ils devaient être très loin de l’an 8, avec toutes les déformations du temps et la cryogénisation.

Avec du recul et en faisant un bilan. On aurait bien dit que la Terre avait effectivement eut un problème et que ce vaisseau ne pouvait accueillir qu’un million de personne. La loterie avait donc été effectué pour n’importe quelle personne afin que tout le monde ait sa chance de survivre et de faire se prolonger l’espèce humaine. Ils auraient au moins pu leur éviter les criminels… Pourquoi vouloir éviter un endroit calme et utopique ? La ou les personnes qui avaient pris ces décisions avaient été beaucoup trop généreuses. Ils avaient donc été cryogénisés parce qu’ils devaient survivre tout le long du voyage vers ce système planétaire, Upsilon Anthares, seule capable d’après des scientifiques à accueillir les derniers individus de l’espèce humaine.
Une dernière hypothèse bien triste car très réalisable…
Ils ne pouvaient donc rien faire de plus à propos des criminels, juste faire comme avant, les démasquer, les mettre dans une cellule...

« Nous ne savons rien d’autre sur notre but ? Qu’allons-nous faire à Upsilon Anthares ? On ne peut pas rester à vie dans ce vaisseau, il nous faudra bien atterrir un jour ou l’autre. »

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
I.A. [Intelligence Artificielle]
avatar


Votre personnage
Âge: Sans âge
Langue maternelle: Binaire
Langue(s) apprise(s): Toutes

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mar 9 Juin 2015 - 2:30

L'I.A. se tourna vers sa courageuse et dernière interlocutrice et ses lèvres remuèrent à nouveau dans le vide. La voix résonna :

- Je suis navrée mais les technologies à notre bord ne permettent pas d’observer le système solaire d’origine. Il est impossible de déterminer avec exactitude ce qu’il est advenu de la Terre : nous sommes bien trop loin désormais.
Je suis tout à fait en mesure de vous donner la date d’aujourd’hui : nous sommes le 8 mars 819. Mais cela demeure une date assez arbitraire, selon les calculs faits à bord. Ces calculs tendent à s’approcher du temps tel que vous le connaissiez, toutefois il est très difficile de savoir quel jour nous serions sur Terre. Toujours à cause des distorsions temporelles que nous avons dû subir… En somme, la date que je vous donne est un élément de repère très superficiel. Mais il semble que vous l’affectionnez beaucoup : on me fait donner la date à chaque début de rapport.
Notre mission a un objectif précis : trouver et peupler une planète viable pour les Hommes. Le vaisseau a été entièrement conçu dans ce but et dispose donc de tout le nécessaire à la colonisation. Upsilon Anthares est un système planétaire prometteur au sens où il devrait présenter plusieurs planètes répondant aux conditions indispensables à la Vie. Il a été choisi pour être notre première destination. Cependant, si aucune de ces exoplanètes ne convient, nous serons obligés de poursuivre le voyage et... Un instant, je voue prie.


L'I.A. s'interrompit, la tête tournée, parfaitement immobile. Cela durait un bref moment puis elle reprit :

- Je suis désolée, je dois vous laisser à présent. Il semble que le système d'agravité connaisse un dysfonctionnement.

Et l'hologramme s'évapora.
Voir le profil de l'utilisateur
Shitaka Maemune [HK-777]
avatar


Votre personnage
Âge: 27 ans
Langue maternelle: Japonais
Langue(s) apprise(s): Anglais

MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   Mar 9 Juin 2015 - 10:47


Après son dernier discours, l’I.A s’évapora, il semblait qu’il y avait un souci avec la gravité… avait-elle dit. HK espérait que cela ne présageait rien de mauvais, même si elle avait toujours tendance à penser que c’était toujours catastrophique.

En tout cas, elle était encore sous le choc de ce qu’elle venait d’apprendre, comme à chaque fois que l’I.A avait répondu. Elle en avait été sur, la terre avait connu un épisode tragique. A savoir lequel, cela restait encore à éclaircir. A priori, elle n’avait plus besoin de regarder en arrière à ce niveau ci. C’était toujours bizarre d’avoir le mal du pays pour un endroit dont on n’avait plus aucun souvenir. Cependant, elle l’avait ressenti au fond d’elle, une sorte de vide. Il ne fallait plus espérer revenir sur la terre à présent.
Sur l’Eléonor ils cherchaient donc un endroit qui avait les mêmes caractéristiques que la terre, un endroit à recoloniser où vivre. Enfin, à priori l’I.A avait dit « un système planétaire prometteur ». Est-ce qu’à cette distance, les terriens avaient pu bien observer le contenu de ce système ? Ou n’était-ce que de la théorie ? Ils pouvaient les avoir envoyé à l’aveugle, peut-être qu’ils ne trouveront jamais une planète adéquate… Peut-être que l’existence de l’être humain ne se restreindra qu’à ce vaisseau… Un frisson la parcouru.
La date ne lui disait rien du tout non plus. Et comme elle le disait de toute façon, ça ne changeait rien à la situation car le temps était complétement allongé par les distorsions du au voyage. Mais au moins elle aurait un semblant de date tous les jours. Elle pourrait l’écrire sur son journal ou même taguer un mur. Pour s’en rappeler, comme un prisonnier. Il fallait d’ailleurs qu’elle aille le noter, et rapidement.

Beaucoup de questions et de pensées se bousculaient encore dans sa tête, mais plutôt que de vouloir en parler avec les gens présents dans la pièce, elle préférait partir et réfléchir seule à tout ça. Elle en parlerait plus tard, si elle trouve quelqu’un capable de la comprendre…

Sur ce, la jeune femme s’enfuit comme une voleuse de la salle, allant s’isoler dans un couloir, à peu près vide.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé []



MessageSujet: Re: Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]   

 

Interrogatoire [PV: Norbert, Sergueï, Shitaka, Cassiopée, I.A.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé
» Interrogatoire musclé
» Traque, sauvetage, interrogatoire. [Mission rang B]
» Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]

L'Eléonor ::  :: Commandement :: Salle de contrôle